Lire cet article dans:

Baisse de la production de viande de porc en Allemagne

Malgré la baisse de la production de porc, la production totale de viande a légèrement augmenté au cours du premier semestre 2018.

Mercredi 12 Septembre 2018 (il y a 2 mois 4 jours)
J'aime

Selon les données publiées par l'Office Fédéral de la Statistique (Destatis), les abattoirs commerciaux allemands ont produit 4,0 millions de tonnes de viande au cours des six premiers mois de 2018. La production de viande a augmenté d'environ 8.400 tonnes (+ 0,2%) par rapport au premier semestre 2017.

Se montant à 2,7 millions de tonnes, le volume de viande de porc produite dans les abattoirs commerciaux a diminué de 0,8% au premier semestre de 2018 par rapport à l'année précédente (-20.700 tonnes). Avec un total de 28,4 millions de porcs, 243.600 animaux en moins ont été abattus (-0,8%).

La viande de porc a représenté la part la plus importante de la production industrielle totale de viande (66,7%), suivie de la viande de poulet (19,7%) et du bœuf (13,4%).

Mardi 7 août 2018/ Destatis/ Allemagne.
https://www.destatis.de

Articles liés

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

09-Nov-201802-Nov-201826-Oct-201819-Oct-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici