Lire cet article dans:

L'Espagne réduit l'utilisation des antibiotiques en médecine vétérinaire

Selon les données du Plan national de résistance aux antibiotiques (PRAN), entre 2014 et 2020, la consommation nationale d'antibiotiques a diminué de 32,4 % en santé humaine et de 56,7 % en santé animale.

23 Novembre 2021

L'Espagne se classe au 6e rang des pays qui ont le plus réduit leur consommation d'antibiotiques dans le domaine de la santé humaine parmi les 25 pays dont les données ont été communiquées à l'ECDC, depuis le lancement du PRAN en 2014 jusqu'en 2020.

La consommation d'antibiotiques en Espagne a enregistré une baisse de 32,4% pour ce qui est de la santé humaine et de 56,7% en santé animale entre 2014 et 2020, une baisse très notable selon les données du Plan national contre la résistance aux antibiotiques (PRAN) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Dans le cas de la santé animale, en attendant la publication du prochain rapport de l'ESVAC, on observe sur la période 2019-2020 une reprise des ventes d'antibiotiques vétérinaires (pénicillines et tétracyclines à large spectre) qui peut répondre au contexte de la pandémie et aux craintes de pénurie.

En tous les cas, analysées dans le contexte européen et sur la période 2014-2020, ces données confirment que l'Espagne a abandonné les premières places du classement de la consommation d'antibiotiques dans l'UE. Dans le cas des ventes d'antibiotiques vétérinaires, l'Espagne est passée de 418,8 mg/UCP (milligrammes de principe actif par unité de correction de population) en 2014 à 181,2 mg/UCP en 2020.

La “pandémie silencieuse”

Cette tendance à la baisse est particulièrement pertinente si l'on considère que la résistance bactérienne constitue déjà un risque sanitaire mondial et qu'il s'agit d'un phénomène principalement dû à l'utilisation excessive ou inappropriée des antibiotiques. Environ 33 000 personnes meurent chaque année en Europe des suites d'infections résistantes, dont quelque 4 000 en Espagne, soit quatre fois plus que les décès causés par les accidents de la route.

La porte-parole de l'Agence espagnole des médicaments et des produits de santé (AEMPS), María Jesús Lamas, a avancé dans son discours les lignes prioritaires du PRAN 2022-2024, parmi lesquelles elle a souligné la mise en œuvre du nouveau système national de surveillance, la promotion des programmes d'optimisation de l'utilisation des antibiotiques (PROA) et l'expansion des programmes REDUCE en santé animale. Elle a également souligné la diffusion à la télévision de la nouvelle campagne "Antibiotiques : prends-les au sérieux" et a annoncé le lancement de deux applications destinées aux professionnels de la santé.

18 novembre 2021/ PRAN/ Espagne.
https://www.resistenciaantibioticos.es/es

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste