Stabilité quasi générale

Assez peu de changement par rapport à la semaine précédente dans le commerce européen du porc vivant et de la viande.

Les marchés se caractérisent par des niveaux élevés d’offres associées à une demande tonique. Autre caractéristique commune aux différents marchés, les poids se sont stabilisés, voire même abaissés sous l’effet d’abattages intensifs. Le commerce dans les pays d’Europe du nord reste toujours animé par les besoins inhérents aux fêtes de fin d’année dans la partie orientale et centrale de l’Europe.

Le cours allemand a été reconduit pour la 4ème semaine consécutive à 1,45 € de prix de base dans un contexte d’offres élevées, même s’il est signalé par endroits moins de porcs disponibles. Les abattages de la semaine précédente ont encore dépassé le million de porcs, il en sera de même la dernière semaine écoulée. Sur le marché de la viande, malgré de nouvelles impulsions, les prix sont restés inchangés. Selon les entreprises allemandes, le mois de novembre est jugé plus que satisfaisant.

En Belgique, les abattoirs travaillent également au maximum de leur capacité. Bien qu’il existe encore quelques retards, les poids se sont stabilisés mais restent supérieurs à ceux de l’an passé. Sur le marché intérieur, la stabilité prévaut tandis que sur le marché de l’export, les entreprises belges sont confrontées à une sévère concurrence européenne.

A noter au Danemark, Danish Crown a baissé sa gamme de poids pour favoriser les anticipations d’abattage avant Noël comme traditionnellement à cette période de l’année ; au 1er janvier, les anciennes mesures seront à nouveau appliquées.

La seule nouveauté provient du côté espagnol où le cours s’est enfin stabilisé après 14 semaines de baisse ininterrompue et 40,7 cents de moins sur la référence du 10 août dernier à 1,435 euro. La stabilité nordeuropéenne présente depuis 3 semaines y est pour quelque chose ainsi que les poids qui sont restés relativement stables la semaine passée. Si les disponibilités sont élevées, la demande est également forte et les entreprises abattent à un rythme très soutenu sans parvenir à inverser la courbe des poids qui atteint des niveaux non autorisés et pénalisés par des moins‐values. Le prix des pièces est resté inchangé sur le marché intérieur. A l’export, les ventes sont bonnes en direction du Japon et la compétitivité des entreprises espagnoles les avantage sur le marché européen.

Le marché italien se caractérise encore par des offres faibles pour sa production typique qui oriente toujours les cours à la hausse avec une bonne demande à l’occasion des fêtes de fin d’année. Cette tendance positive devrait se prolonger jusqu’à Noël.

MPB : une stabilité fragile

Le marché de lundi a confirmé la stabilisation du cours de la semaine précédente. Toutefois, la baisse de 0,1 cent de jeudi, bien que symbolique, prouve que cette stabilité du prix peut être fragile, en particulier en cette fin de mois où la consommation tend traditionnellement à fléchir. Les abattages dans la zone Uniporc Ouest montrent un léger repli de l’activité à 374 604 porcs abattus après 2 semaines à 380 000 porcs. Toutefois, la stabilité des poids à 95,89 kg (+12g) confirme un équilibre dans le rapport offre / demande et une certaine fluidité dans les enlèvements. Les offres sont indubitablement élevées en cette fin d’année, il reste 3 semaines d’activité pleine avant un ralentissement du commerce les jours précédant la semaine de Noël.

Commentaires économiques

Nouvelle semaine de forte activité21-Nov-2017 il y a 21 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags