Lire cet article dans:

Danish Crown paiera deux prix différents

La PPA en Allemagne a considérablement réduit le nombre de porcs d'abattage danois qui étaient destinés à ce marché, augmentant maintenant le nombre de porcs devant être abattus par Danish Crown, qui a été contrainte de marquer deux prix différents.

27 Novembre 2020

À la suite de l'apparition de la peste porcine africaine en Allemagne, le Danemark a cessé d'exporter vers ce pays des animaux destinés à l'abattage. Étant donné que plusieurs producteurs membres de Danish Crown utilisent la coopérative pour proposer à l'abattage des animaux qui auraient été destinés à l'Allemagne, Danish Crown est maintenant confronté à un volume d'animaux à abattre supérieur à sa capacité normale.

Afin de pouvoir abattre le grand nombre d'animaux supplémentaires, Danish Crown augmente actuellement la capacité des abattoirs et prévoit d'avoir embauché plus de 400 nouveaux employés avant la nouvelle année. Elle a également décidé de mettre en place une équipe de nuit à l'abattoir Ringsted afin que jusqu'à 14 000 porcs supplémentaires puissent être abattus par semaine.

Compte tenu de cette situation, la société a décidé de fixer deux types de prix, qui divisent les livraisons des membres en porcs A et en porcs B, de sorte que les porcs B seront réduits de 142 DKK (19 euros). Ce prix sera applicable à partir du 30 novembre, et sera une déduction variable qui sera en principe déterminée une fois par mois.

Pour calculer la quantité de porcs du groupe A de chaque membre, sera pris en compte le plus grand nombre de porcs livrés au cours des deux derniers exercices, plus 4%, de sorte que si un membre a livré 5 000 porcs au cours de la période 18/19 et 4 000 porcs au cours de la période 19/20, pour la période 20/21, le membre se voit attribuer un quota de 5 200 porcs A.

La nécessité d'un système de tarification différenciée est principalement due à la limitation des possibilités d'exportation de Danish Crown vers des pays extérieurs à l'UE. La capacité d'exportation en dehors de l'UE est principalement régie par deux facteurs : la capacité de conditionnement des abattoirs et la capacité de congélation et de stockage des entrepôts frigorifiques. Ces capacités sont déjà occupées, de sorte qu'une grande partie des porcs supplémentaires que Danish Crown doit maintenant abattre doit être vendue comme viande fraîche au sein de l'UE. Dans l'UE, les prix de la plupart des produits sont sensiblement plus bas que lorsqu'ils sont exportés vers des marchés extérieurs à l'UE. En outre, le marché européen doit déjà absorber les 600 000 tonnes de viande que l'Allemagne ne peut pas exporter depuis l'UE suite à l'apparition de la PPA.

26 novembre 2020/ Rédaction 333 à partir de données de Danish Crown.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste