Lire cet article dans:

Baisse des importations japonaises de viande de porc

Les importations japonaises de viande de porc ont chuté de 6% en 2020, principalement en raison de la diminution des volumes importés de l'UE.

Source : AHDB selon des chiffres de l’ALIC

Source : AHDB selon des chiffres de l’ALIC

22 Février 2021

Les importations japonaises de viande de porc (et d'abats) ont chuté de 6%, pour atteindre 1,14 million de tonnes en 2020. Cette baisse s'explique en grande partie par la diminution des volumes importés de l'UE, notamment du Danemark.

Les expéditions en provenance des États membres de l'UE ont diminué d'un quart, pour se situer à 295.000 tonnes. Les expéditions en provenance de la Chine voisine ont également diminué (-37%, tombant à 17.200 tonnes). Toutefois, la baisse générale a été quelque peu atténuée par l'augmentation des volumes importés des États-Unis, qui ont augmenté de 9% pour atteindre 409.000 tonnes. L'UE fournit principalement des produits surgelés, qui sont principalement utilisés par les services de restauration. Comme dans une grande partie du monde, la demande par ce canal a chuté à la suite de la pandémie de coronavirus.

Le déclin annuel des importations a été biaisé vers le second semestre. Les chiffres de l'ALIC indiquent que le volume de viande porcine stockée a fortement augmenté au cours du deuxième trimestre 2020, probablement en raison de la perturbation des points de vente normaux due à la pandémie de coronavirus. La grande disponibilité des produits a probablement ensuite freiné la demande d'importations au cours du second semestre.

Les stocks ont depuis lors diminué et l'USDA s'attend à ce que les niveaux d'importation augmentent légèrement cette année par rapport à 2020. La consommation de l'année dernière n'aurait pas diminué de manière très significative dans l'ensemble. La viande de porc est un aliment de base de la cuisine domestique et la croissance dans ce domaine compense largement la perte de la demande de services alimentaires. Il ne faut donc pas s'attendre à une nouvelle pression à la baisse sur les volumes d'importation. La disponibilité accrue de viande de porc commercialisée au niveau mondial, qui reflète la baisse de la demande du marché chinois, pourrait également encourager les importations si les prix sont plus favorables.

Il est intéressant de noter que le Japon a récemment accepté d'autoriser les importations de viande de porc hongroise provenant de régions du pays non touchées par la peste porcine africaine. Cette décision aurait été acquise après deux ans de négociations. C'est la première fois que le Japon conclut un accord de régionalisation avec un pays touché par la PPA. Il reste à voir si d'autres pays peuvent suivre cet exemple et combien de temps cela pourrait prendre.

11 février 2021/ AHDB/ Royaume-Uni.
https://ahdb.org.uk/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste