Lire cet article dans:

États-Unis - Japon : négociations pour un accord commercial concernant le porc

Le Japon fournira un accès substantiel aux marchés des produits alimentaires et agricoles américains en éliminant les droits de douane, en adoptant des réductions de taxes significatives ou en autorisant une quantité spécifique d’importations à faible taxe (généralement nul).

Mercredi 27 Novembre 2019 (il y a 10 jours)
J'aime

Les exportations américaines de viande de porc et de produits à base de viande de porc subissent un désavantage concurrentiel au Japon. Les principaux concurrents des Etats-Unis sur le marché japonais, notamment l'Australie, le Canada et l'Union Européenne, bénéficient d'un traitement préférentiel en matière d'accès aux marchés dans le cadre du CP-TPP et de l'accord de partenariat économique Japon-Union Européenne. L’accord commercial entre les États-Unis et le Japon est nécessaire pour que les exportations américaines de viande de porc et de produits à base de viande de porc restent compétitives.

Le 7 octobre 2019, l'USTR Robert Lighthizer et l'ambassadeur du Japon auprès des États-Unis, Shinsuke J. Sugiyama, ont signé l'accord commercial américano-japonais et l'accord commercial numérique américano-japonais. Le 16 octobre 2018, l'USTR avait officiellement informé le Congrès que l'administration Trump avait l'intention d'entamer des négociations après l'achèvement des procédures internes nécessaires.

L’accord conclu par le président Trump offrira à nos agriculteurs, éleveurs et agro-industries, un accès au marché des produits alimentaires et agricoles américains de haute qualité pour 127 millions de consommateurs japonais.

En 2018, les États-Unis ont exporté pour 1,6 milliard de dollars de porc et de produits à base de viande de porc au Japon. Le Japon est le principal marché d'exportation de viande de porc des États-Unis, en valeur. En vertu de cet accord, les États-Unis obtiendront des conditions d'accès au marché égales à celles de l'accord CP-TPP. Les droits de douanes sur les coupes musculaires seront supprimés sur 9 ans et les taxes sur les produits transformés à base de viande de porc, tels que la taxe de 20% sur le porc assaisonné, seront réduits à zéro dès la cinquième année. Certains produits à base de viande de porc fraîche et congelée continueront à être soumis au mécanisme japonais de prix au départ de l’exploitation, mais la taxe maximal sur ce point passera de 482 yens à 50 yens par kilogramme d'ici la 9e année. Cette évolution pourrait ouvrir le marché lucratif du Japon aux exportateurs américains proposant des morceaux de viande de porc moins onéreux.

La mesure de sauvegarde porcine adoptée par le Japon dans le cadre de l’OMC ne sera plus applicable au porc américain. Au lieu de cela, le Japon créera un nouveau mécanisme de sauvegarde transitoire, similaire à celui du CP-TPP, pour la viande de porc fraîche, réfrigérée et congelée.

Octobre 2019 - publication 333 selon des informations de l’USTR

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

06-Déc-201929-Nov-201922-Nov-201915-Nov-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici