Lire cet article dans:

Les prix des céréales baissent mais restent au-dessus des niveaux de juin 2021

En juin, les cours mondiaux des céréales ont baissé par rapport au mois précédent, bien qu'ils soient encore supérieurs de 27 % aux niveaux de l'année précédente.

13 Juillet 2022

L’Indice FAO des prix des céréales a affiché une valeur moyenne de 166,3 points en juin, en retrait de 7,2 points (4,1 pour cent) par rapport au mois de mai. Il dépasse toutefois encore de 36,0 points (27,6 pour cent) son niveau de juin 2021. Après avoir atteint un quasi-record en mai, les prix internationaux du blé ont reculé de 5,7 pour cent en juin, mais restent supérieurs de 48,5 pour cent à leurs valeurs de l’année dernière. Le fléchissement en juin s’explique par l’augmentation des disponibilités saisonnières avec les nouvelles récoltes dans l’hémisphère nord, l’amélioration des conditions de culture dans certains grands pays producteurs (notamment le Canada), les perspectives de production plus favorables en Fédération de Russie, et un ralentissement de la demande mondiale à l’importation. Les prix internationaux des céréales secondaires ont chuté de 4,1 pour cent en juin, restant toutefois supérieurs de 18,4 pour cent à leurs valeurs enregistrées il y a un an. La pression à la baisse découlant des disponibilités saisonnières en Argentine et au Brésil, où les volumes de maïs récoltés ont augmenté rapidement, et les conditions de culture plus favorables aux États-Unis d’Amérique sont à l’origine du repli de 3,5 pour cent des prix mondiaux du maïs en juin. Les inquiétudes suscitées par les perspectives côté demande face aux signes de ralentissement de la croissance économique ont accentué la pression baissière. Parmi les céréales secondaires, le sorgho et l’orge ont vu leurs prix diminuer respectivement de 4,1 pour cent et de 6,1 pour cent en juin, parallèlement à la baisse des cours du maïs et du blé. La forte demande de riz indica et basmati, sur fond d’amoindrissement des disponibilités de basmati, a continué de faire progresser les prix du riz en juin.

L’Indice FAO des prix des huiles végétales s’est établi en moyenne à 211,8 points en juin, soit 17,4 points (7,6 pour cent) de moins que le mois précédent, un recul imputable à la baisse des prix des huiles de palme, de tournesol, de soja et de colza. Les prix internationaux de l’huile de palme se sont contractés pour le troisième mois consécutif en juin, l’augmentation saisonnière des volumes des principaux pays producteurs ayant coïncidé avec des perspectives de renforcement de l’offre à l’exportation de l’Indonésie, dans un contexte de stocks nationaux importants. Dans le même temps, les cours mondiaux des huiles de tournesol et de soja se sont également effrités, du fait d’une demande mondiale à l’importation morose face à la hausse des coûts observée ces derniers mois. Pour ce qui concerne l’huile de colza, on a noté, parallèlement à la diminution de la demande, un fléchissement des prix internationaux avec l’arrivée imminente des nouvelles récoltes.

8 juillet 2022/ FAO.
https://www.fao.org

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste