Mycotoxicose à D.O.N.

Présentation de l'élevage et appel de l'éleveur
Jeudi 2 Juin 2005 (il y a 13 ans 4 mois 18 jours)
J'aime
Présentation de l'élevage et appel de l'éleveur


Présentation de l'élevage

Il s'agit d'un élevage post-sevreur – engraisseur situé dans une zone de faible densité porcine.


Organisation générale et plan de l'élevage


Réception de 105 porcelets d’environ 7 kg toutes les 3 semaines
Origine unique : le naisseur est situé à 10 km
Alimentation : fabrication à la ferme

Plan de l’élevage :




Prophylaxie médicale

Truies et cochettes (chez le naisseur)

Parvovirose
Rouget
Rhinite atrophique
Porcelets Mycoplasme: 1 injection 2 semaines après l'arrivée.
 
Appel de l’éleveur

Des amaigrissements apparaissent après la transition 1er- 2ème âge et l’éleveur constate donc des retards de croissance importants avec de la mortalité. En outre, il reproche au naisseur de lui fournir des porcelets trop légers.

Suite à cet appel, une visite est organisée chez le post-sevreur-engraisseur et chez le naisseur.



Visites des élevages


Visite de l’élevage post-sevreur - engraisseur

Signes cliniques observés

Apparition d’une diarrhée chronique vers 42 jours (transition). Cette diarrhée n’entraîne pas de mortalité brutale mais est à l’origine d’une augmentation de l’hétérogénéité des porcelets bien visible en fin de post-sevrage.

Les retards de croissance sont importants : le GMQ 8-25 varie entre 350 et 450 g/jour sur les 5 dernières bandes.
Les amaigrissements se traduisent par de la mortalité (il s’agit surtout de porcelets euthanasiés). Le taux de pertes est variable en fonction des lots (5 à 15 %).

Les symptômes persistent en engraissement mais semblent être moins marqués.

Les prises de température effectuées sur 10 porcelets de 40 jours sont normales (< 40°C).

Enfin, l’éleveur nous faisant remarquer que la consommation d’aliment 2ème âge est faible, nous essayons alors de faire une pâtée avec de l’eau (afin de stimuler la prise alimentaire) et constatons que les animaux vont plus facilement manger mais qu’il reste de l’aliment dans l’auge après 15 minutes.

Traitements réalisés avant la visite

Le 1er âge du commerce est supplémenté en TMP-sulfa et colistine. Le 2èmeâge fabriqué à la ferme est non supplémenté.
Les traitements à la lincomycine ou à la tylosine effectués dans l’eau de boisson ont une efficacité limitée.

Hypothèses diagnostiques


1) Origine infectieuse : on peut penser à Lawsonia intracellularis ou Brachyspira.
2) Origine alimentaire: présence de mycotoxines dans le blé (principal composant de l’aliment 2ème âge).
3) Porcelets trop légers à l’arrivée pour être mis sur paille (6,9 à 7,4 kg sur les 5 dernières bandes). D’autre part, les longueurs d’auge sont trop courtes (2 x 80 cm pour 50 porcelets).

Prélèvements réalisés

1) 2 porcelets diarrhéiques et amaigris de 15 et 20 kg sont euthanasiés et acheminés au laboratoire d’analyse dans la soirée.
2) Réalisation d’un échantillon d’1 kg de blé afin d’effectuer une analyse D.O.N. par ELISA.

Mesures mises en place dans l’attente des résultats


1) Diminuer l’hétérogénéité

Nous allons voir avec le naisseur la possibilité d’augmenter le poids des porcelets au sevrage.
Faire une case de petits et une case de gros à l’arrivée.
Mouiller l’aliment en début de PS : 3-4 jours pour les gros et 1 semaine pour les petits.

2) Traitements

- Supplémenter le 1er âge en tylosine (200 ppm) et colistine (120 ppm)
- Faire un traitement à la tylosine pendant 7 jours systématiquement à la transition 1er-2ème âge.
- Renforcer la teneur en orge du 2ème âge (jusqu'à 30%).
- Acidifier l'eau de boisson sur toute la durée du PS avec des acides organiques.

3) Vaccination mycoplasme

Afin d'éviter de vacciner pendant l'épisode clinique (2 semaines après l'arrivée), l'injection est avancée à 2-3 jours après l'arrivée.

4) Désinfection

Après vérification des doses de désinfectant utilisées, nous constatons que celles-ci sont insuffisantes, elles sont donc réajustées.
Les couloirs seront également désinfectés après tout mouvement d'animaux.
Enfin, mise en place de pédiluves en post-sevrage entre chaque bande de porcelets.

Visite de l'élevage naisseur

C'est un élevage de 110 truies en conduite 3 semaines.

Les résultats en maternité sont corrects (13 NV ; 10,8 sevrés). Il n'y a pas de problème particulier à la mise-bas, pas de diarrhée néonatale. En revanche, on observe de la coccidiose à partir de 10 jours d'âge.
Les porcelets sont sevrés le mercredi et ont 25 jours d'âge en moyenne.

Nous recommandons juste à l'éleveur de traiter les porcelets au toltrazuril (20 mg/kg) le lundi après la naissance et de favoriser la consommation d'aliment sous la mère à partir de 15 jours d'âge en faisant de la pâtée (sur les portées de petits porcelets).


Résultats des analyses


Autopsie
PCR

Autopsies


Aspect général
  • Amaigrissement marqué

  • Anémie

  • Présence de diarrhée – Abdomen distendu
  • Cavité abdominale
  • Ganglions inguinaux pâles mais de taille normale

  • Ganglions mésentériques hypertrophiés

  • Muqueuse intestinale (jéjunum-iléon) congestionnée. Contenu liquide grisâtre dans le colon et le rectum. Absence de sang

  • Foie, rate : RAS

  • Reins : RAS
  • Cavité thoracique
  • Poumons : légère pneumonie sur 1 des porcelets (note de 4/28)

  • Cœur : RAS

  • A la suite de l ‘autopsie, nous décidons de réaliser une PCR Lawsonia intracellularis sur un pool de contenu cæcal des 2 porcelets ainsi qu’une histologie sur la partie distale de l’iléon d’un des porcelets.

    Résultats des analyses complémentaires :

    PCR Lawsonia: négatif

    Histologie :

    Villosités intestinales atrophiées. Le chorion des villosités est diffusément infiltré par des lymphocytes, plasmocytes et polynucléaires éosinophiles en grand nombre
    .

    Conclusion: lésions d'entérite atrophique peu spécifiques.

    Recherche de D.O.N. dans l’aliment:

    L’analyse a mis en évidence un taux très élevé de D.O.N. dans le blé : 5200 ppb (partie par billion : 1 ppb = 0,001 ppm)



    Conclusion, mesures prises, évolution du cas


    Conclusion

    Le blé est incorporé à 70% dans l'aliment 2ème âge, on peut donc penser que l'aliment fini contient au moins 3600 ppb de D.O.N..
    L'interprétation proposée des résultats du dosage de D.O.N. pour la production porcine est la suivante :

    < 150 ppb Faiblement contaminé
    150 –400 ppb Moyennement contaminé
    400 –1000 ppb Significativement contaminé
    > 1000 ppb Fortement contaminé

    Il est donc fortement probable que le blé soit à l'origine du problème observé. On ne peut pas toutefois exclure une surinfection bactérienne même si les résultats de laboratoire sont négatifs.

    Mesures prises

    1. Avec de tels taux de D.O.N., l'incorporation de capteurs de mycotoxines serait une mesure insuffisante même à forte dose.
    Il faut donc avoir recours à une dilution avec du blé non fusarié. Nous proposons à l'éleveur une dilution de 2/3 de blé sain, 1/3 de blé de l'élevage.
    Cette mesure permet de réduire le taux de D.O.N. à environ 1200 ppb et de pouvoir incorporer des capteurs.
    Un capteur de mycotoxines à base d’argiles et de parois cellulaires de levures est ajouté à l’aliment à forte dose (10 kg/tonne).

    2. Les mesures mises en place en 1ère intention sont conservées.

    Evolution du cas


    Disparition rapide des symptômes après distribution de l'aliment 2ème âge traité et enrichi en orge.
    Sur les bandes suivantes, les croissances étaient correctes (500 g/jour de GMQ 8-25) et le taux de pertes est passé à 1,5% en post-sevrage.
    Les traitements antibiotiques ont été supprimés ainsi que l'acidification de l'eau de boisson.

    Commentaires

    Un peu d'histoire


    Les mycotoxines sont des affections connues depuis longtemps chez l'homme et certaines comme l'ergostisme, pouvaient même avoir un caractère épidémique au Moyen-Age. L'ergostisme, provoquait en effet, certaines années, des épidémies de gangrènes sur les personnes qui en consommaient de fortes quantités (voir l'illustration de Bruegel au musée du Louvre : Les Mendiants).

    La D.O.N.

    La déoxynivalenol (D.O.N.) ou vomitoxine fait partie de la famille des trichothécènes.
    Fusarium est l'espèce de champignon qui la produit le plus souvent et la contamination est possible avant et après la récolte.

    Mécanisme d'action et symptômes

    La D.O.N. inhibe en partie la synthèse des protéines et de l'ADN, entraînant une altération plus ou moins sévère de l'immunité.
    D'autre part, la contamination de l'aliment est à l'origine d'une baisse de consommation (d'où les retards de croissance), voire d'un refus total pour des concentrations très élevées (12 000 ppb). Les vomissements ne sont presque jamais observés car ils surviennent à des concentrations très fortes (vers 20 000 ppb).


    Effet de la concentration de D.O.N. sur la consommation alimentaire du porc
    (Dr. Mello et al).


    Détection des mycotoxines

    Elle est délicate car la contamination de l’aliment n’est pas homogène. Il est donc préférable de constituer l’échantillon en prélevant à différents endroits.
    Le dosage de D.O.N. est un bon indicateur de la qualité d’une matière première et peut donc être utilisé même lorsque l’on suspecte une contamination par une autre mycotoxine (zéaralénone par exemple).
    Le test ELISA permet une détection rapide et à faible coût, la méthode de référence reste toutefois l’HPLC.

    Gestion des céréales contaminées

    Lorsque les concentrations en D.O.N. sont élevées (> 2000 ppb), il est impératif de diluer l'aliment avec une matière première saine. Par la suite, l'ajout de capteurs en quantité suffisante peut être intéressant.
    Il existe de nombreux capteurs minéraux comme les aluminosilicates, les zéolites ou certaines argiles comme la sépiolite et la kaolinite, mais leur efficacité est limitée sur des mycotoxines comme la D.O.N. ou la zéaralénone. Les parois cellulaires de levures et certaines enzymes ont également un pouvoir détoxifiant.

    Cas cliniques

    Avortements en fin de gestation23-Jun-2005 il y a 13 ans 3 mois 27 jours
    Syndrôme truie grasse27-Avr-2005 il y a 13 ans 5 mois 23 jours

    Commentaires de l'article

    Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
    Publier un nouveau commentaire

    Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

    Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
    recherche,...C'est gratuit et rapide
    Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici