France : Des indicateurs au vert sur le marché du porc

En France, les cours s’envolent de mi-mars à mi-avril 2019, pour augmenter ensuite plus modérément. La propagation de la peste porcine africaine en Chine et au Vietnam affecte fortement le marché mondial et européen, par la baisse de la production et l’accroissement des besoins de viande porcine en Asie.

Vendredi 7 Juin 2019 (il y a 10 jours)
J'aime

En mars 2019, la production porcine est en hausse sur un an (+ 2 %), portée par des abattages dynamiques. Au 1 er trimestre 2019, elle est également supérieure à celle du 1er trimestre 2018 (+ 1,6 %).

En mars, les exportations françaises de viande et graisse porcines se replient de 1,5 % sur un an. Toutefois, mars 2018 était marqué par des volumes conséquents de viande vendus à l’Italie et aux Philippines. La baisse toute relative des ventes vers l’Italie (- 23,6 % sur un an) pénalise les ventes globales vers l’UE (- 2,3 %). Par ailleurs, l’accroissement des approvisionnements de la Chine (à la fois en viande et en graisse) se poursuit : + 1 800 téc sur un an, atteignant 6 640 tec et compensant la baisse des achats philippins (- 1 300 tec). Dans le même temps, les importations de produits porcins se contractent fortement (- 8,9 % sur un an, soit – 4 460 téc) sous l’effet de la nette baisse auprès de l’Espagne (- 3 430 téc) et des Pays-Bas (- 960 téc).

Le repli particulièrement marqué des importations de viande porcine permet le maintien de l’excédent de la balance commerciale en volume (+ 7 900 téc). En valeur, le déficit continue de se réduire. S’établissant à - 18,5 millions d'euros, il s’est réduit de moitié entre janvier et mars.

En mars, la consommation apparente de viande de porc se redresse légèrement (+ 0,6 % sur un an). Au 1er trimestre 2019, elle égale celle du 1er trimestre 2018. En mars, le prix de l'aliment pour porcins est stable, à un niveau élevé. Il reste supérieur de 10 % à celui de mars 2018, et supérieur de 5 % à la moyenne 2014- 2018.
De mi-octobre 2018 à mi-mars 2019, les cours sont bas, 1,35 €/kg en moyenne, entrée abattoirs, puis se redressent en 2e quinzaine de mars. La flambée des cours s’accélère en avril (+ 16 cts d’€/kg sur un mois) pour afficher un cours moyen de 1,55 €/kg en avril (contre 1,49 €/kg en moyenne 2014-2018). En mai, la hausse se poursuit, de manière plus mesurée (+ 3 cts d’€/kg sur les 2 premières semaines). La hausse des cours est apparue en mars en Chine et aux Etats-Unis, se propageant aux références européennes, notamment espagnole et allemande, jusque mi-avril, avant de se stabiliser.

Mai 2019/ Agreste Infos rapides / France.
http://agreste.agriculture.gouv.fr

Articles liés

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

14-Jun-201907-Jun-201931-Mai-201924-Mai-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici