Coccidiose

Description de l'élevage et de la situation
Vendredi 6 Mars 2009 (il y a 9 ans 8 mois 12 jours)
J'aime
Description de l'élevage et de la situation



Il s'agit d'un élevage naisseur engraisseur de 700 truies qui conduit en multi-sites :
- un site de naissage d’où les porcelets partent à 5-6 kg à 19-21 jours, conduit à la semaine
- un site de post-sevrage distant de 10 kms
- plusieurs sites d’engraissement conduits en tout plein tout vide

Les sites de naissage et de post-sevrage sont situés dans une zone de forte densité porcine en Bretagne.

L'élevage achète ses cochettes et ses aliments à l'extérieur, produit à la ferme ses doses d'insémination.

L’eau est fournie par le réseau communal pour les deux sites de naissage et de post-sevrage.

Statut sanitaire et prophylaxies effectuées


Maladie
Statut
Vaccination truies
Vaccination issus
Aujeszky
Indemne
Non vacciné
Non vacciné
SDRP
Stable inactif
Vacciné vaccin vivant
Non vacciné
Mycoplasme
Positif
Vacciné
Non vacciné
Actinobacillus pleuropneumoniae
Pas de signe clinique
Non vacciné
Non vacciné
PCV2
Pas de signe clinique
Non vacciné
Non vacciné
E coli K88-K99
Positif
Vacciné
Non vacciné
Parvovirus-Rouget
Positif
Vacciné
Non vacciné
Rhinite atrophique
Pas de signe clinique
Vacciné
Non vacciné

Résultats techniques


Les résultats techniques de l'exploitation de naissage sont très bons

Taux de mise bas > 90%
Sevrés par portée >11.3

Les résultats du site post-sevrage sont historiquement et jusqu’au jour de l’appel bons également :

Taux de pertes < 1,5%
GMQ 8-30 = 475 g


Appel de l'éleveur

L'éleveur nous appelle suite à l’apparition de diarrhées sur les porcelets en post-sevrage dans les 15 jours suivant l’arrivée des porcelets sur le site de post-sevrage.

Une visite d'élevage est programmée le lendemain de l’appel sur les deux sites de naissage et de post sevrage.


Visite du site de naissage


L’élevage a toujours été bien tenu.

Quarantaine

Introduction de cochettes dans une quarantaine sur paille conduite en tout plein tout vide.
Le plan de vaccination et de contamination est bien respecté.
Il n’y a aucune pathologie notable à ce stade.

Verraterie-Gestante

Dans les différents bâtiments visités, les animaux sont en état d’embonpoint satisfaisant.

Résultats de reproduction :

taux de fertilité > 90%
taux d’avortements < 1%

Rien d'anormal n'est noté au niveau des animaux.

Maternité

Nous observons les mères et leurs porcelets à différents stades vue la conduite semaine :
- la qualité de porcelets à la naissance est bonne, ils sont relativement homogènes et vigoureux
- le taux de mortinatalité est < 6% depuis un semestre et n’a pas augmenté dernièrement
- une portée sur 45 truies a présenté de la diarrhée néonatale sur le deux dernières bandes en mise-bas. Elles ont rétrocédé à une administration orale d’association amoxycilline-colistine pendant 3 jours.
- Les montées en lait se font bien

En résumé, rien d’anormal ayant retenu mon attention n’a été observé sur le site naissage.
Le dernier contrôle SDRP datant de moins de 1 mois, il n’a pas été fait de nouveaux examens complémentaires sur ce site.


Visite du site de post-sevrage


Le site 2 reçoit des porcelets toutes les semaines.
Il y a 5000 places en tout et la conduite en bande est bien respectée.

Les porcelets reçoivent un 1er âge supplémenté colistine (120 ppm)-tylosine (400 ppm) et oxybendazole (42 ppm). Le 2ème âge n’est pas supplémenté.

Observations

Age
Observations
Autres remarques
3 semaines Les conditions d’accueil (chauffage, place à l’auge, hygiène, surface disponible au sol…) sont satisfaisantes.
Il n’y a pas de toux.
Pas de diarrhée observée à ce stade
Porcelets arrivés depuis 3 jours
4 semaines Les conditions sont tout aussi bonnes ce qui est d’ailleurs le cas dans toutes les salles de PS.
Apparition de diarrhée observée dans les 2/3 des cases.
La diarrhée est liquide grisâtre et est apparue depuis 2 jours.
La colistine par voie orale n’a absolument pas été efficace.
Les consommations de 1er âge sont bonnes selon l’éleveur et ont diminué fortement à l’apparition des diarrhées.
5 semaines Il y a toujours de la diarrhée malgré un traitement colistine sur ce lot également.
Environ 3-4% des porcs ont décroché malgré des traitements injectables répétés avec une association lincomycine-spectinomycine.
Aucune toux n’est entendue.
La consommation d’aliment a repris de manière a peu près normale.
6 - 7- 8 - 9 semaines La diarrhée n’est plus observée mais ces bandes ont été moins touchées que les 1ères observées ce jour.

Il y a environ 1% de décrochés ce qui n’avait pas alerté l’éleveur.
Porcelets sous 2ème âge : consommations satisfaisantes.

Porcs malades
Dépérissement

Conclusions de la visite


A l'issue de la visite, nous pouvons retenir :

- une absence totale de signes digestifs sur la partie naissage
- une diarrhée précoce après l’arrivée des porcelets sur le site 2 malgré la supplémentation 1er âge
- une réponse médiocre au traitement oral colistine et aux traitements injectables lincomycine-spectinomycine



Analyses complémentaires


Prélèvements effectués et analyses demandées

Prélèvements de porcelets et envoi au laboratoire d’analyse

- 2 porcelets de 35 jours et 2 de 28 jours ont été emmenés vivants au laboratoire et sacrifiés sur place
- Ces porcelets ont été sélectionnés car amaigris (poids moyen inférieur de plus de 20% à la moyenne du lot) et présentant de la diarrhée.
- Il a été demandé une autopsie, une bactériologie, une parasitologie et une histologie sur les porcs les plus âgés
- L’eau n’a pas été analysée, elle l’avait été quelques semaines auparavant et le système de traitement n’avait pas révélé de faille

Résultats d’analyses

Référence de l’animal
Lésions observées à l’autopsie
Bactériologie et parasitologie
Histologie
N°1
26 jours
5 kg
Typhlocolite
Mucus verdâtre dans le grêle
Hypertrophie des mésentériques
Estomac vide
E coli non typable
Rares formes spiralées.
Nombreux Balantidium coli
1100 ookystes d’Isospora suis/g de féces
Non demandé
N°2
28 jours
7 kg
Typhlocolite avec contenu grisâtre
Contenu mucoïde dans le grêle
Estomac semi plein
Hypertrophie des mésentériques
E coli non typable
Rares formes spiralées
Quelques trichomonas
370 ookystes d’Isospora suis/g de féces
Non demandé
N°3
35 jours
7 kg
Contenu liquide grisâtre dans le caecum et franchement diarrhéique dans le colon.
Hypertrophie des mésentériques
Estomac vide
E coli non typable
Nombreux Balantidium coli
Nombreuses formes incurvées et absence de formes spiralées.
1100 ookystes d’Isospora suis/g de féces
Absence de lésion significative.
Plaques de Peyer et ganglions normaux
N°4
35 jours
6 kg
Typhlocolite jaune moutarde
Hypertrophie des mésentériques
Estomac vide avec petits ulcères au niveau du pylore
E coli non typable
Très nombreux trichomonas
Rares formes spiralées et nombreuses formes incurvées.
1100 ookystes d’Isospora suis/g de féces
Présence de nombreux schizontes et gamontes dans les cellules de l’iléon et du colon.
Pas de lésion au niveau des organes lymphoïdes.
Coccidiose

Diarrhée grise
Contenu liquide

Conclusion

- présence d’ookystes de coccidies sur 4 porcs sur 4
- absence de bactérie à pouvoir pathogène significatif
- lésions caractéristiques de coccidiose sur 1 des deux porcs
- absence de lésion lymphoïde pouvant évoquer une étiologie de type PCV2

Compte tenu de l’âge d’apparition, de l’absence ou absence relative d’efficacité des traitements antibiotiques et des résultats d’analyse, j’ai décidé de proposer un traitement curatif sur les bandes atteintes puis préventif sur les bandes à venir contre la coccidiose.


Plan de traitements proposé

Traitement curatif des porcelets en cours de PS

Distribution de Toltrazuril sur toutes les bandes touchées via la pompe doseuse pendant 2 jours.

Traitement préventif des bandes suivantes

Dans le 1er âge


Mise en place de Décoquinate dans l’aliment 1er âge en attendant de sevrer les lots ayant reçu la prévention Toltrazuril à la naissance.

Désinfection des locaux avec un désinfectant à fort pouvoir ookystique.

En maternité

Mise en place d’une distribution orale de Toltrazuril au 2ème jour de vie systématiquement sur tous les porcelets.

Evolution du cas

Toutes ces mesures et y compris le traitement curatif des bandes les plus atteintes (je dois l’avouer à ma grande surprise) se sont révélées parfaitement efficaces.


Commentaires

Le cas clinique du mois a abouti à un diagnostic de coccidiose.

Ce cas illustre plusieurs points qui nous ont semblé intéressants :

- la problématique "diarrhée grise" a été déjà largement discutée dans la presse et au cours de différentes réunions.

- la problématique « décrochement » ou « hétérogénéité » est aujourd’hui plus que jamais d’actualité et le rôle du PCV2 (agent de la MAP) est actuellement largement (parfois trop largement ?) mis en avant

Ce cas avait pour but de démontrer l’importance de la démarche diagnostique à un moment où elle me paraît malheureusement actuellement délaissée. L’objet n’est pas ici de débattre du rôle ou de l’importance du PCV 2 puisqu’il n’est plus à démontrer.

Par contre, il s’agit de ne pas oublier que décrochement-diarrhée-hétérogénéité n’est pas que l’apanage du PCV2, bien heureusement !

Cas cliniques

Métrites21-Avr-2009 il y a 9 ans 6 mois 28 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici