Lire cet article dans:

Espagne : le commerce extérieur agroalimentaire, l'un des piliers de la reprise économique

Isabel García Tejerina a présenté ce matin l'Annuaire “Alimentation en Espagne 2014”, élaboré par MERCASA avec les données de 2013.

Mercredi 3 Décembre 2014 (il y a 3 ans 2 mois 21 jours)

La ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement, Isabel García Tejerina, a souligné comment “le commerce extérieur agroalimentaire a constitué l'un des piliers de la reprise économique, contribuant de façon décisive à l'amélioration du bilan commercial total de notre pays”.

Isabel García Tejerina a présenté ce matin l'Annuaire “Alimentation en Espagne 2014”, élaboré par MERCASA avec les données de 2013.

Secteur porcin

D'après les données publiées dans l'Annuaire, le sous-secteur de viande-élevage a représenté en 2013 27,6% de la Production Finale Agricole et autour de 75% de la Production Finale générée par l'ensemble du secteur animal en Espagne, ce qui permet de déduire son importance supérieure aux productions d'origine animale comme le lait ou les oeufs. Au niveau européen, le secteur de la viande représentait en 2013 environ 60% de la Production Animale et 25% de la Production de la Branche Agricole.

Le secteur porcin est le principal secteur d'élevage en Espagne et son poids augmente tous les ans. En 2013, le secteur porcin a apporté 39,4% de la Production Finale d'Elevage et 14,2% de la Production Finale Agricole, pratiquement le même pourcentage que l'année précédente. Exprimée en euros courants, la valeur atteinte par le secteur porcin en 2013 s'est montée à 6,2729 milliards d'euros aux prix de base, soit 11,7% de plus que l'année antérieure, exercice au cours duquel avait par ailleurs aussi augmenté la valeur générée par ce secteur.

La production de viande a diminué d'un pourcent en quantité et les prix ont augmenté de 8,6%, deux faits ayant contribué à une hausse de la valeur finale générée par ce secteur pour calculer le revenu agricole à 7%. Cependant, en 2013, le nombre d'exploitations porcines a de nouveau diminué. Ainsi, à la fin de l'année le total était de 85.459, soit 2,3% de moins que l'année précédente. La majorité de ces exploitations (plus de 68.000) étaient des fermes d'élevage intensif de porcs, le reste étant des établissements de production mixte (intensive-extensive) ou directement extensive. Fin 2013, l'effectif porcin de production de viande se montait environ à 25,6 millions de têtes, soit 1% de plus que lors de l'exercice antérieur, où l'effectif est descendu à la même proportion. Sur cet effectif total, 10,6 millions étaient des porcs de finition et 7,1 millions étaient des porcelets. En nombre d'exploitations, en 2013 figuraient un an de plus la Galice (31,8%), l'Andalousie (14,4%) et l'Extremadura (15,7%), alors que par nombre de têtes dans les fermes ressortaient la Catalogne avec plus de 6 millions d'animaux, l'Aragon, la Castilla et León, et Castilla-La Mancha.

En ce qui concerne le nombre d'animaux abattus en 2013, il s'est monté à 41,4 millions de têtes (1% de moins qu'en 2012), avec une production de 3.439.500 tonnes de viande, un volume légèrement inférieur à celui de l'année antérieure.

La production de viande est concentrée en Catalogne (43,7%), Castilla et León (12%), Castilla-La Mancha (9,2%) et Andalousie (9%). On remarque que la position de la Castilla et León dans le classement des régions productrices de viande de porc a baissé, alors que celle de la Catalogne a augmenté.

En ce qui concerne les prix, les prix moyens des porcs de classe E se sont maintenus à 139,18 euros/100 kilogrammes, contre 173 euros/100 kilogrammes pour l'année antérieure.

Pour ce qui est du commerce extérieur, l'exportation totale de viande de porcin de l'Espagne s'est montée à 1,3 millions de tonnes, comparée aux 1,4 millions de l'année antérieure. La plupart des ventes ont été réalisées à des pays de l'UE (plus d'un million de tonnes exportées). En ce qui concerne les importations, un total de 216.424 tonnes sont entrées sur le marché espagnol, alors qu'au cours de l'année précédente avaient été achetées un peu plus de 182.000 tonnes. La majeure partie provenait des pays communautaires. Outre le porc blanc, l'Espagne présente aussi une importante production de porc ibérique. En 2013, l'effectif des animaux était d'environ 1,9 millions de têtes, chiffre notablement inférieur à celui de l'année antérieure. Une année de plus, la Castilla et León a été la région dont l'effectif de ces animaux a été le plus élevé (753.0000 têtes) et qui a aussi été leader pour les ventes de jambons et palettes.

Mardi 25 novembre 2014.
MAGRAMA/ Espagne. http://www.magrama.gob.es
Mercasa/ Espagne. http://www.mercasa-ediciones.es

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 8 mois 29 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

23-Fév-201816-Fév-201809-Fév-201802-Fév-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici