Lire cet article dans:

Mortalité aigüe par intoxication par les nitrites

De nos jours, il y a encore des cas d'intoxication par les nitrites dans les installations porcines modernes, encore plus fréquemment en raison de la présence de traitement biologique de l'air

Vendredi 26 Janvier 2018 (il y a 9 mois 17 jours)
J'aime

En mai 2017, le laboratoire a été appelé par rapport à un cas de mort subite et massive dans trois élevages commerciaux différents, situés dans différentes parties de la Flandre, en Belgique. Dans l'un des cas, la mortalité est survenue chez les porcs sevrés; l'autre élevage avait des problèmes avec les truies en lactation et le troisième avait des mortalités massives dans cinq bâtiments différents dans la zone d'engraissement. Il n'y avait aucun type de connexion entre les élevages (différents producteurs, usines d'aliments, vétérinaires, etc.). Dans les trois cas, les autopsies ont révélé une intoxication par des nitrites.

Ce cas clinique décrit le troisième problème: la mort subite massive chez les porcs à l'engrais.

Anamnèse

Mars, un lundi matin, 08:00 h. Le responsable de l'engraissement appelle le vétérinaire de l'élevage: Il y avait 30 porcs morts dans différents bâtiments et, pendant qu'ils parlaient, d'autres sont morts subitement. A 11h00, plus de 50 porcs d'âges différents et provenant de bâtiments différents sont morts sans aucun symptôme clinique.

Les porcelets arrivent à l'élevage à un poids approximatif de 20 kg (12 semaines d'âge). L'élevage avait une capacité de 2500 porcs charcutiers et se composait de 5 bâtiments (500 porcs dans chacun): un nouveau bâtiments, où les plus jeunes porcs sont logés, et quatre plus anciens (figure 1).

Figure 1: Schéma de l'élevage d'engraissement, d'une capacité de 2500 porcs charcutiers. Dans ce diagramme, les conduites d'eau sont représentées. Il y a aussi une vue agrandie du réservoir d'eau de pluie, avec ses tuyauteries.

Figure 1: Schéma de l'élevage d'engraissement, d'une capacité de 2500 porcs charcutiers. Dans ce diagramme, les conduites d'eau sont représentées. Il y a aussi une vue agrandie du réservoir d'eau de pluie, avec ses tuyauteries.

L'eau potable provient d'un puits foré et est analysée périodiquement pour déterminer sa composition chimique et sa qualité bactériologique, afin de fournir aux porcs uniquement de l'eau de bonne qualité. Les porcs reçoivent un aliment commercial pour porcs d'engraissement.

L'eau de pluie n'est utilisée que pour nettoyer les installations.

Un filtre à air biologique est utilisé pour réduire les odeurs et les émissions de gaz de l'élevage (figure 2).

Figure 2: Purificateur biologique d'air de l'élevage

Figure 2: Purificateur biologique d'air de l'élevage

Observations pendant la visite de l'élevage (lundi après-midi)

La première image que nous avons vue lorsque nous sommes arrivés à 'élevage était celle d'un tas de porcs morts devant le bâtiment (figure 3). Le fermier entrait et sortait du compartiment 2 avec une brouette pleine de porcs morts ...

Figure 3: Première image en arrivant à l'élevage: tas de porcs morts devant le bâtiment. Coloration frappante des extrémités des porcs.

Figure 3: Première image en arrivant à l'élevage: tas de porcs morts devant le bâtiment. Coloration frappante des extrémités des porcs.

En traversant le bâtiment 2, nous avons observé plusieurs symptômes cliniques: certains porcs vomissaient, d'autres présentaient des signes nerveux comme la paralysie et restaient allongés sur le côté. D'autres porcs sont morts immédiatement ou en quelques minutes.

Les nombres les plus élevés d'animaux morts ont été enregistrés dans le bâtiment 2 (> 50%) et 3 (20%), les plus faibles dans le bâtiment 4 (10%) et aucun dans les bâtiments 1 et 5. Il convient de mentionner que le démarrage du réseau de canalisation d'eau potable est dans le bâtiment 2.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel en cas de mort subite chez les porcs en croissance comprend:

  • Causes infectieuses: Actinobacillus pleuropneumoniae, Actinobacillus suis, Lawsonia intracellularis, maladies à l'origine de septicémie: Brachyspira hyodysenteriae, Salmonella choleraesuis, ..., maladie d'Aujeszky (la Belgique est officiellement indemne), peste porcine classique (la Belgique est officiellement indemne), brucellose (la Belgique est officiellement indemne) ...
  • Causes non infectieuses: hémorragies (par exemple, ulcères gastriques), torsion intestinale ou mésentérique, syndrome hémorragique intestinal, électrocution, traumatisme, stress, intoxications (cyanure, urée, pesticides, gaz toxiques - par exemple, monoxyde de carbone, sulfure d'hydrogène), chlorates, colorants à base d'aniline, aminophénols ou médicaments (par exemple, sulfamides, phénacétine et paracétamol), mycotoxines, indigestion, hypocalcémie, hypomagnésémie, adénomatose pulmonaire ou emphysème, anévrismes ...

Diagnostic

L'autopsie in situ a révélé une coloration sombre du sang. Les muqueuses présentaientune couleur rouge foncé, presque cyanotique (figure 4).

Figure 4: L'autopsie pratiquée à l'élevage révèle une coloration sombre du sang sans autres altérations notables des organes.

Figure 4: L'autopsie pratiquée à l'élevage révèle une coloration sombre du sang sans autres altérations notables des organes.

Six morts ont été envoyés au laboratoire pour une autopsie complète, y compris un test de nitrite avec une bandelette réactive (Figure 5).

Figure 5: Bandelette pour la détection de nitrites 

Figure 5: Bandelette pour la détection de nitrites 

Voici les anomalies trouvées (figure 6):

Figure 6a: Autopsie au laboratoire. Sans signalements notables , seulement un coloration marron chocolat du sang.

Figure 6a: Autopsie au laboratoire. Sans signalements notables , seulement un coloration marron chocolat du sang.

Figure 6b: Autopsie au laboratoire. Tête ouverte

Figure 6b: Autopsie au laboratoire. Tête ouverte

  • 6 porcs: 2 de 34 kg; 2 de 37 kg; 1 de 67 kg; 1 de 89 kg
  • 6 avec des muscles pâles; 6 avec des taches de sang brun chocolat; 6 échantillons positifs pour les nitrites
  • 5 avec un liquide mousseuxdans la trachée, 6 avec des poumons hémorragiques et œdémateux (sans pneumonie), 2 avec des hémorragies multiples dans le parenchyme pulmonaire
  • 1 avec des hémorragies pétéchiales dans les artères coronaires.
  • 1 avec splénomégalie (figure 7)

Figure 7: Autopsie de 6 porcs au cours de laquelle 5 animaux sont identifiés avec une rate normale et 1 avec une splénomégalie (ou une rate réagissant à une intoxication?).

Figure 7: Autopsie de 6 porcs au cours de laquelle 5 animaux sont identifiés avec une rate normale et 1 avec une splénomégalie (ou une rate réagissant à une intoxication?).

Première stratégie employée

En raison de la mortalité massive dans tous les bâtiments, avec une majorité de morcs dans le compartiment 2, où le système de distribution d'eau potable commence, et en raison de la caractéristique diagnostique plutôt claire de la coloration sombre du sang, le diagnostic provisoire était l'intoxication au nitrite. La première recommandation était de fermer immédiatement l'approvisionnement en eau potable.

La mortalité s'est stabilisée, confirmant la suspicion que l'eau potable était la source de nitrites.

Un camion a été amené avec un réservoir plein d'eau propre de la ville pour fournir de l'eau potable aux porcs.

Le réservoir d'eau potable a été vidé, nettoyé puis rempli d'eau propre.

Dès que les porcs ont recommencé à boire, la mortalité a augmenté de nouveau ... Les tuyaux ont été fermés immédiatement et l'eau a été administrée manuellement (en cubes) aux cochons survivants.

Comme l'eau potable était le principal suspect en tant que source de nitrites, des échantillons d'eau potable ont été prélevés et envoyés au laboratoire pour analyse. Les résultats sont présentés dans le tableau 1. Les trois premiers échantillons ont été prélevés par le vétérinaire de l'élevage le matin; Il a pris les deux échantillons suivants lors de sa visite dans l'après-midi. Dans aucun des échantillons, on n'a trouvé une concentration trop élevée de nitrates ou de nitrites.

Tableau 1: Résultats des premières analyses des abreuvoirs

Echantillon Nitrates (mg/l) Nitrites (mg/l)
Compartiment 1 (pipette) 120,8 0,37
Compartiment 2 (pipette) 120,0 <0,10
Réservoir d'eau 122,8 <0,10
Réservoir d'eau rempli avec de l'eau potable propre 8,9 <0,10
Valurs de référence (mg/l) ≤200 ≤0,5

Le défi était de découvrir l'origine de l'intoxication par les nitrite.s Il était clair que l'eau potable était la source; cependant, les analyses ne l'ont pas confirmé.

Mardi matin, un technicien est venu à la ferme et a découvert le problème:

Les eaux usées du filtre à air biologique étaient stockées dans un réservoir à côté du réservoir d'eau de pluie. Le réservoir n'avait pas été vidé pendant l'hiver, il était complètement plein et une partie de son contenu s'était déversée dans le réservoir d'eau de pluie. Par conséquent, l'eau de pluie était contaminée par les eaux usées, qui contenaient de fortes concentrations de nitrates. Dans des circonstances normales, l'eau de pluie n'est pas donnée aux porcs à boire. Cependant, il y avait une connexion entre les tuyaux d'eau de pluie (utilisés pour nettoyer) et les tuyaux d'eau potable, normalement fermée avec un robinet. Quelqu'un avait ouvert le robinet pendant le week-end par erreur. Un autre incident malheureux a été le mauvais fonctionnement de la pompe à eau, qui a conduit à ce que l'eau potable pour les porcs n'a pas été retirée du circuit régulier, mais de l'eau de pluie contaminée.

Comme les échantillons analysés ne provenaient pas de l'eau de pluie, la contamination n'a pas pu être démontrée. Une fois cette grande erreur découverte, des échantillons d'eau de pluie ont été prélevés pour analyse. Les résultats sont montrés dans le tableau 2. On n'a pas trouvé une grande quantité de nitrites, mais les niveaux de nitrates étaient excessivement élevés.

Tableau 2: Résultats des analyses d'eau de pluie

Echantillon Nitrates (mg/l) Nitrites (mg/l)
Réservoir d'eau de pluie 3312,9 <0,10
Compartimente 2 (pipette) 84,4 <0,10
Valeurs de référence (mg/l) ≤200 ≤0,5

Débat

Les intoxications des porcs par les nitrites sont principalement le résultat de l'ingestion orale d'eau potable contaminée (Vyt et al., 2005). L'eau potable en était également la source dans ce cas. En Flandre, il y a eu deux autres cas dans la même période où l'eau potable était aussi la source de l'ingestion de nitrites. Cependant, dans le premier cas, les porcelets sevrés étaient logés dans un bâtiment d'engraissement qui était vide depuis plusieurs semaines. La source de contamination était la rétention de l'eau potable dans le réservoir et le système de distribution d'eau plus la contamination par la matière organique en décomposition et la formation consécutive de nitrites en raison de la réduction bactérienne des nitrates. C'est une cause fréquente d'ingestion de nitrites (Vyt et al., 2005). Les tuyaux n'ont pas été nettoyés ou lavés avant l'arrivée des porcs. Les porcelets sont morts en quelques minutes, si rapidement que les derniers porcelets étaient encore dans le camion. La fermeture de la conduite d'eau potable a empêché une mortalité de 100%. Seuls 15 porcelets sont morts.

Dans le second cas, la contamination de l'eau potable était comparable au cas décrit ici. L'eau du réservoir d'eaux résiduelles de l'épurateur d'air biologique a été déversée dans le réservoir d'eau potable, causant une mortalité aiguë chez les truies allaitantes, puisque la maternité était le premier compartiment du système de circulation d'eau potable. Grâce à la vigilance du vétérinaire, les canalisations ont été immédiatement fermées, ce qui a limité la mortalité à 40 truies.

Les filtres biologiques sont une méthode éprouvée et efficace pour réduire les odeurs et autres émissions de gaz dans les installations d'élevage avec ventilation mécanique. Le principe du nettoyage biologique de l'air est que les bactéries traitent les particules indésirables de l'air, comme l'ammoniac. Par la suite, un processus de nitrification est initié.

C'est pourquoi les eaux usées des filtres à air biologiques contiennent de grandes quantités de nitrites et de nitrates.

Bien que tous les symptômes cliniques dans ce cas aient mis en évidence une intoxication par les nitrites, le diagnostic n'a pu être confirmé qu'avec les bandelettes pour la détection de nitrites pendant l'autopsie. Dans ce cas, le niveau exact de nitrites ou de nitrates dans l'estomac des porcs n'a pas été déterminé. De plus, l'eau potable a été analysée comme une source possible d'intoxication. Aucun taux élevé de nitrites n'a été trouvé dans l'eau potable, il n'y avait que des nitrates.

La transformation en nitrites après l'ingestion se fait grâce à des bactéries gastro-intestinales (Duncan et al., 1995). On sait que l'ingestion de nitrates par les porcs jusqu'à une concentration de 2000 mg / l n'a pas d'effets indésirables (Sorensen et al., 1994). Dans ce cas, les teneurs en nitrates dans le réservoirs étaient beaucoup plus élevées que 2000 mg / l. Les niveaux au moment où les porcs ont bu l'eau ne sont pas connus puisque les premiers échantillons, prélevés dans l'abreuvoir à pipette du bâtiment 2 dans la matinée lorsque les premiers porcs morts ont été détectés, n'ont pas révélé de niveaux élevés de nitrates ou de nitrites. Cependant, il semble que l'ingestion de grandes quantités de nitrates était suffisante pour causer les problèmes.

Dans ce cas, le traitement au bleu de méthylène n'a pas été administré. L'élimination rapide de la source de nitrites est essentielle pour éviter une mortalité supplémentaire. Puisque, dans ce cas, la source exacte de la contamination n'a pas été immédiatement identifiée, les porcs ont été exposés deux fois à de l'eau toxique. Au total, 757 porcs sont morts (soit 25% du nombre total d'animaux).

Conclusion

En conclusion, en 2017, il y a encore des cas d'intoxication par les nitrites dans les installations porcines modernes, encore plus fréquemment en raison de la présence de traitements biologiques de l'air. Par conséquent, l'intoxication aux nitrates et aux nitrites devrait être intégrée dans le diagnostic différentiel lors de l'évaluation des problèmes de mortalité aigus chez les porcs.

Plus d'informations sur l'intoxication par ingestion de nitrates ou de nitrites

La méthémoglobinémie, causée par l'ingestion de nitrates ou de nitrites (Buck et al., 1976, Fan et Steinberg, 1996), peut provoquer sporadiquement la mort subite chez les porcs (Vyt et Spruytte, 2006). Le nitrite est un gaz toxique, formé à partir de nitrate, qui est communément trouvé dans les plantes, les engrais et les déchets animaux ou la matière organique en décomposition (Buck et al., 1976). Le nitrite est facilement absorbé dans le système circulatoire et est éliminé par les érythrocytes après ingestion (Vyt et al., 2005). Lorsque le nitrite oxyde l'ion Fe2 + en Fe3 + dans la molécule d'hémoglobine , il se forme de la méthémoglobine, ce qui provoque une inhibition de la capacité de liaison de l'oxygène aux érythrocytes (Wendt, 1985). Les symptômes causés par l'intoxication par les nitrites sont liés au pourcentage de formation de méthémoglobine et au degré d'anoxie tissulaire qui en résulte. Ils vont d'une augmentation marquée de la fréquence respiratoire et de l'agitation jusqu'à la dyspnée, la démarche titubante, la faiblesse générale, le coma et la mort: la mortalité aiguë se produit lorsque les concentrations en méthémoglobine sont supérieures à 75% (Saito et al. ). La méthémoglobinémie peut se manifester par une coloration brune du sang (Vyt et al., 2005), qui peut être observée à l'autopsie, généralement accompagnée d'une pâleur musculaire. Les conjonctives et les muqueuses deviennent cyanosées. Le diagnostic peut être fait au cours de l'autopsie en frottant une bandelette pour la détection des nitrites à l'intérieur de l'estomac (Figure 5).

Le seul traitement de l'intoxication par les nitrites est l'administration intraveineuse de bleu de méthylène (10 mg / kg), qui réduit la méthémoglobine en hémoglobine (Wendt, 1985). Cependant, dans la pratique, cela n'est presque jamais fait en Belgique.

Cas cliniques

Augmentation des retours: conduite ou SDRP ?27-Fév-2018 il y a 8 mois 16 jours
Purpura thrombocytopénique22-Déc-2017 il y a 10 mois 21 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags