Lire cet article dans:

FVE : éviter le transport d'animaux sur de longues distances par temps chaud

La FVE appelle à éviter aux animaux de souffrir lors du transport sur de longues distances, en particulier en cas de températures extrêmes. Les pays de l'UE doivent éviter l'exportation d'animaux sur de longues distances lors des périodes où la température dépasse les 30°C, compromettant le bien-être des animaux.

Vendredi 19 Juillet 2019 (il y a 2 mois 25 jours)
J'aime

La Fédération des Vétérinaires d'Europe (FVE) a publié une déclaration exprimant sa préoccupation concernant les problèmes de bien-être des animaux qui continuent de se poser en raison du non-respect des règles convenues lors du transport et de l'exportation de bétail sur de longues distances. En été particulièrement, le temps chaud peut avoir de graves conséquences sur le bien-être des animaux pendant le transport.

À l'été 2018, avec des températures dépassant les 30°C, plus de 500 expéditions de l'UE ont été effectuées vers des pays tiers. Pour diverses raisons, les délais d'attente pour les camions arrivant à la frontière peuvent être très longs. Les animaux, qui dans certains cas ont déjà parcouru des milliers de kilomètres, doivent rester dans les camions sans suffisamment d'espace pour se reposer et avec des moyens très limités pour leur fournir nourriture, eau et soins. Des températures très élevées aggravent la situation, provoquant la souffrance, l'épuisement et parfois même la mort des animaux.

Selon la FVE, il est nécessaire de prendre des mesures et d’appeler à :

  • Les transporteurs commencent les voyages en étant bien préparés et conformément aux exigences du règlement 1/2005 sur les transports. Il n’est pas acceptable de risquer de graves problèmes de santé et de bien-être animal lors du transport sur de longues distances quand, au début du voyage, il est évident que des problèmes risquent de survenir ;
  • Utiliser les bonnes et les meilleures pratiques développées dans le cadre du projet de transport des animaux pour optimiser le bien-être pendant le transport, ainsi que la fiche d'information de l'UE sur l'exportation d'animaux vivants vers la Turquie.
  • Les autorités compétentes des pays exportateurs assument la responsabilité d'une mise en œuvre plus rigoureuse et uniforme et d'une application stricte du Règlement de transport ;
  • Les vétérinaires officiels ne signent les certificats et n'approuvent la cargaison que s'ils peuvent vérifier que toutes les exigences légales (durée du voyage, déchargement, accès à l'eau, à la nourriture, etc.) peuvent être garanties jusqu'au lieu de destination.
  • En cas de températures extrêmes :
    • Les pays de l'UE devraient avoir un protocole "temps chaud" pour tous les transports (courts et longs) lorsque les températures sont supérieures à 30°C ;
    • Les pays de l'UE doivent éviter l'exportation d'animaux sur de longues distances lorsque des températures supérieures à 30°C sont prévues, car cela met les animaux en danger ;
    • L’autorité compétente doit aider les vétérinaires officiels à refuser la signature des certificats s’il est prévu que la température dépassera 30°C au cours de tout ou partie du trajet ;
  • Les autorités des points de passage aux frontières prennent des mesures concrètes pour réduire le temps d'attente nécessaire à la frontière et pour créer des installations adéquates pour le déchargement et le soin des animaux en cas de besoin ;
  • Toutes les parties concernées découragent autant que possible le transport de bétail sur de longues distances, notamment face à de graves problèmes d'engorgement du trafic, de températures élevées ou de toute autre circonstance pouvant menacer le bien-être des animaux ;
  • Toutes les parties concernées assument leur part de responsabilité dans la protection du bien-être des animaux et font tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher la réapparition de problèmes connus.

Un moyen très efficace de résoudre le problème consiste à remplacer le transport d'animaux vivants par le transport de carcasses / produits animaux. Par conséquent, la FVE tient à rappeler que : les animaux doivent être élevés aussi près que possible des installations où ils sont nés et être abattus aussi près que possible du lieu de production.

Lundi 8 juillet 2019/ FVE/ Union Européenne.
https://www.fve.org

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

11-Oct-201904-Oct-201927-Sep-201920-Sep-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici