Lésions de rhinite non spécifiques et surinfection pulmonaire

Ce cas décrit une une infection grippale avec surinfection par Haemophilus parasuis conduisant à des lésions des cornets nasaux et une infection pulmonaire associée.

Mardi 8 Décembre 2009 (il y a 8 ans 11 mois 11 jours)
J'aime

Description de l'élevage, statut sanitaire et appel de l'éleveur

Description de l'élevage et de la situation

Il s'agit d'un élevage naisseur engraisseur de 400 truies sur deux sites (un site truies + engraissement pour 60% et un site PS + engraissement pour 40%) dans une zone de forte densité porcine dans l’Ouest de la France, en Bretagne :

- Conduite en 20 bandes, sevrage 21 jours,
- Tous les porcelets passent en post-sevrage sur le site 2 pendant 6 semaines
- Une partie des charcutiers sont élevés sur le site PS ou rejoignent après le PS le site de naissage-engraissement
L’éleveur produit lui-même ses cochettes
Il achète ses doses d'insémination à l’extérieur.
L’eau provient du réseau.
Tout l’aliment est fabriqué à la ferme sauf le 1er âge.

Statut sanitaire et prophylaxies effectuées

Maladie
Statut
Vaccination truies
Vaccination issues
SDRP
Elevage positif
Vacciné au vaccin vivant modifié
Non vacciné
Mycoplasme
Positif
Non vacciné
Vacciné (double dose)
Actinobacillus pleuropneumoniae
Pas de signe clinique
Non vacciné
Non vacciné
PCV2
Pas de signe clinique
Non vacciné
Non vacciné
E coli K88-K99
Pas de signe clinique
Vacciné
Non vacciné
Parvovirus-Rouget
Pas de signe clinique
Vacciné
Non vacciné
Rhinite atrophique
Pas de signe clinique
Vacciné
Non vacciné

Les reproducteurs sont vermifugés au fenbendazole tous les 4 mois.

Appel de l'éleveur

L'éleveur nous appelle pour nous signaler en post sevrage :
- « Décrochements » de porcelets
- Eternuements et toux

Visite de l'élevage

Analyse des résultats techniques

Sur les 6 mois ayant précédé la visite, les principaux résultats techniques du naissage sont les suivants :

GTTT
6 derniers mois
Nés vifs
14,1
Momifiés/portée
0,2
Sevrés/portée
12,1
ISSF
8,4 j
Fertilité
90 %
Avortement
<1 %
Age à la 1ère MB
378 j

- Mortalité de truies : 3%

Il n’y a pas de GTE, le dernier IC global (comptable) était de 2,76. L’éleveur estime le taux de pertes sevrage-vente sur les 6 derniers mois autour de 4% (1,5 % en PS et 2 ,5% en engraissement).

Visite de l’élevage

Quarantaine

Isolée des autres bâtiments

• Réception de cochettes issues de l’engraissement du site
• Quarantaine sur paille en tout plein tout vide
• Séjour en quarantaine de 9 semaines, contamination par déjections et délivres régulièrement. Age de 5 mois ½ à l’arrivée en quarantaine.
• Aliment gestante.
• Les animaux, observés ce jour, ne présentent pas de signe pathologique notable.

Verraterie-Gestante

• Aucun signe notable et potentiellement en relation n’a été observé sur les truies gestantes le jour de la visite :

- Pas de toux
- Pas d’éternuements
- Pas d’avortement récent, pas de truie ayant monté en température

Maternité

• Bonne qualité et bonne viabilité des porcelets à la naissance
• Croissance et homogénéité des porcelets vus ce jour très satisfaisante, bonne montée en lait des truies
• Eternuements <2% sur les 3 classes d’âge observées (8-15 et 20 jours) et aucune toux
• Pas de diarrhée notée

Post-sevrage

• Porcelets hétérogènes.
• Premier âge supplémenté en Amoxycilline (400 ppm), colistine (120 ppm) et flubendazole (15 ppm). Deuxième âge blanc.
• Pas de diarrhée
• Environ 10% des porcelets ont « décroché » dans les différentes bandes observées
• Les mortalités ont peu augmenté : moyenne de 2% sur les 5 bandes présentes ce jour y compris les dernières parties en engraissement
• Autopsie d’un porcelet de 20 kg mort le matin

- Absence de lésion digestive
- Hypertrophie ganglionnaire généralisée (ganglions inguinaux, mésentériques, trachéobronchiques, sous maxillaires)
- Pneumonie notée 18/28 avec œdème interlobulaire important et en particulier sur les lobes diaphragmatiques un aspect caoutchouteux
- Ulcère de l’estomac

• Comptages de toux et d’éternuements réalisés ce jour :

Age des porcelets
% de toux sur 2 mn
% d’éternuements sur 2 mn
28 jours
2
12
35 jours
3,5
14
42 jours
4
11
49 jours
5
23
56 jours
5
20

Engraissement

• Absence de toux et de diarrhées.
• Alimentation en soupe.

Conclusion suite à la visite

Nous avons réalisé les prélèvements suivant afin d’établir un diagnostic :

Réalisation de 12 prélèvements sanguins (un porc par case) sur les animaux de 56 jours pour
- Sérologie SDRP IDEXX
- Sérologie grippe ELISA
- qPCR PCV2

Dans l’attente de ces résultats, je prescris pour l’ensemble du post-sevrage un traitement de 5 jours de paracétamol (30 mg/kg de PV/jour) et de doxycycline (10 mg/kg de PV/jour)

Résultats des 1ères analyses et résultat du traitement prescrit

Résultats des sérologies

o Toutes les sérologies SDRP sont négatives
o Les sérologies grippe sont positives en ELISA (7 positifs et 5 négatifs)
o Les qPCR PCV2 sont négatives sur ces animaux

Suivi des PS et de l’élevage suite à la mise en place du traitement conservatoire

o Il n’y a globalement pas d’amélioration
o Nous entendons des éternuements, des reniflements et quelques toux sur les porcelets sevrés la semaine dernière
o La consommation est très faible en entrée en PS
o Nous entendons ces signes de façon plus prononcée sur les porcelets sevrés il y a 3 semaines, quelques sujets présentent un jetage muqueux, muco-purulent ou purulent
o Il y a des décrochés, des blancs
o Nous n’observons pas de coup de flanc
o Sur les bandes plus âgées, il y a très peu de toux et moins d’éternuements. Le retard de croissance est net.
o Il n’y a toujours aucun signe sur les autres secteurs de l’élevage : absence de symptômes respiratoires sous la mère et amélioration progressive des animaux après l’entrée en engraissement

Analyses complémentaires

o Compte tenu de l’absence d’amélioration, nous procédons à de nouveaux prélèvements : 3 porcelets (24, 31 jours) ont été emmenés au laboratoire pour histologie (muqueuse nasale et poumons) et bactériologie (sinus et poumons)

Traitement d’attente des résultats

o Mettre en place des nébulisations d’Alviral pendant 5 jours à chaque sevrage jusque 15 jours après
o Distribuer du paracétamol en pompe doseuse à 1,5 ml/10 kg PV/jour pendant 5 jours au sevrage
o Faire des apports d’oligoéléments et de vitamines (dont fer) pendant 5 jours après sevrage lors du prochain sevrage et sur toutes les bandes touchées observées ce jour en PS.

Nouveaux résultats d'analyses

Résultats de l’autopsie

Examen externe Absence de lésion extérieure (1,2 et 3)
Croûtes au coin des yeux (3/3)
Appareil circulatoire RAS
Appareil respiratoire Sinus : lésions des cornets nasaux (note 4, 2 et 3 respectivement pour les porcelets 1,2 et 3). Présence de mucosités épaisses (1 et 2) voire muco-purulente (3)
Poumons : Lésions de pneumonie essentiellement au niveau des lobes cardiaques, apicaux et azygos (2 et 3)
Appareil digestif Estomac vide (3/3)
Foie décoloré (3/3)
Intestin grêle vide (3/3)

Rhinite (4)
Rhinite (2)
Rhinite (3)
Pneumonie


Résultats définitifs, mesures mises en place et évolution à court terme

Résultats de la bactériologie

Isolement d’Haemophilus parasuis à partir des 3 cultures des 3 nez et de Pasteurella multocida non toxinogène sur le nez du sujet 1.

Antibiogrammes des germes isolés

H. parasuis P multocida
Amoxycilline Sensible Sensible
Ceftiofur Sensible Sensible
Tiamuline Intermédiaire Sensible
Tulathromycine Sensible Sensible
Marbofloxacine Sensible Sensible
Tilmicosine Sensible Sensible
Florfénicol Sensible Sensible
Triméthoprime-Sulfamides Résistant Résistant
Doxycycline* Résistant Sensible
Oxytétracycline Résistant Sensible

*La résistance d’Haemophilus à la doxycycline peut expliquer l’échec de la 1ère prescription.

Résultats de l’histologie

Synthèse des observations des lames :

Amygdales, Nœuds lymphatiques Tissu lymphoïde bien développé
Absence de lésion remarquable
Cornets nasaux Hyperplasie épithéliale de l’épithélium respiratoire avec perte multifocale de la ciliature cellulaire.
Infiltration multifocale à diffuse du chorion par des lymphoplasmocytes et exsudat dans quelques glandes au niveau de l’épithélium de surface. On note une raréfaction de la trame osseuse apparente multifocale.
Poumons Opacification marquée des parenchymes pulmonaires avec épaississement des parois alvéolaires par infiltration leucocytaire et forte hyperplasie des pneumocytes de type 2.
Les bronchioles montrent une hyperplasie diffuse assez marquée du BALT avec dégénérescence et infiltration inflammatoire de l’épithélium. Exsudat purulent marqué multifocal
Synthèse Absence de lésion de rhinite de Done et de MAP.
Bronchiolite nécrosante subaigue et pneumonie interstitielle et proliférative marquées, évoquant une atteinte virale de type grippal (et/ou SDRP).
Bronchiolite suppurée modérée bactérienne

Diagnostic

Le diagnostic de ce cas est donc une infection grippale avec surinfection par Haemophilus parasuis conduisant à des lésions des cornets nasaux et une infection pulmonaire associée

Nouvelles prescriptions

Compte tenu de ces analyses, nous prescrivons à l’éleveur :
- de maintenir les nébulisations journalières d’Alviral et de procéder à une double désinfection des salles (en incluant le faux plafond) sur une rotation
- d’augmenter la dose d’amoxycilline dans le 1er âge compte tenu du sevrage à 21 jours et des faibles niveaux de consommation au démarrage
- de maintenir la distribution de paracétamol

Evolution

Elle a été favorable au fur et à mesure des bandes.
La consommation des porcelets s’est améliorée après le sevrage ; les signes respiratoires ont bien rétrocédé.
Les nébulisations ont été stoppées après 4 bandes mais les autres mesures sont encore en place.

Commentaires

Ce cas clinique décrit une rhinite associée à de la grippe.

1. Le diagnostic des lésions de rhinite

Les lésions des cornets nasaux ne sont pas dues uniquement à la rhinite atrophique. Ce terme est d’ailleurs assez impropre car lorsque l’on parle de rhinite atrophique, il est de coutume de l’associer systématiquement à la Pasteurelle toxinogène.

Dans ce cas, on peut se poser beaucoup de questions :
- Les lésions observées ont-elles la capacité de se régénérer ? Seront-elles observées en l’état à l’abattoir et qualifiées « à tort » de rhinite atrophique ?
- Quel est le rôle réel du virus grippal dans l’apparition de ces lésions ? Une discussion intéressante avec l’anatomo-pathologiste ayant lu les lames d’histologie nous a aidé à comprendre que certaines lésions histologiques des muqueuses nasales étaient « semblables » à celles observées sur le tissu pulmonaire lors d’infection grippale.
- Quel est le rôle de l’Haemophilus parasuis ? La littérature le cite parfois en tant qu’agent de lésion de rhinite.

2. La grippe H1N2

Difficulté du diagnostic

Le diagnostic de l’infection grippale reste un challenge difficile lié à la diversité des souches pouvant influer sérieusement le résultat des sérologies.
L’histologie (et dans ce cas sur poumons et muqueuses nasale) est une source d’information cruciale.
La PCR est aussi un outil intéressant même s’il est parfois difficile d’être sûr de prélever le bon porcelet au bon moment.

Le management

L’absence de vaccin H1N2 reste une contrainte et une lacune importante dans le management des infections grippales. Souhaitons que ce type d’outil ne tarde pas trop à venir.

Antibiothérapie 1er âge

Le recours à l’aliment médicamenteux reste fréquent en élevage de porc pour les porcelets après sevrage mais il est parfois mal adapté aux conditions de l’élevage :
- en sevrage 21 jours en particulier les niveaux de consommation sont faibles après sevrage et il n’est pas toujours logique que les taux d’incorporation des prémélanges médicamenteux ne soient pas adaptés aux consommations et au poids des animaux à traiter
- l’aliment médicamenteux est d’abord un médicament avant d’être un aliment et ce point est malheureusement trop souvent oublié

Dr Arnaud LEBRET
Vétérinaire
56 - PONTIVY

Articles liés

Cas cliniques

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags