Lire cet article dans:

États-Unis: Etat de patrons de résistance aux antimicrobiens en porcs

Le Système National de Surveillance de la Résistance aux Antimicrobiens (NARMS) contrôle les bactéries afin de déterminer si elles résistent aux divers antibiotiques utilisés en médecine humaine et vétérinaire.

Jeudi 28 Novembre 2019 (il y a 9 jours)
J'aime

Le système national de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (National Antimicrobial Resistance Monitoring System - NARMS) est un système national de surveillance de la santé publique qui effectue un suivi des bactéries d'origine alimentaire afin de déterminer si elles résistent aux divers antibiotiques utilisés en médecine humaine et vétérinaire. Le résumé du rapport 2016-2017 montre des changements dans la résistance aux antimicrobiens chez les porcs et dans la viande de porc.

E. coli

  • Sur 2015-2017, E. coli résistant à la ceftriaxone a continué de baisser ou est resté inférieur à 5% chez toutes les sources animales, à l'exception des côtelettes de porc vendues au détail et des échantillons de cæcum de porc de marché, où elle a augmenté pour passer à 4,4% (contre 1,2%) et 6,3% (contre 2,7%) respectivement.
  • Sur 2015-2017, aucune résistance à l'azithromycine n'a été détectée dans E. coli dans des échantillons de viande vendus au détail. Parmi les échantillons cæcaux de toutes les sources animales, les isolats d'E. Coli présentant une résistance à l'azithromycine sont restés inférieurs à 3%.
  • Parmi les échantillons cæcaux de tous les animaux destinés à la consommation, E. coli MDR a diminué ou est resté stable, sauf chez les porcs de marché (qui ont augmenté de 24% en 2015 à 27% en 2017) et chez les truies (qui ont augmenté de 13% en 2015 à 16% en 2017).

Enterococcus

  • Entre 2013 et 2017, la résistance au chloramphénicol chez E. faecalis a augmenté dans les cæca des porcs commercialisés (de 15% à 23%) et dans la viande de porc vendue au détail (de 2,1% à 5,5%). La résistance au chloramphénicol dans les cæca de truies a diminué de 21% à 8,5% au cours de la même période.
  • Sur 2015-2017, E. faecalis MDR a diminué ou est resté stable dans les échantillons cæcaux de tous les produits, à l'exception des porcs et des truies de marché, où MDR est passé de 55% à 60%.

Pour consulter le rapport complet, cliquez ici.

22 novembre 2019 - FDA

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

06-Déc-201929-Nov-201922-Nov-201915-Nov-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici