Lire cet article dans:

FAO : Les exportations mondiales de viande de porc devraient être inférieures de 11 % cette année

Cette diminution des exportations totales de viande de porc est due à une baisse prévue de près de 45 % des ventes de la Chine.

5 Décembre 2022

Les exportations totales de viande de porc dans le monde devraient atteindre 11,3 millions de tonnes en 2022, soit une baisse de 11,3 % par rapport à l'année dernière, selon la Revue du marché de la viande de la FAO - Tendances émergentes et perspectives 2022. Cette diminution des exportations totales est principalement due à une baisse attendue de près de 45 % des ventes de la Chine, limitant les importations globales de viande de porc à 2,7 millions de tonnes, soit environ 24 % des échanges mondiaux, même si ce chiffre est bien inférieur au niveau des 45 % de 2020. Le déclin de cette année est principalement dû à la baisse des importations au cours du premier semestre, dans un contexte de production nationale abondante et de prix nationaux bas. Toutefois, les importations de viande porcine pourraient augmenter dans la dernière partie de l'année, car les prix nationaux devraient augmenter à partir d'avril. Malgré la hausse des prix, les éleveurs semblent avoir réduit la reconstitution des cheptels de truies en raison des conditions défavorables du marché, ce qui entraînera une hausse des besoins d'importation dans les mois à venir. Ces achats moins importants de la part de la Chine pourraient avoir un effet en cascade sur quatre des principaux exportateurs de viande de porc, à savoir l'Union européenne, les États-Unis, le Canada et le Brésil, entraînant une baisse des expéditions, malgré les efforts déployés pour augmenter les exportations vers d'autres marchés, principalement vers l'Asie.

Au Vietnam, une augmentation de la production pour la troisième année consécutive devrait entraîner une baisse des importations. La faiblesse de la demande nationale pourrait entraîner une contraction des importations de viande de porc au Canada et au Chili.

Parmi les principaux importateurs, les États-Unis, la République de Corée, le Mexique, le Japon, le Royaume-Uni et les Philippines devraient augmenter leurs achats de viande porcine. La hausse de la consommation de porc incitera les États-Unis et le Mexique à augmenter leurs importations en 2022. Le Japon et la République de Corée ont connu une solide croissance des importations dans la première partie de l'année, respectivement de 9 % et de 30,5 % depuis le début de l'année jusqu'en septembre, avec des prévisions d'achats fermes pour l'ensemble de l'année. En juin 2022, la République de Corée a également cherché à stabiliser les prix locaux en levant les droits de douane sur la viande de porc et, début septembre, elle a annoncé l'acceptation du principe de "régionalisation" pour les maladies animales telles que la peste porcine africaine, ce qui permet aux pays de reprendre leurs expéditions à partir de zones exemptes du virus de la PPA. Au Royaume-Uni, les importations devraient augmenter en raison d'une baisse attendue de la production pour répondre à la demande nationale, bien que cette progression des importations soit susceptible d'être limitée par la baisse éventuelle de la demande des consommateurs en raison de l'augmentation du coût de la vie. Aux Philippines, la réduction de la production nationale et l'extension des droits de douane réduits sur les importations de viande porcine soutiendraient la hausse des achats.

29 novembre 2022/ FAO. 2022. Revue du marché de la viande de la FAO - Tendances émergentes et perspectives 2022. Rome.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste