Lire cet article dans:

L'Allemagne maintient l'utilisation d'antibiotiques chez les animaux à un faible niveau

Les résultats de l'évaluation du contrôle des antibiotiques sur une période de sept ans sont présentés dans le troisième rapport d'étape QS.

Figure 1 : Évolution de l'utilisation des antibiotiques (en tonnes) dans le cadre du système QS.

Figure 1 : Évolution de l'utilisation des antibiotiques (en tonnes) dans le cadre du système QS.

13 Juillet 2021

La quantité d'antibiotiques utilisée dans les exploitations participant au programme QS a chuté de façon spectaculaire pour presque tous les groupes de principes actifs et surtout pour les antibiotiques critiques.

Entre 2014 et 2020, l'utilisation des antibiotiques a baissé de 35,5%, ce qui signifie que les quantités d'antibiotiques utilisées ont diminué de 251,3 t, passant de 707,6 t à 456,3 t en 2020. Affichant une réduction de 43%, la baisse la plus importante a été réalisée dans les exploitations porcines (2014 : 520,9 t, 2020 : 296,9 t). Dans les exploitations avicoles, la réduction au cours de cette période a été de 19,4% (2014 : 177,6 t, 2020 : 143,2 t). On constate également une légère baisse chez les veaux d'engraissement, qui ont été inclus dans le programme au second semestre 2014 (2nd semestre 2014 : 8,98 t, 2nd semestre 2020 : 8,51 t).

Toutefois, les évaluations montrent également que la tendance s'est ralentie ces dernières années. Alors que l'utilisation des antibiotiques a considérablement diminué entre 2014 et 2017, la baisse est plus faible depuis 2018 et la courbe s'aplatit.

La réduction de l'utilisation des antibiotiques est évidente pour tous les groupes de médicaments. Notamment, l'utilisation d'antibiotiques critiques (céphalosporines de troisième et quatrième génération et fluoroquinolones) est globalement faible, mais a diminué de plus de moitié entre 2014 et 2020 (céphalosporines de troisième et quatrième génération en 2014 : 0,36 t, 2020 : 0,17 t, fluoroquinolones en 2014 : 7,31 t, 2020 : 3,61 t). Par conséquent, les antibiotiques critiques n'étaient clairement choisis qu'en dernière option de traitement, ce qui reflète une utilisation responsable des antibiotiques. En outre, l'utilisation d'antibiotiques polypeptidiques a diminué de 33,2%. Cela inclut, par exemple, la colistine, que l'Organisation mondiale de la santé considère également comme "antimicrobien d'importance critique de la plus haute priorité" depuis 2017.

29 juin 2021/ QS/ Allemagne.
https://www.q-s.de/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste