Réorganisation d'un élevage

Ce cas clinique met en évidence que la réorganisation d’un élevage nécessite une réflexion construite. Il est important de profiter de cette opportunité pour améliorer son sanitaire, revoir la cohérence de ses bâtiments, l’organisation du travail en élevage et les règles de biosécurité

Vendredi 14 Mai 2010 (il y a 8 ans 5 mois 6 jours)
J'aime

Description de l'élevage et de la situation - Appel de l'éleveur


Description de l'élevage et de la situation

Il s'agit d'un élevage naisseur engraisseur de 130 truies en centre Bretagne :

- Conduite en 7 bandes, sevrage 28 jours,
- Tous les porcelets passent en post-sevrage sur le site pendant 6 semaines
- Une partie des charcutiers sont élevés sur places (720 places d’engraissement)
- Les autres sont transférés dans un site extérieur de 340 places.

L’éleveur reçoit 6 cochettes toutes les 6 semaines.
Il achète également ses doses d'insémination à l’extérieur.
L’ensemble des aliments est acheté. Les charcutiers sont nourris à sec.

Statut sanitaire et prophylaxies effectuées

Maladie
Statut
Vaccination truies
Vaccination issues
SDRP Elevage positif Double vaccination des cochettes en quarantaine avec un vaccin vivant Non vacciné
Mycoplasme Positif Non vacciné Vaccinés en monodose
Actinobacillus pleuropneumoniae Pas de signe clinique Non vacciné Non vacciné
PCV2 Pas de signe clinique Non vacciné Non vacciné
E coli K88-K99 Pas de signe clinique Non vacciné Non vacciné
Parvovirus-Rouget Pas de signe clinique Vacciné Non vacciné
Grippe Pas de signe clinique Vacciné
Rhinite atrophique Pas de signe clinique Non vacciné Non vacciné

Un vermifuge est pratiqué avant l’entrée en maternité.

Appel de l'éleveur en avril 2009

L'éleveur nous appelle pour nous questionner sur une refonte totale de l’élevage :

- Rapatriement des places d’engraissement extérieures sur le site naissage.
- Augmentation du cheptel truie
- Modification du système d’alimentation en engraissement


Visite sur le site


Présentation du projet de l’éleveur et échéancier

Evolution des bâtiments

- Le projet d’évolution des bâtiments a déjà était amorcé : nouvelles salles en jaune, ancien locaux en vert.
- Création d’une gestante sur paille.
- Construction d’un post-sevrage de 240 places.
- Construction de 4 salles d’engraissement de 200 places.

Post-sevrages d’origine

Légende du plan de l'élevage

G1 = Gestantes 37 places
G2 = Gestantes 37 places
G3 = Gestantes sur paille (projet)
V = Veratterie 35 places
M1 = Maternité 10 places
M2 = Maternité 10 places
M3 = Maternité 5 places
M4 = Maternité 8 places
E1 à E4 = Engraissements de 90 places
E5 à E8 = Engraissements de 200 places (projet)
PS1 et PS3 = post-sevrages de 170 places
PS2 = post-sevrage de 90 places
PS4 = post-sevrage de 240 places
(projet)


Modification du système d’alimentation

- Mise en place d’un local machine à soupe dans l’objectif de passer à de l’aliment liquide en engraissement avec un complémentaire à 25%.
- Mise en place d’un système en auges courtes.

Changement de conduite

- L’éleveur a la volonté de passer en conduite 5 bandes.
- Il veut des indications pour mettre en place le passage de la conduite 7 bandes en 5 bandes.
- Avec la nouvelle organisation, il désire augmenter le cheptel à 150 truies, pour avoir des bandes de 28 truies minimum (+ 5 cases tampon).


Visite sur le site (suite)


Analyse des résultats techniques de l’élevage

GTTT
01/04/08 au 31/03/09
Référence 2008
Nés vifs
12.4
13
Sevrés par portée
11,14
11.3
ISSF
7.8
9.4
Taux de fécondation en 1ère saillie
93.7 %
93.3
Age à la 1ère MB
377 j
382

GTE
01/04/08 au 30/09/08
Référence 2008
IC Global
3.08
2.95
Age à 115kg
178
186
GMQ 8-30
466
470
Taux de perte (PS)
3.3
2.1
IC 8-30
1.59
1.70
GMQ 30-115
821
774
Taux de perte (PS)
4.7 %
3.7
IC 8-30
3.03
2.89

Analyse de l’historique sanitaire de l’élevage

Résultats de la reproduction

- Résultats échographiques en 2007 de 70%, ce qui a conduit à la mise en place d’une double vaccination des cochettes avec un vaccin SDRP vivant atténué.
- On observe parfois des bandes avec des dégradations de la fertilité.
- Le nombre de porcelets nés vifs n’est pas très élevé.

Résultats sérologiques SDRP : en juin 2008

- Mise en évidence d’une contamination précoce des charcutiers :


- Résultats sur 16 truies avec des rangs de portées différents.


Maternité

- Pas de pathologie majeure observée au cours des différentes visites.

Post-sevrage

- Sensibilité à la streptoccocie.
- Pas de troubles respiratoires.
- Quelques rares épisodes de colibacillose.
- Le premier âge est supplémenté en colistine et flubendazole.

Engraissement

- Absence de troubles digestifs.


Axes de travail proposés à l’issue de cette première visite


Statut sanitaire des cochettes

- Demande auprès du fournisseur de cochettes des derniers résultats sérologiques en SDRP et en actinobacillus.
- Les documents obtenus ont prouvé le statut négatif vis-à-vis de ces deux pathologies, sur le dernier contrôle.

Risque important de déstabilisation de l’élevage par le virus SDRP

- On a pu observer, au vu des résultats du bilan sérologique qu’il y a une contamination précoce du virus au sein de l’atelier engraissement, ainsi qu’une contamination assez lente, mais bien réelle, sur le cheptel reproducteur.
- Il y a un risque important de relances virales pouvant altérer les performances de reproduction et l’apparition de troubles respiratoires en engraissement.
- Le changement de conduite et l’augmentation du cheptel peut-être déstabilisé par l’arrivée en plus grand nombre de cochettes dites « naïves ».
- Il faut saisir l’opportunité de la réorganisation de l’élevage pour mettre en place un plan de stabilisation, vis-à-vis du virus, sur l’ensemble des animaux.

Mise en place d’un plan de stabilisation du virus SDRP

- Nous proposons une vaccination de masse sur l’ensemble des animaux de cet élevage en semaine 20 de l’année 2009.
- Cette semaine a été choisie avec l’éleveur, afin de limiter les coûts de vaccination, car c’est la période où il y a le moins d’animaux sur le site :

o Départ d’une bande entière de charcutiers à l’abattoir.
o Départ d’un lot sur le site d’engraissement extérieur.

- Plan de vaccination proposé :

o Semaine 20 : vaccination des truies et des issues
o Semaine 23 : vaccination des truies et des issues
o Double vaccination, à trois semaines d’intervalle, sur les issues, sur une rotation.

- Les séances de vaccinations ont été réalisées selon les normes de bonne biosécurité : une aiguille par truie, une aiguille pour 10 issues, mise en place d’aspirine sur les bandes proche de la mise bas et de l’insémination.
- Changement de tenue complète lors des visites quotidiennes sur le site d’engraissement. Pas d’échange de matériel entre les deux sites.

Evolution des travaux des différents locaux

La modification de la conduite d’élevage doit tenir compte de la construction des locaux pour que ces derniers soient utilisables le plus rapidement possible.

SALLES
ECHEANCIER
4 Engraissements 200 places Début octobre
Gestante sur paille Fin septembre
Post-sevrage 240 places Entrée prévue décembre 2009
Local machine à soupe
Post-sevrage 240 places Entrée prévue décembre 2009


Nouveau post-sevrage
Salle de gestante sur paille
Nouvelle salle d’engraissement
Local machine à soupe

Mise en place d’un calendrier de changement de conduite en bande


Sur ce tableau, les sevrages de la conduite en 7 bandes sont numérotés de S1 et S7, ceux de la conduite en 5 bandes de Bande A à E.

Cinq bandes Constitution des différentes bandes
BANDE A Sevrage de la bande S1 à trois semaines associée à la bande S7 mise sous altrenogest pendant 15 jours.
BANDE B Sevrage à 4 semaines de la bande S2 + incorporation de cochettes.
BANDE C Pour anticiper la constitution de cette bande, la S4 a été sevrée à 3 semaines en semaine 19 et en semaine 39. Pour compléter, la bande S3 a reçu un traitement à l’altrenogest pendant 7 jours.
BANDE D Sevrage de S5 à 3 semaines + incorporation de cochettes.
BANDE E Sevrage de S6 à 4 semaines + incorporation de cochettes.



Premier état des lieux de la situation


- Le plan de stabilisation et la modification de la conduite en bande ont été réalisés selon le calendrier proposé à l’éleveur.

- Les premiers résultats de reproduction sont encourageants :

Truies mise à la reproduction
Truies gestante à l'écho
Pourcentage de réussite IA
Bande A
33
32
97%
Bande B
28
25
89%
Bande C
28
27
96%
Bande D
34
31
91%
Bande E
28
25
89%
Bande A
32
29
91%
Bande B
33
33
100%
Moyenne des lots
31
29
94%

- Premiers résultats des pertes en post-sevrage :

Nombre de porcelets sevrés
Perte en PS
% de pertes
Bande A
309
3
0,97%
Bande B
274
2
0,73%
Bande C
300
0
0,00%
Bilan
294
2
0,57%



Evolution des pertes en post-sevrage


NDLR : La conclusion de ce cas figure à la fin du commentaire que vous recevrez par mail (voir ci-dessous)


Commentaires

Ce cas clinique met en évidence que la réorganisation d’un élevage nécessite une réflexion construite. Il est important de profiter de cette opportunité pour améliorer son sanitaire, revoir la cohérence de ses bâtiments, l’organisation du travail en élevage et les règles de biosécurité.

1. Le changement de conduite et la cohérence des bâtiments

Un changement de conduite n’est pas une pratique à prendre à la légère.
Il n’y a pas de solution-type.
Chaque modification de conduite doit engager une réflexion en tenant compte de la capacité des bâtiments, et ce pour tous les stades physiologiques. En étant limité en places, l’éleveur risque parfois d’être débordé et la cohérence de la rotation des bandes va se dégrader.

2. Le changement de conduite : une nouvelle façon de travailler

C’est une véritable remise en cause pour l’éleveur, une autre façon de travailler. Cet état d’esprit peut expliquer en grande partie le succès ou l’échec du changement de conduite : il ne faut pas hésiter à réfléchir longuement sur le changement possible et ne pas se laisser influencer si on n’est pas prêt ou pas d’accord avec la pratique.

3. Le changement de conduite et le sanitaire

Il est, pour habitude de dire qu’un passage en conduite 4 ou 5 bandes améliore le sanitaire global de l’élevage. Pourtant, dans les dernières enquêtes des Chambres d’Agriculture de Bretagne (Porc Magazine, février 2009, N°157), on n'observe pas de différences du taux de pertes et des résultats techniques :

Extraits de performances GTE 2007
4
5
7
7
Age au sevrage (jours)
21
21
21
28
Indice de consommation global
2.91
2.89
2.91
2.95
IC technique 8-115 kg
2.61
2.58
2.64
2.60
Taux de pertes (%)
6.2
6.0
6.0
6.1
GMQ 8-115 (g)
671
680
678
683

Il y a toujours un risque de déstabilisation sanitaire, du fait de l’introduction de cochettes en plus grand nombre et de la construction de nouveaux locaux pour ramener des places de post-sevrage et d’engraissement sur un même site.
Le changement de conduite, qui sera accompagné d’une nouvelle motivation, est le moment idéal pour remettre à plat le statut sanitaire de l’élevage et tenter de résoudre les problèmes sanitaires et améliorer la biosécurité de l’élevage.
Bien sûr, le passage en conduite 4 ou 5 bandes ne peut-être envisagé que s’il y a une parfaite maîtrise de la reproduction : plus de 85 % de taux de réussite en première saillie.
De plus, il faudra nécessairement augmenter le nombre d’approvisionnement en cochettes. Il est donc primordial de s’assurer de la qualité sanitaire du multiplicateur en demandant les derniers résultats sérologiques négatifs en SDRP, actinobacillus, ainsi que les pratiques vaccinales vis-à-vis du mycoplasme.

Conclusion

Il n’y pas de « solution-type » pour assurer un changement de conduite en bande. Il sera très important de vérifier :

- La capacité des salles par stades physiologiques,
- La cohérence des bâtiments en termes de biosécurité,
- Le statut sanitaire des l’élevage pour envisager une amélioration, si besoin,
- La motivation des éleveurs et salariés pour assumer ce bouleversement dans la façon de travailler,
- le statut sanitaire des animaux entrant dans l’élevage : cochettes, regroupement de deux cheptels, …


Dr Franck BOUCHET
Vétérinaire
56 - PONTIVY

Cas cliniques

Un épisode d'avortements03-Mai-2010 il y a 8 ans 5 mois 17 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags