Prix stables, activités élevées, poids en baisse

Les abattages sur l’ensemble de l’Europe au mois de novembre, ont été élevés, à la hauteur des offres disponibles.

Le mois de novembre s’est achevé par une semaine à nouveau forte en activité comme en offres. Hormis la première semaine du mois, amputée d’un jour chômé pour cause de 1er novembre, les abattages sur l’ensemble de l’Europe au mois de novembre, ont été élevés, à la hauteur des offres disponibles. Les retards d’enlèvement occasionnés par le ou les fériés avaient généré des hausses de poids qui, sous l’effet d’un rythme d’abattage soutenu, ont commencé à se stabiliser puis à décroître dans la dernière partie du mois. Toutefois, les porcs abattus sont en moyenne plus lourds qu’ils ne l’étaient un an plus tôt.

L’intensité des abattages révèlent partout une bonne demande tant sur les marchés intérieurs qu’à l’export qu’il soit intracommunautaire ou à destination des pays tiers. Cette activité reste nécessaire alors qu’ils restent environ deux semaines avant l’entrée dans la période des festivités. En Allemagne, le cours a été reconduit sur fond d’activité supérieure au million de porcs depuis plusieurs semaines permettant une baisse des poids de 300 g en semaine 47 et une réduction progressive de l’offre disponible.

En Belgique, les abattoirs tournent à plein régime pour absorber une offre substantielle. Dans le secteur de la transformation, il est fait état d’une forte concurrence intra‐européenne.

En Espagne, le cours est resté stable pour la deuxième semaine consécutive, il a été fixé pour 2 semaines en raison des 2 fériés (6 et 8 décembre) de cette première semaine de décembre. Les usines travaillent au maximum de leur capacité pour venir à bout d’une offre de porcs importante dont les poids sont historiquement élevés, mais qui pour la première fois depuis le début du mois d’août sont repartis à la baisse. Sur le marché intérieur, les prix des pièces sont restés inchangés et ne devraient plus connaître de fortes variations avant le mois de janvier. Sur les marchés de l’export, le niveau du cours espagnol offre aux entreprises un avantage concurrentiel notamment sur les marchés européens. Sur les marchés des pays tiers, l’attractivité du prix espagnol trouve ses limites face à des concurrents plus agressifs et les volumes restent toujours sous les niveaux escomptés.

mpb
mpb

MPB : 1,178 euro (‐0,1 cent)

La dernière séance de vente du mois de novembre a clôturé à 1,178 euro, en recul de 0,1 cent. La moyenne du mois de novembre s’élève à 1,180 euro (‐ 9,2 % par rapport au mois de novembre 2016 dont le cours moyen atteignait 1,30 euro). L’amplitude de prix sur ce mois écoulé a peu varié : 0,8 cent, 1,178 euro étant le prix le plus bas de l’année 2017. Les abattages dans la zone Uniporc Ouest ont été d’un très bon niveau à nouveau cette dernière semaine à 377 230 porcs abattus, permettant ainsi aux poids d’amorcer une baisse de 178 g pour 95,71 kg. Depuis 3 mois, les abattages de porcs dépassent les niveaux de 2016 de 3,6 % pour des poids en hausse moyenne de 1,1 kg sur ces 3 mois. Depuis le début de l’année, la baisse de production s’atténue pour se fixer à ‐ 1,86 % sous l’effet d’une activité accrue dans cette dernière partie de l’année. Sur la période des 12 derniers mois, la baisse de production n’est plus que de ‐1,06 %.

Commentaires économiques

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags