Lire cet article dans:

Effondrement accéléré ou comment la cascade se transforme en chute

Catarata

Catarata

Le prix continuera à baisser mais la grande question est : jusqu'où ? La réponse n'est pas aisée mais nous sommes inclins à penser que...

Lundi 2 Octobre 2017 (il y a 2 mois 10 jours)

Le mois de septembre se termine sur un prix en chute libre, cherchant désespérément un sol ferme. Tout paraît indiquer que nous sommes encore loin de l'avoir trouvé.

Il y a beaucoup de porcs et il est nécessaire de les abattre. Selon nous, l'offre extrêmement abondante obéit à différents facteurs, parmi lesquels nous soulignons :

  • L'amélioration substantielle et incontestable de la prolificité des truies.
  • La confiance des producteurs en la rentabilité de leur négoce ; en juin de l'année passée on devinait déjà que l'année ne serait pas néfaste et les projets avaient été relancés. En ce moment même on annonce des porcs, et encore des porcs…

Bien que notre prix ait chuté en septembre (nous avions débuté à 1,41 €/kg, et avons terminé à 1,24), l'Espagne continue en première place de façon claire dans l'environnement européen ( excepté l'Italie, pays déficitaire en porc et peu significatif sur le plan des exportations). Comparons et observons avec attention les prix actuels : Espagne = 1,24 €/kg vif ; Allemagne 1,19 ; France 1,14 ; Hollande 1,17 ; Belgique 1,20.

Une fois l'été et ses pénuries terminées, l'offre en vif augmente dans tous les pays européens sans exception. L'Europe ne peut consommer tout ce qu'elle produit et il est nécessaire d'exporter. Il se trouve que nos concurrents sur les marchés asiatiques (Brésil, USA et plus particulièrement le Canada) ont des prix relativement plus économiques que l'UE dans son ensemble. Il est indispensable que nous réussissions à exporter massivement au Moyen Orient. En ce moment même cela n'est pas possible.

Le prix continuera à baisser mais la grande question est : jusqu'où ? La réponse n'est pas aisée mais nous sommes inclins à penser que prédire 1,07 €/kg en vif pour la fin de l'année n'est pas insensé. Notre prix sera très probablement entre 1,04 et 1,10. Nous reviendrons sur ceci pour Noël.

Pour le moment, l'abattage cumulé en Espagne en 2017 se situe à 99,60% de celui de l'année dernière aux mêmes dates (avec la donnée significative que le poids moyen en carcasse est en ce moment même supérieur de 2,70 kg à celui de l'année dernière aux mêmes dates…). Nous verrons en fin d'année. Rappelons ici qu'en 2016 il était 8% plus haut qu'en 2015 et qu'en 2015 il avait déjà été de 8% meilleur qu'en 2014. Aucun autre pays européen ne montre une progression similaire, ni de loin. Ce sera bien pour quelque chose…

Quoi qu'il puisse se passer, l'exercice actuel sera bon voire très bon pour la production espagnole. Ce qu'il adviendra plus tard, on le verra.

Pour terminer, une assertion propre : Il y a un temps pour fleurir, un temps pour récolter et un temps pour hiberner.

Guillem Burset

<p>Guillem Burset</p>

Articles liés

Commentaires économiques

Baisse généralisée des cours 04-Oct-2017 il y a 2 mois 8 jours
Une demande globale faible27-Sep-2017 il y a 2 mois 15 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags