Lire cet article dans:

Impact de la PPA sur l'industrie chinoise des aliments pour animaux et la demande de soja

Rabobank prévoit une réduction de la demande totale d’aliments pour animaux et de soja en Chine pour 2019, bien que nettement moindre que la baisse de la production de viande de porc, suivie d'une légère reprise en 2020. La peste porcine africaine sera un catalyseur de l'accélération des améliorations dans le secteur des aliments pour animaux, notamment une utilisation accrue d'aliments composés commerciaux pour animaux et la consolidation continue de l'industrie.

Mardi 30 Avril 2019 (il y a 6 mois 20 jours)
J'aime

Selon le scénario de base de Rabobank, la consommation d'aliments pour porc devrait diminuer de 30% en 2019 en raison du déclin rapide de l’effectif porcin chinois dû à la peste porcine africaine (PPA). L’effectif porcin continuera à diminuer beaucoup plus lentement au cours du premier semestre 2020, avant le début de la reprise attendue au second semestre 2020. Par conséquent, une chute supplémentaire de 5% de la consommation d’aliments pour porcs en 2020. À l'inverse, les aliments destinés à d'autres espèces, tels que les poulets, les poules pondeuses ou l'aquaculture, connaîtront des taux de croissance positifs pendant deux années consécutives. Dans ce scénario, la consommation totale d'aliments pour animaux diminuera de 13% en 2019 avant de rebondir légèrement de 2% en 2020.

Dans le scénario de base, l'utilisation de tourteau de soja en 2019 atteindra 67 millions de tonnes, soit 4% de moins que l'année précédente, ce qui équivaut à 86 millions de tonnes de fèves de soja à moudre. En 2020, le scénario de base prévoit une utilisation de tourteau de soja de 71 millions de tonnes, soit 6% de plus que l'année précédente, les besoins en importations de soja étant de 90 millions de tonnes, soit 7% de plus que l'année précédente.

Si les effets de la PPA étaient encore plus graves et que l'utilisation des aliments pour porcs diminuait en 2019 de 40% par rapport à l'année précédente, scénario extrême, l'utilisation totale d’aliments pour animaux baisserait de 18%, avec une consommation de tourteau de soja de 63 millions de tonnes, ce qui nécessiterait 80 millions de tonnes de fèves de soja importées.

Avril 2019/ Rabobank/ Netherlands.
https://research.rabobank.com

voir plus d'articles liés à l'article

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

15-Nov-201908-Nov-201931-Oct-201925-Oct-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici