Lire cet article dans:

Améliorer les services vétérinaires d'Amérique Centrale et des Caraïbes

Le SENASICA et l'OIRSA forment des techniciens pour améliorer les Services Vétérinaires d'Amérique Centrale et des Caraïbes.

Vendredi 18 Mai 2018 (il y a 4 mois 3 jours)
J'aime

Des techniciens de neuf pays d'Amérique Centrale et des Caraïbes ont participé à l'atelier sur le programme de Prestation de Services Vétérinaires (PVS) de l'Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE), organisé par le Service National de Santé, Innocuité et Qualité Agroalimentaire (SENASICA) et l'Organisme International Régional pour la Santé Agricole (OIRSA).

Des vétérinaires de Cuba, du Costa Rica, du Belize, du Nicaragua, de la République Dominicaine, du Guatemala, du Honduras et de Panama ont rencontré leurs homologues mexicains pour participer à cet atelier dont l'objectif est d'aider les autorités sanitaires des pays de la région à améliorer les services offerts en matière de santé et de bien-être animal.

Les techniciens des pays membres de l'OIRSA ont analysé les quatre axes fondamentaux du programme PVS qui, entre autres aspects, enseigne aux vétérinaires zootechniques l'application des mesures sanitaires nécessaires pour prévenir et contrôler les maladies chez les animaux.

Soutenus par des experts de l'OIE d'Argentine, les participants se sont penchés sur les quatre piliers qui constituent la base du programme PVS de l'organisation, à savoir : les ressources humaines, physiques et financières ; autorité et capacité technique ; interaction avec les parties prenantes, et accès aux marchés.

Avec ces éléments, les spécialistes actualisent leurs connaissances sur des sujets tels que l'application de programmes pour le contrôle et l'éradication des nuisibles et des maladies des animaux ; offrir des services vétérinaires de qualité, ainsi que prendre les mesures nécessaires pour répondre de façon opportune aux urgences sanitaires pouvant survenir.

L'un des axes repose sur la manière dont les laboratoires et les organismes concernés peuvent harmoniser leurs normes sur la base des règles de l'OIE, du Codex Alimentarius et de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), ce qui permet aux pays de promouvoir l'échange commercial sûr de produits animaux sains, inoffensifs et de qualité.

Lors de la réunion, qui s'est tenue à l'Unité Intégrale des Services, Diagnostic et Constatation (UISDC) du SENASICA, à Tecámac, Etat de México, les participants ont reconnu le soutien technique que le Mexique apporte aux pays de l'OIRSA au travers de ses laboratoires de référence internationalement reconnus, fondamentaux pour que les travaux de certification s’alignent sur la réglementation sanitaire internationale.

A cet atelier ont participé 70 personnes, entre formateurs de l'OIE et personnel officiel des pays mentionnés et les participants se sont engagés à mettre en œuvre le processus PVS dans leurs pays et à partager les connaissances acquises.

Samedi 12 mai 2017/ SAGARPA/ Mexique.
https://www.gob.mx/sagarpa

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

21-Sep-201814-Sep-201807-Sep-201827-Jul-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici