Lire cet article dans:

Belgique : Fermeture de l’atelier de transformation de viande et de l’entrepôt frigorifique VEVIBA

Dans l’état actuel de l’enquête, 2 produits ont été identifiés comme potentiellement à risque pour le consommateur. Ces produits sont en cours de retrait du marché en Belgique.

Lundi 12 Mars 2018 (il y a 6 mois 12 jours)
J'aime

A la suite d’une enquête initialement menée par le Tribunal de Première Instance du Luxembourg et des constatations faites dans ce cadre par l’AFSCA, l’Agence alimentaire a demandé et reçu l’autorisation du Juge d’instruction le 6 mars d’ordonner le retrait immédiat des agréments des 2 unités de VEVIBA, soit l’atelier de transformation de viande et l’entrepôt frigorifique prévu pour le stockage des produits.

Dans l’état actuel de l’enquête, 2 produits ont été identifiés comme potentiellement à risque pour le consommateur : la viande hachée ainsi que la queue de vache. Ces produits sont en cours de retrait du marché en Belgique et il a été demandé à ces entreprises de la distribution d’effectuer les rappels de produits lorsque nécessaire.

Fin février et début mars 2018, le parquet a réalisé une perquisition dans l’établissement de transformation de viandes VEVIBA à Bastogne. Cette perquisition était ciblée sur l’entrepôt frigorifique de la firme. L’AFSCA, qui a apporté son soutien à la perquisition sur demande du Parquet, a également pris l’initiative de réaliser un contrôle inopiné dans l’atelier de découpe. Deux infractions graves y ont été constatées.

  • Dans l’entrepôt frigorifique, il a notamment été constaté que des « vieilles » viandes surgelées étaient rendues « jeunes » par la falsification de la date de congélation.
  • Lors du contrôle dans l’atelier de découpe, il s’est avéré que la viande non destinée à la consommation humaine était quand même vendue, soit comme queue de bœuf, soit transformée dans la viande de bœuf hachée. Pour cette dernière, il s’agit de viandes qui ont été en contact avec le couteau utilisé pour égorger un bœuf et qui peuvent dès lors contenir potentiellement des microbes. Ces viandes ne peuvent être utilisées que pour l’alimentation animale.

Le risque est de nature microbiologique. L’incorporation de viandes potentiellement contaminées plus que d’ordinaire par des bactéries, augmente le risque d’une infection intestinale. Ceci vaut uniquement pour la viande consommée crue (filet américain). Si le haché a été conservé réfrigéré et qu’il est préparé correctement dans une poêle bien chaude, il n’y a pas de danger.

La queue de bœuf est de toute façon toujours consommée cuite, il n’existe donc pas de danger microbiologique direct à ce niveau.

Jeudi, 8 mars 2018/ AFSCA/ Belgique.
http://www.afsca.be

Articles liés

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

21-Sep-201814-Sep-201807-Sep-201827-Jul-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici