Pasteurellose respiratoire

Description de l'élevage et situation sanitaire
Jeudi 3 Juin 2004 (il y a 14 ans 2 mois 16 jours)
J'aime
Description de l'élevage et situation sanitaire


Description de l'élevage

Il s'agit d'un élevage naisseur-sevreur de 210 truies reproductrices dans une région à faible densité porcine. L'engraissement est réalisé à façon sur des sites extérieurs.

L'éleveur pratique la conduite en bandes à la semaine avec sevrage à 28 jours.
L'insémination artificielle est réalisée par achat de semence.

Du point de vue génétique, les cochettes sont achetées à l'extérieur par groupe de 10 toutes les 6 semaines.
  • Truies: LW ¼ ; LD ¼ ; Piétrain ½ (indemne gène cardiaque)
  • Verrats: Piétrain

    L'aliment est fabriqué à la ferme.

    Le plan de situation est le suivant :



    Statut sanitaire:

    Elevage indemne Aujeszky, SDRP, absence de signes cliniques de MAP en sevrage et en engraissement.

    Résultats techniques:


    Fertilité
    Nés-totaux
    Sevrés
    85%
    12,6/portée
    10,2/portée.

    Plan de prophylaxie

    * Vaccination des truies : Parvovirose, Rouget, Colibacillose, rhinite
    * Vaccination des porcelets : Mycoplasme.
    * Supplémentation sevrage dans l'aliment premier âge : colistine + tylan + flubendazole

    Résultat des contrôles abattoir

    Les contrôles abattoir réalisés sur les porcs engraissés sur les sites extérieurs (en façonnage) sont les suivants

    Poumons indemnes 80 %
    Note moyenne de pneumonie 0,8 / 28
    Poumons avec note supérieure ou égale à 5 3 %
    Pleurésie 5 % des poumons présentent adhérence
    Rhinite  
    Nez indemnes de lésions 75 %
    Quelques lésions de rhinite atrophique.  



    Appel de l'éleveur et première visite d'élevage


    Appel de l'éleveur

    L'éleveur nous appelle pour une mortalité brutale de deux cochettes sur un lot de 10 cochettes 5 jours après leur arrivée. Nous nous rendons alors sur place.

    Visite d'élevage

    L'observation des animaux en élevage permet de constater des coups de flanc et de la toux sur les autres cochettes du lot.
    En revanche, il n'y a pas de signes pathologiques au niveau respiratoire sur les truies et les porcelets de l'élevage.

    A l'autopsie, on observe une pleuropneumonie avec pleurésie et abcès pulmonaire. Il n'y a rien à signaler au niveau digestif et urogénital.



    Il est à noter que les cochettes sont arrivées début janvier par un temps très froid et humide.


    Pneumonie
    Abcés pulmonaires


    A la fin de cette visite d'élevage, nous concluons à une forte suspicion de mortalité due à Actinobacillus pleuropneumoniae. Les poumons des cochettes autopsiées sont portés au laboratoire pour analyse bactériologique.

    Il est décidé que les 8 autres cochettes seront abattues et nous demandons un rendez-vous avec le multiplicateur qui a fourni les cochettes pour :
    contrôle abattoir, visite d'élevage, bilan sérologique. L'arrêt des livraisons de cochettes de cet élevage est décidé.



    Enquête sur l'élevage multiplicateur et résultats des analyses


    Enquête sur l'élevage multiplicateur

    Elle est menée sous 3 angles complémentaires: visite d'élevage, bilan sérologique et contrôle abattoir.

    Visite d'élevage

    On observe quelques toux sous la mère et en sevrage mais surtout une toux importante en engraissement.
    Selon le multiplicateur, il n'y a pas de problème chez les autres clients livrés en cochettes à la même période. En fait, après vérification deux autres clients ont observé des coups de flanc et de la toux sur les cochettes livrées mais pas de mortalité.

    Bilan sérologique

    - Sérologie actinobacillus négative sur 17 cochettes de 100 kg prélevées en élevage.
    - Sérologie SDRP négative,
    - Grippe négative
    - Coronavirus respiratoire positif.

    Contrôle abattoir


    Poumons indemnes
    32%
    Notes poumons 1 à 2
    25 soit 45 %
    3 à 4
    7soit 12%
    5 à 7
    3 soit 5%
    8 et +
    3 soit 5 %
    Pleurésie
    3%
    Péricardite
    1%
    Nez indemnes de lésions
    45%

    La prévalence des pneumonies est donc élevée avec un niveau lésionnel important, incompatible avec la commercialisation des cochettes.

    Résultats d'analyse

    Bactériologie

    Nous avons pu nous procurer les résultats d'une analyse réalisée sur des poumons prélevés à l'abattoir 1 mois avant que nous soyons alertés par l'élevage de production: isolement de Pasteurella multocida et Pasteurelle pneumotropica

    Sur les poumons des cochettes autopsiées à l'élevage naisseur-sevreur: isolement de Pasteurella multocida sur les deux poumons et d'Arcanobactérium pyogenes sur un poumon.

    PCR

    Mycoplasma hyopneumoniae par PCR : positif

    Sérologie

    Des sérologies réalisées chez le multiplicateur en Aujeszky et en SDRP étaient toutes négatives deux mois avant le cas.
    Les sérologies faites sur les 8 cochettes avant de les abattre se sont révélées négatives en actinobacillus pleuropneumoniae.

    Diagnostic


    Les mortalités des deux cochettes et les signes respiratoires sont dus à la Pasteurelle multocida et non à l'Actinobacillus pleuropneumoniae comme on le pensait au début.

    On peut se demander comment une Pasteurelle multocida peut entraîner une mortalité brutale avec des lésions de pleuropneumonie ? Est-ce une souche particulièrement pathogène ? Est-ce lié aux mauvaises conditions climatiques lors de la réception des cochettes ?

    L'origine de la contamination aurait pu venir de l'élevage qui a reçu les cochettes mais, dans ce cas, le délai de 5 jours semble bien court; elle vient donc probablement du multiplicateur et la présence de signes cliniques dans les autres élevages va bien dans ce sens.

    Est-ce normal de retrouver du mycoplasme et un taux de lésions de pneumonie aussi élevé dans un élevage de multiplication malgré la vaccination mycoplasme double dose et l'absence de contaminant viral majeur ?


    Mesures prises et évolution du cas :


    Suite à la visite de l'élevage de multiplication, un certain nombre de mesures ont été mises en place ; les décisions d'utilisation d'antibiotiques ont été techniquement prises en fonction des antibiogrammes suivants (réalisés sur les deux pasteurella multocida):

    ANTIBIOTIQUES Poumons prélevés à l'élevage Poumons prélevés à l'abattoir
    Utilisation possible
    Aminosides
    Gentamicine
    SENSIBLE

    RESISTANT

    Spectinomycine
    SENSIBLE
    RESISTANT
    Aminopénicilline
    Amoxicilline
    SENSIBLE
    SENSIBLE
    Bétalactamine
    Ceftiofur
    SENSIBLE
    SENSIBLE
    Fluoroquinolones
    Enrofloxacine
    SENSIBLE
    SENSIBLE
    Marbofloxacine
    SENSIBLE
    NT
    Polypeptides
    Colistine
    NT
    SENSIBLE
    Quinolones de 1ère génération
    Acide oxolinique

    NT

    SENSIBLE
    Fluméquine
    SENSIBLE
    SENSIBLE
    Sulfamides et association
    Triméthoprime + Sulfamides
    SENSIBLE
    SENSIBLE
    Tétracyclines
    Oxytétracycline
    SENSIBLE
    SENSIBLE
    Doxycycline
    SENSIBLE
    NT
    Phénicoles
    Florfénicol
    SENSIBLE
    SENSIBLE
    Macrolides
    Tylosine
    INTERMEDIAIRE
    RESISTANT
    Spiramycine
    INTERMEDIAIRE
    RESISTANT
    Macrolides Lincosamides
    Lincomycine

    RESISTANT

    RESISTANT
    Divers
    Tiamutine
    SENSIBLE
    NT

    (NT= Non Testé)

    - Injection d'amoxicilline à la naissance aux porcelets
    - Au sevrage, supplémentation avec de la tétracycline
    - Pour assainir un traitement ponctuel a été réalisé en engraissement avec de l'oxytétracycline pendant 5 jours.

    - Contrôle de la ventilation en sevrage et en engraissement.

    Le passage de toux chez le multiplicateur s'est arrêté, les contrôles abattoir sont devenus compatibles avec la diffusion des reproducteurs. La commercialisation des cochettes a donc repris.

    Dans l'élevage de production nous n'avons pas observé de toux ni sur les truies , ni sur les porcelets ni en engraissement à l'extérieur. Aucune mesure de prévention médicamenteuse n'a été mise en place. Un projet d'agrandissement est en cours où un local de quarantaine pour les cochettes sera créé à 200 m de l'élevage.


    Commentaires

    La première démarche a été de protéger l'élevage de production en décidant d'abattre les cochettes du lot concerné et de stopper la diffusion des cochettes de l'élevage de multiplication. En effet le tableau clinique et lésionnel évoquait fortement un problème d'Actinobacillus pleuropneumoniae germe incompatible avec la diffusion de reproducteurs.

    Les examens bactériologiques et sérologiques ont permis d'infirmer cette hypothèse et de mettre en évidence une Pasteurelle multocida .

    La visite chez le multiplicateur était alors essentielle pour deux raisons. D'une part vérifier que le diagnostic établi soit cohérent avec les signes cliniques et, d'autre part, mettre en place les mesures nécessaires pour améliorer la situation et permettre au multiplicateur de reprendre la commercialisation.

    Nous avons considéré que la Pasteurelle n'est pas un germe interdisant la diffusion des reproducteurs . Des mesures sanitaires ont été mises en place chez le multiplicateur pour améliorer la situation et retrouver un niveau lésionnel à l 'abattoir acceptable avec la commercialisation.

    Nous nous sommes procurés a posteriori la synthèse des contrôles réalisés à l'abattoir:

    Notes Pneumonie
    D - 24 mois
    D - 8 mois
    D - 4 mois
    D - 2 mois
    D
    (cas clinique)
    D + 2 mois

    D + 5 mois

    0
    84 %
    86 %
    70 %
    68 %
    46 %
    51 %
    88 %
    1 à 2
    15 %
    14 %
    13 %
    22 %
    36 %
    27 %
    1 %
    3 à 4
    1 %
    0
    17 %
    8 %
    10 %
    16 %
    2 %
    5 à 7
    0
    0
    0
    2 %
    4 %
    6 %
    0
    8 et +
    0
    0
    0
    0
    4 %
    0
    0
    Pleurésie
    1 %
    0
    7 %
    3 %
    4 %
    3 %
    0

    Il est clair que les problèmes ont commencé bien avant l'émergence de la clinique. La dégradation du niveau sanitaire du multiplicateur, le stress du transport, le froid lors de l'arrivée des cochettes à l'élevage sont certainement les facteurs qui ont déclenché la mortalité des cochettes.

    Tous les éleveurs clients du multiplicateur ont été informés de la situation et ont pu choisir de continuer ou de changer de multiplicateur. Tous ont continué .
    Aujourd'hui l'élevage de multiplication a retrouvé un niveau correct au niveau respiratoire et nous n'avons pas connu de nouvel épisode respiratoire sur les cochettes chez les clients.

    La transparence dans la gestion du dossier a permis aux éleveurs de conserver leur confiance dans leur multiplicateur.
  • Cas cliniques

    Mortalité aigüe par intoxication par les nitrites26-Jan-2018 il y a 6 mois 24 jours

    Commentaires de l'article

    Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
    Publier un nouveau commentaire

    Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

    Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
    recherche,...C'est gratuit et rapide
    Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici