Lire cet article dans:

Les Etats-Unis présentent des valeurs record concernant l'effectif porcin de juin

L'effectif porcin des Etats-Unis au 1er juin s'élevait à 71,7 millions de têtes, soit 3% de plus qu'en juin 2016 et 1% de plus qu'en mars 2017.

Vendredi 7 Juillet 2017 (il y a 1 ans 5 mois 9 jours)
J'aime

Il s'agit de l'effectif porcin au 1er juin le plus important depuis le debut de l'enregistrement de données en 1964.

L'effectif de reproductrices, de 6,07 millions de têtes, a augmenté de 2% par rapport à l'année passée, et se trouve légèrement au-dessus de celui du trimestre précédent.

L'effectif de porcs charcutiers, de 65,6 millions de têtes, a augmenté de 4% par rapport à l'année passée et de 1% depuis le dernier trimestre, atteignant sa valeur la plus élevée depuis 1964.

On devrait atteindre 3,06 millions de truies ayant mis bas durant le trimestre juin-août 2017, légèrement inférieur au nombre de truies ayant réellement mis bas sur la même période en 2016, et 2% depuis 2015.

Jeudi 29 juin 2017/ NASS-USDA/ Etats-Unis.
http://usda.mannlib.cornell.edu

Nouvelles

Nouvelles de Economie

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

14-Déc-201807-Déc-201830-Nov-201823-Nov-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici