Lire cet article dans:

Amélioration prévue pour la production de céréales de l'UE

La production de céréales de l'Union Européenne devrait reprendre légèrement en 2017/18, avec une hausse de 1,5% par rapport à 2016/17, atteignant près de 300 millions de tonnes de céréales.

Jeudi 16 Novembre 2017 (il y a 10 mois 29 jours)
J'aime

Le niveau de production et la hausse peuvent être considérés comme satisfaisants étant donné que la surface totale de l'UE plantée de céréales a diminué de 1% lors de la campagne 2017/18 par rapport à 2016/17. Néanmoins, les niveaux généraux de production de céréales de l'UE devraient se maintenir inférieurs de 1,6% à la moyenne des cinq dernières années, selon le récent rapport de la Commission sur les perspectives à court terme.

Pour 2016/17, il avait été estimé que la production mondiale de céréales atteindrait plus de 2,1 milliards de tonnes, une récolte record. En 2017/18, la production mondiale de céréales devrait diminuer de 4% et arriver à 2 milliards de tonnes, ce qui mènerait néanmoins encore à de grandes quantités sur le marché mondial de céréales. En conséquence de cette offre importante, les prix au niveau mondial et de l’UE pour les céréales ont été et devraient demeurer bas.

Pour la production de l’UE, le blé tendre devrait augmenter de manière significative pour 2016/17 et atteindre les 140 millions de tonnes, soit une croissance de 5%. Le blé dur devrait se stabiliser à 9 millions de tonnes et la production d’orge de l’UE devrait diminuer légèrement pour se monter à 58 millions de tonnes. Quant à la production de maïs, elle devrait rester faible pour la troisième année consécutive, s’élevant à 59 millions de tonnes, soit 8% de moins que la moyenne des cinq dernières années.

Les stocks totaux de céréales de l’UE diminuent de 4,2% entre 2016/17 (de 38,5 millions de tonnes) et 2017/18 (de 36,9 millions de tonnes). Les stocks d’orge et de blé devraient augmenter légèrement, mais les stocks d’autres céréales devraient baisser.

En terme de qualité, la récolte 2017/18 devrait être inégale en raison des conditions climatiques. La pluie fréquente dans le nord de l’Europe a réduit la teneur en protéine du blé. En revanche, le blé français a un taux de protéine exceptionnel, ce qui devrait bénéficier les exportations de blé de l’Europe.

Pour finir, la balance commerciale de l’UE pour 2016/17 est de 4% inférieure à la moyenne quinquennale et a atteint 18 millions de tonnes en raison d’une diminution des exportations de céréales de l’UE, principalement à cause de la décevante récolte de blé de l’UE en 2016/17.

Les exportations de céréales de l’UE devraient diminuer de 38,1 millions de tonnes en 2016/17 pour se monter à 37,8 millions de tonnes pour 2017/18. Par ailleurs, les importations devraient augmenter de 7,6%, de 19,3 millions de tonnes pour 2016/17 à 20,8 millions de tonnes pour 2017/18.

Mardi 7 novembre 2017/ CE/ Union Européenne.
https://ec.europa.eu

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

12-Oct-201805-Oct-201828-Sep-201821-Sep-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici