Baisse dans le nord de l’Europe … maintien en France et en Espagne

La baisse allemande faisait peser quelques doutes sur l’orientation du prix en Espagne, mais c’est la stabilité qui a prévalu cette semaine alors que le prix espagnol reste encore en‐dessous des références.

En prévision d’une semaine ralentie en activité, car à la veille de la semaine de la Nativité, les abattoirs allemands ont décrété une baisse de 5 cents, baisse assez traditionnelle à cette époque de l’année d’autant plus que cette semaine de Noël comporte 2 fériés (25 et 26) et ceci pour une grande majorité des pays du Nord de l’Europe mais aussi en Italie et dans les pays de l’Est. L’offre élevée fait donc pression sur les prix en dépit d’une forte demande. La semaine passée, l’activité record des abattoirs allemands a eu raison des poids qui se sont abaissés de 400g. La période de forte demande atteint à présent son apogée avec un bon commerce pour les pièces nobles telles filets, longes et jambons. La demande des produits transformés commence à diminuer.

La baisse allemande a entraîné tout le nord de l’Europe : l’Autriche où l’activité de la semaine 50 enregistre un record annuel a revu son prix à la baisse de 6 cents, le Danemark ‐ 5 cts, la Belgique ‐ 5 cts …

L’Espagne a entamé le mois de décembre par une semaine à 2 jours fériés. Pour cette raison, la cotation avait été fixée pour 2 semaines. La crainte était de voir les poids repartir à la hausse après une première amorce à la baisse dans la semaine précédant ces fériés. Certes l’offre se maintient à un haut niveau mais les abattages ont été massifs, la perte d’activité n’excède pas en réalité une journée et les poids sont toujours orientés à la baisse. Sur le marché intérieur, les prix des pièces sont restés stables. Sur le marché de l’export, le commerce est très satisfaisant en Europe centrale et de l’Est. Sur le pays tiers, les ventes vers le Japon sont dynamiques, un peu plus décevantes vers la Chine.

La baisse allemande faisait peser quelques doutes sur l’orientation du prix en Espagne, mais c’est la stabilité qui a prévalu cette semaine alors que le prix espagnol reste encore en‐dessous des références concurrentes tandis que le prix allemand tout en se rapprochant des autres cotations, conserve la première place. Les références italiennes perdent quelques centimes (entre 2 et 3 cents) dans un marché un peu irrationnel puisque les prix de la viande haussent tandis que les prix production sont en baisse.

La demande des produits de saison commence à fléchir à quelques jours des fêtes de fin d’année ce qui est courant à cette période de l’année. La situation globale des producteurs, des entreprises d’abattage et de transformation reste dans l’ensemble satisfaisante en 2017.

MPB : lundi : ‐ 0,1 cent, jeudi ‐ 0,1 cent

A 1,175 euro, la cotation s’est repliée de 2 millièmes sur la semaine, près de 2 000 porcs sans enchère ont été affectés jeudi et bénéficieront d’une journée supplémentaire pour être enlevés. Le nombre d’invendus est dérisoire. L’activité dans la zone Uniporc Ouest reste très élevée ; comme dans les autres pays européens, elle a atteint son apogée la semaine passée avec 384 516 porcs abattus. Depuis 6 semaines, le rythme des abattages est soutenu avec une moyenne hebdomadaire proche de 380 000 porcs ce qui traduit une croissance de l’offre dans la dernière partie de l’année. Cependant la baisse des poids de 600 g sur cette période de 6 semaines démontre également une bonne demande qui a permis de maintenir une fluidité correcte à la veille des fêtes de fin d’année.

Commentaires économiques

Une année incroyable à tous points de vue15-Déc-2017 il y a 1 mois 2 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags