Rhinite chronique à Bordetelle

Présentation de l'élevage et appel de l'éleveur
Jeudi 29 Décembre 2005 (il y a 12 ans 8 mois 26 jours)
J'aime
Présentation de l'élevage et appel de l'éleveur


Présentation de l'élevage

· Elevage de multiplication de 400 truies de bon niveau sanitaire
· Conduite à 21 bandes avec sevrage à 28 jours
· Bloc naissage séparé du bloc de PS-Engraissement de 500 mètres
· Les règles de bio-sécurité sont bien respectées :
 
  • Pas d'élevage de porcs à moins de 500 mètres.

  • Contrôle strict des entrées (sas, douche et vêtements spécifiques)

  • Clôture complète

  • Lutte contre les rongeurs et les insectes

  • Séparation complète du personnel des 2 sites.

  • Quarantaine extérieure en tout plein tout vide

  • Statut sanitaire

    Le niveau sanitaire est élevé. L'élevage est indemne de :
     
  • Maladie d'Aujeszky
  • SDRP
  • Pasteurella multocida dermotoxinogène
  • Actinobacillus pleuropneumoniae 1-9-11 et 2

  • Programme de prophylaxie

    Cochettes en quarantaine : vaccination Rhinite, Parvovirose, Rouget, Mycoplasme.
    Cochettes en gestation : vaccination anti colibacillaire et rappel Rhinite
    Truies en maternité : rappels Parvovirose et Rouget
    Truies en gestation : rappels anti-colibacillaire et rhinite.

    Appel de l'éleveur


    L'éleveur appelle pour un mauvais résultat du contrôle de coupe des nez à l'abattoir : 5,9/20 (sur 15 nez coupés)

    Nez 1
    Nez 2 et 3
    Nez 4 et 5
    Nez 6 et 7
    Nez 8 et 9
    Nez 10 et 11
    Nez 12 et 13
    Nez 14 et 15

    NEZ
    VDG
    VDD
    VVG
    VVD
    CLOISON
    NOTE sur 20
    1
    0
    0
    2
    3
    0
    5
    2
    2
    1
    3
    3
    0
    9
    3
    2
    2
    3
    3
    0
    10
    4
    0
    0
    2
    3
    0
    5
    5
    0
    0
    3
    3
    2
    8
    6
    0
    0
    0
    2
    0
    2
    7
    0
    0
    3
    2
    2
    7
    8
    1
    2
    0
    0
    0
    3
    9
    0
    0
    2
    3
    0
    5
    10
    0
    0
    3
    3
    2
    8
    11
    1
    1
    0
    0
    0
    2
    12
    0
    0
    1
    2
    0
    3
    13
    2
    0
    1
    0
    0
    3
    14
    3
    2
    3
    3
    2
    13
    15
    0
    0
    2
    3
    0
    5
    Total
    88
    Moyenne
    5,9



    Visite de l'élevage


    Site de naissage

    Examen des résultats techniques
      - 25 sevrés par truie présente et par an.
    - 11,4 sevrés par truie et par portée.
    - 13,8% de pertes sur total nés.
    - 9,6% de pertes sur nés-vivants.
    - 5,9 jours d'ISSF
    - 233 jours d'âge à la 1ère saillie

    Visite de la quarantaine

    ´ Bon aspect général des cochettes avec seulement quelques cas de boiteries épisodiques traitées par des macrolides.
    ´ Pas de contamination, ni digestive, ni respiratoire pendant la phase de quarantaine.

    Visite de la gestante confirmée

    ´ Pas de symptôme particulier lors de la visite

    Visite de la maternité

    ´ Truies : bon démarrage de la lactation et pas de symptôme observé.
    ´ Porcelets : injection systématique préventive à la naissance d'une pénicilline pour la prévention des arthrites. Seuls 3 éternuements enregistrés sur une portée de cochettes.

    A noter pendant la visite, la remarque de l'éleveur sur un aspect répétitif des toux sur les truies à chaque introduction des cochettes (toutes les 6 semaines)

    Site de PS-Engraissement

    Comptage des toux et éternuements

    Age
    33
    54
    75
    82
    103
    131
    152
    159
    180
    % d'éternuements en 3 mn
    1
    2
    2,5
    3
    8
    10,5
    4,7
    4,1
    1
    % de toux en 3 mn
    0
    0
    0,6
    0,7
    1,4
    0
    3,4
    4,1
    4,5

    A noter pendant la visite :

    º Plusieurs cas de porcelets "décrochés" pouvant s'apparenter à des symptômes de MAP en fin de post-sevrage et début d'engraissement.
    º Des conjonctivites importantes sur les porcs en fin d'engraissement
    º Pas d'observation de déviation des nez.
    º Au niveau de la ventilation, une sous-ventilation chronique en fin d'engraissement.

    Des examens complémentaires ont été décidés et un bilan sanitaire respiratoire a été réalisé suite à la visite


    Examens de laboratoire


    Sérologies

    * Elisa Actinobacillus pleuropneumoniae 1-9-11 et 2 : 30 négatifs/30 sérums de fin d'engraissement
    * Elisa anticorps anti-toxine de Pasteurella multocida (DAKO) : 20 négatifs/20 sérums de fin d'engraissement
    * Séro-neutralisation des anticorps anti-toxine de Pasteurella multocida sur le colostrum de 13 truies de différentes portées :
      Titre = ou > 12 pour 9 truies/13 Conclusion : bonne prise vaccinale
      Titre = 9 pour 4 truies/13

    Bactériologie sur brosses nasales (écouvillons)

    Age
    67 j
    82 j
    96 j
    131 j
    144 j
    Isolement Bordetella bronchiseptica
    0/5
    0/5
    0/5
    3/5
    3/5
    Isolement Pasteurella multocida
    0/5
    2/5
    0/5
    1/5
    0/5
    PCR toxine dermonécrotique  
    négatif
     
    négatif
     

    Autopsies et bactériologie des lésions

    Autopsie de deux porcs de 131 jours d'âge

    ´ Lésions de cornets nasaux : Note 4/20 et 3/20 mais pas de lésion pulmonaire.
    ´ Isolement de Bordetella bronchiseptica: 2/2
    ´ Isolement de Pasteurella multocida: 1/2

       
    Bordetella bronchiseptica
    Pasteurella multocida
    Aminosides Gentamycine
    Sensible
    Intermédiaire
    Spectinomycine
    Résistant
    Résistant
    Bêta-lactamines
    Amoxicilline
    Intermédiaire
    Sensible
    Céphalosporine Ceftiofur
    Résistant
    Sensible
    Divers Tiamuline
    Résistant
     
    Quinolones Marbofloxacine
    Sensible
    Sensible
    Enrofloxacine
    Sensible
    Sensible
    Fluméquine
    Résistant
    Sensible
    Macrolides Tylosine
    Résistant
    Sensible
    Spiramycine
    Résistant
    Résistant
    Tilmicosine
    Résistant
    Intermédiaire
    Lincosamides Lincomycine
    Résistant
    Résistant
    Phénicolés Florfénicol
    Sensible
    Sensible
    Sulfamides et association Triméthoprime sulfa T
    Résistant
    Sensible
    Tétracyclines Doxycycline
    Sensible
    Sensible
    Tétracycline
    Sensible
    Sensible



    Conseils et suivi des résultats


    A la vue des résultats et de la visite, plusieurs points ont été mis en place :

    · Changement des réglages de ventilation pour améliorer le renouvellement et éviter la sous-ventilation.

    · Plan de prévention antibiotique :
      Porcelets sous la mère :
    Injection d'oxytétracycline longue action à 3 et 21 jours d'âge
      Porcelet en post-sevrage :
    En fin de PS, traitement oxytétracycline à 50 mg/kg de PV pendant 10 jours
      Porcs en engraissement :
    Traitement en milieu d'engraissement (18 semaines) avec oxytétracycline à 50 mg/kg de PV pendant 7 jours.
      Truies :
    Traitement séquentiel du cheptel truies pendant 5 jours à l'oxytétracycline à chaque incorporation de cochettes (toutes les 6 semaines) pendant une période de 4 mois.

    · Résultats des contrôles poumons et nez après la mise en place du plan

     
    Note pulmonaire
    Note de rhinite
    mars 2003
    0.40
    7.50
    mai 2003
    0.75
    3.50
    octobre 2003
    0.11
    4.56
    décembre 2003
    0.53
    4.50
    mars 2004
    0.52
    3.86
    août 2004
    0.42
    3.50

    Les notes pulmonaires restent bonnes mais les lésions des nez demeurent même si le niveau est plus acceptable.

    Un nouveau contrôle avec des brosses nasales montre les résultats suivants :

    Age 158 j
    Isolement Bordetella bronchiseptica 4/5
    Isolement Pasteurella multocida 3/5
    PCR toxine dermonécrotique négative

    Devant cette persistance des lésions et du portage de Bordetella bronchiseptica et de Pasteurella multocida non toxinogène, il a été décidé la mise en place d'un essai d'autovaccin sur les porcelets par voie intradermique pour limiter les réactions vaccinales au niveau des échines.
    L'autovaccin effectué à 8 et 11 semaines d'âge (0,4 ml par injection) démontre une réelle efficacité sur les lésions en 2005

     
    Note pulmonaire
    Note de rhinite
    mars 2005
    0.55
    1.50
    mai 2005
    0.25
    0.60
    octobre 2005
    0.30
    1.10



    Cette efficacité démontre l'existence d'une circulation horizontale de Bordetella bronchiseptica à l'origine des cas de rhinite.
    L'amélioration des lésions s'est accompagnée de la disparition des conjonctivites en fin d'engraissement.
    Enfin, l'existence de cas sporadiques de porcs "décrochés" (% de mortalité sevrage-vente de 6%) avec une confirmation de MAP au laboratoire, nous conduisent à une réflexion sur l'éventuel rôle du circovirus de type 2 dans un déséquilibre immunitaire en début d'engraissement, déséquilibre qui pourrait expliquer le développement de cette rhinite chronique à Bordetelle.

    Commentaires

    La rhinite atrophique à Pasteurella multocida dermotoxinogène est bien sûr la principale forme de rhinite atrophique mais elle n'est pas la seule.
    A l'occasion de circonstances favorisantes comme une sous-ventilation chronique, une infection virale déstabilisante sur le plan immunitaire, on peut voir un simple portage de bordetella bronchiseptica se transformer en vraie rhinite.
    L'utilisation des profils, basés sur des écouvillonnages avec des brosses nasales "protégées", permet, en calquant les résultats sur la notation des éternuements, de trouver les périodes de circulation de cette bordetella bronchiseptica.

    De tels cas "résistants" à une prophylaxie classique basée sur la vaccination rhinite des reproducteurs sont rares mais intéressants à comprendre.

    L'utilisation d'un autovaccin isolé sur cette bordetelle peut permettre de vérifier cette circulation horizontale en engraissement et la forme intra-dermique limitant les réactions d'échine permet d'envisager une réelle avancée.

    En résumé, l'approche clinique d'un problème de rhinite atrophique dans un élevage vacciné (reproducteurs) peut être la suivante:

    1. Vérifier la qualité de la vaccination des reproducteurs (colostrum)
    2. Vérifier le rôle de la pasteurelle dermonécrotique par des sérologies en fin d'engraissement
    3. Vérifier les facteurs favorables comme la ventilation en maternité (porcelets), post-sevrage et engraissement.
    4. Isoler les germes en portage au moment des éternuements grâce à un profil bactériologique avec des brosses nasales.
    5. Mettre en place un plan combinant les antibiotiques aux phases de multiplication du germe et une immunisation active des porcelets.

    Cas cliniques

    Problème général de reproduction26-Jan-2006 il y a 12 ans 7 mois 29 jours
    Pathologie infectieuse associant influenza et mycoplasme06-Déc-2005 il y a 12 ans 9 mois 18 jours

    Commentaires de l'article

    Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
    Publier un nouveau commentaire

    Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

    Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
    recherche,...C'est gratuit et rapide
    Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici