Lire cet article dans:

Les exportations de viande de porc des États-Unis se sont améliorées en mars mais restent en deçà des niveaux record de l'année précédente

Les exportations de viande de porc de mars ont été les plus importantes depuis le début de l'année, mais bien en deçà des totaux records enregistrés en mars 2021.

11 Mai 2022

Les exportations de viande de porc du mois de mars se sont élevées à 222 581 tonnes, soit le volume le plus important depuis novembre, mais près de 25 % de moins que le volume record atteint il y a un an. La valeur des exportations a été de 615,3 millions de dollars, également la plus élevée depuis novembre, mais en baisse de 23 % par rapport à l'année précédente. Les exportations de porc du premier trimestre ont chuté de 20 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre 629 928 t, d'une valeur de 1,71 milliard de dollars (en baisse de 17 %).

Après une année record en 2021, les exportations de viande de porc vers le Mexique continuent de grimper vers de nouveaux sommets. Les exportations de mars ont atteint 82 348 t, soit une hausse de 24 % par rapport à l'année précédente, et la valeur a augmenté de 14 % pour atteindre 149 millions de dollars. Les exportations du premier trimestre vers le Mexique ont augmenté de 30 % pour atteindre 243 314 tonnes, pour une valeur de 404,2 millions de dollars (+17 %). Bien qu'un grand pourcentage des expéditions de porc américain vers le Mexique soit constitué de jambons non désossés et d'autres coupes destinées à une transformation ultérieure, la filière américaine a également réalisé des gains impressionnants dans les secteurs mexicains de la vente au détail et de la restauration.

La demande de porc en provenance des États-Unis continue de se renforcer en République dominicaine, où la production nationale a ralenti en raison de la présence de la peste porcine africaine. Les exportations de mars ont augmenté de 7 % par rapport à l'année précédente pour atteindre le chiffre record de 7 038 tonnes, d'une valeur de 17,9 millions de dollars (+15 %).

Les exportations de viande de porc vers la Corée du Sud continuent d'afficher une tendance à la hausse en termes de valeur, augmentant de 14 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 154,4 millions de dollars, en partie grâce à la forte demande des détaillants pour des produits prêts à consommer et des morceaux de porc réfrigérés. Le volume des exportations vers la Corée a diminué de 6 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre 43 950 tonnes. Au premier trimestre, les importations coréennes de porc américain réfrigéré ont augmenté de 29 % en volume (2 642 tonnes) et de 57 % en valeur pour atteindre 18,3 millions de dollars.

Comme prévu, les exportations du premier trimestre vers la Chine/Hong Kong ont chuté de manière significative par rapport à l'année précédente, tant en volume (104 286 tonnes, soit une baisse de 56 %) qu'en valeur (279,2 millions de dollars, soit une baisse de 48 %). La région reste la principale destination des viandes de porc des Etats-Unis, bien que la demande pour ces produits ait ralenti au cours du premier trimestre 2022. Les politiques chinoises zéro-COVID ont ajouté des coûts énormes et, dans certains cas, ont conduit à des ventes restreintes d'aliments de la chaîne du froid importés, affectant les expéditions de porc de tous les fournisseurs étrangers. Bien que la demande d'abats de porc américains reste forte, les obstacles sur le marché se sont aggravés en 2022. Les exportations d'abats du premier trimestre vers la Chine/Hong Kong ont baissé de 16 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 62 742 t, mais la valeur des exportations a tout de même augmenté de 2 % pour atteindre 178,9 millions de dollars.

5 mai 2022/ USMEF/ Etats-Unis.
https://www.usmef.org

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste