Lire cet article dans:

La FAO publie un nouveau plan pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens

Le Directeur général, M. Qu Dongyu, met en garde contre la menace qui pèse sur la sécurité alimentaire et les moyens d’existence, ainsi que sur la santé humaine et animale.

24 Novembre 2021

La menace mondiale silencieuse que représente la résistance aux antimicrobiens a des répercussions considérables sur le secteur agroalimentaire. C’est la mise en garde qu’a formulée aujourd’hui M. Qu Dongyu, Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à l’occasion de la présentation du nouveau plan quinquennal de la FAO visant à aider les Membres à relever ce défi.

Le nouveau plan d’action contre la résistance aux antimicrobiens pour la période 2021-2025, publié vendredi, servira d’orientation pour l’appui apporté par la FAO à ses Membres. On y fait remarquer que, dans la mesure où les micro-organismes résistants traversent les frontières, seule une action mondiale peut garantir la protection de tous.

Le plan énonce les principes clés suivants:

  • la nécessité de disposer de données scientifiques permettant de déterminer et de gérer les risques liés à la résistance aux antimicrobiens avant qu’ils ne provoquent des urgences de grande envergure;
  • l’utilité de la surveillance et de la formation dans le monde entier;
  • et l’importance qu’il y a à inciter les parties prenantes à agir et à leur donner les moyens de passer de la prise de conscience des risques que pose la résistance aux antimicrobiens à l’action.

Le plan d’action repose sur l’approche «Une seule santé» et met en évidence des améliorations possibles des pratiques agricoles qui pourraient permettre de mieux combattre la résistance aux antimicrobiens, notamment en ce qui concerne la qualité de l’alimentation humaine et animale, la vaccination, l’hygiène, l’assainissement ou la génétique. La gestion des déchets constitue un autre point essentiel. Les agents antimicrobiens évacués par les êtres humains et les animaux, ainsi que les hôpitaux et les abattoirs, peuvent pénétrer dans l’environnement et accélérer l’apparition et la propagation de souches et de gènes résistants. Le plan préconise un renforcement des activités de recherche et de surveillance menées sur la résistance aux antimicrobiens dans les secteurs de l’agriculture, de l’aquaculture et de l’environnement.

19 novembre 2021/ FAO.
https://www.fao.org

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste