Lire cet article dans:

Aperçu de la FAO sur l'évolution du marché mondial de la viande de porc en 2020

Malgré une baisse de la production, les exportations de viande porcine ont augmenté pour la deuxième année consécutive. La FAO résume les performances de la production et du commerce de la filière porcine mondiale.

30 Mars 2021

La production mondiale de viande porcine en 2020 est estimée à 109,2 millions de tonnes, soit une baisse de 0,8% par rapport à 2019, principalement en raison des baisses de production induites par la PPA en Chine, aux Philippines et au Viet Nam. Cependant, les États-Unis d'Amérique, le Brésil, l'Union européenne, la Fédération de Russie, le Canada, le Mexique et le Chili ont enregistré des expansions modérées de la production, compensant partiellement les baisses de production ailleurs. Après une chute de 21 % en 2019, la production de viande porcine de la Chine n'a diminué que de 3,3% en 2020 pour atteindre 42 millions de tonnes, ce qui indique une récupération plus rapide des effectifs porcins après la maladie virale, atteignant près de 76% du niveau qui existait avant le début des déclins dus à la PPA en 2018. La production de viande porcine a également subi des revers aux Philippines et au Viet Nam, car les abattages de porcs induits par la PPA se sont poursuivis dans certaines exploitations.

Ailleurs, la production de viande porcine a augmenté aux États-Unis, au Brésil, dans la Fédération de Russie, dans l'Union européenne et au Canada. Aux États-Unis, la production a augmenté en raison de l'importance des effectifs porcins, mais le taux de croissance s'est affaibli en raison de contraintes de main-d'œuvre et d'une utilisation réduite des capacités des usines. Le Brésil a continué d'accroître sa production, la demande d'importations restant forte, tandis que le soutien financier du gouvernement aux ménages a stabilisé la demande nationale. En Russie, l'expansion de la production a été principalement due à la forte production des grandes exploitations et à la demande dynamique de l'Asie de l'Est. Dans l'Union européenne, l'expansion de la production s'est poursuivie, soutenue par des avancées significatives de la production dans certains pays membres, notamment en Espagne et au Danemark, principalement grâce au statut de pays indemne de PPA et à l'accès aux marchés asiatiques. Au Canada, l'augmentation des abattages et du poids des carcasses a contribué à l'expansion de la production.

Les prix annuels moyens de la viande de porc sont passés de 2 290 USD en 2019 à 2 209 USD par tonne en 2020, soit une baisse de 3,6%.

Le commerce mondial total de viande de porc a atteint 11,9 millions de tonnes en 2020, en hausse de 24,5% en glissement annuel, aidé par les importations chinoises, qui ont presque doublé pour atteindre 5,7 millions de tonnes, représentant environ 50% des importations mondiales. En raison de l'importance des volumes requis, la Chine a délivré des licences d'exportation à de nombreuses usines de transformation dans plusieurs pays, dont le Brésil, le Chili et le Mexique. Le Viet Nam a également enregistré une forte augmentation de ses importations, reflétant une fois de plus les baisses de production liées à la peste porcine africaine. En revanche, la République de Corée et le Japon ont acheté moins en raison de la baisse des ventes dans les restaurants et des prix de détail élevés.

Source : FAO.

Source : FAO.

En ce qui concerne les exportations, une grande partie de l'augmentation des exportations provenait de l'Union européenne, des États-Unis, du Canada et du Brésil, car les effectifs porcins importants de départ et la réduction des ventes internes ont renforcé les disponibilités d'exportation. Les États-Unis ont exporté 900.000 tonnes vers la Chine, soit environ 30% des exportations totales, tandis que les expéditions du Brésil ont augmenté de 34% pour atteindre 1,3 million de tonnes, dont près des deux tiers vers la Chine. Les importations élevées de la Chine sont également à l'origine d'une grande partie de la croissance des exportations du Mexique et du Chili. Malgré les restrictions à l'exportation liées à la peste porcine africaine sur les marchés asiatiques, l'Union européenne a terminé l'année avec une croissance de 27% de ses exportations. Au Canada, l'augmentation des exportations a été soutenue par des stocks élevés et le soutien du gouvernement dans le cadre du programme d'aide d'urgence. La Fédération de Russie a augmenté ses exportations de 101%, émergeant comme un acteur mondial important, la plupart des expéditions étant dirigées vers le Viet Nam dans le cadre de l'accord d'accès au marché signé en 2019.

Mars 2021/ FAO.
http://www.fao.org/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste