Lire cet article dans:

EFSA: comment évaluer la réduction de résistance aux antimicrobiens

Une série d'indicateurs ont été mis en place pour aider les États membres de l'Union européenne (UE) à évaluer les progrès réalisés dans la réduction de l'utilisation d’antimicrobiens et la lutte contre la résistance aux antimicrobiens.

Lundi 30 Octobre 2017 (il y a 11 mois 23 jours)
J'aime

Ces indicateurs ont été établis par l'Autorité européenne de sécurité des aliments, l'Agence européenne des médicaments et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, à la demande de la Commission européenne.

Les indicateurs concernent à la fois la santé humaine et la santé animale et ils reflètent la consommation d'antimicrobiens et la résistance aux antimicrobiens dans la communauté, dans les hôpitaux et chez les animaux producteurs d'aliments. Les indicateurs sont basés sur des données déjà collectées à travers les réseaux de surveillance existants de l'UE.

Parmi les exemples d'indicateurs permettant d’évaluer la résistance aux antimicrobiens en médecine humaine, figurent notamment la proportion de bactéries Staphylococcus aureus résistantes à la méticilline (SARM) ou la proportion de bactéries Escherichia coli (E.coli) résistantes aux céphalosporines de troisième génération. Ces deux pathogènes sont d'une importance majeure pour la santé publique. En ce qui concerne la médecine vétérinaire, un exemple d’indicateur est la proportion de bactéries E. coli provenant d'animaux producteurs d'aliments qui sont sensibles ou résistantes à un certain nombre d'antimicrobiens. En termes de consommation, les indicateurs primaires suggérés sont la consommation humaine d'antimicrobiens et les ventes globales d'antimicrobiens vétérinaires.

Vytenis Andriukaitis, commissaire européen à la santé et la sécurité alimentaire, a déclaré : « Lorsque j'ai présenté le nouveau plan d'action de l'UE sur la résistance aux antimicrobiens en juin dernier, j'ai promis que, d'ici la fin de l'année, la Commission définirait des indicateurs pour mesurer les progrès des plans d'action mis en place aux niveaux national et européen. Je me félicite donc vivement de l'avis scientifique préparé par l'ECDC, l'EMA et l'EFSA, qui définissent des indicateurs couvrant à la fois les secteurs humain et animal, conformément à l'approche One Health du plan d'action de l'UE. Sans ces indicateurs, nous ne serions pas en mesure d'évaluer nos progrès dans la lutte contre la grave menace sanitaire que représente la résistance aux antimicrobiens ».

Les indicateurs, présentés sous forme d'avis scientifique, sont le résultat d'une coopération étroite entre les trois agences de l'UE, chacune tirant parti de leur expertise spécifique et des données issues des programmes de surveillance de la résistance aux antimicrobiens et de la consommation d'antimicrobiens chez l’animal et chez l’homme.

Joint ECDC, EFSA and EMA scientific opinion on a list of outcome indicators as regards surveillance of antimicrobial resistance and antimicrobial consumption in humans and food-producing animals

Jeudi, 26 octobre 2017/ EFSA/ Union Européenne.
http://www.efsa.europa.eu

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

19-Oct-201812-Oct-201805-Oct-201828-Sep-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici