France : dynamisme des abattages de porcins

La reprise d’activité se confirme au 1er trimestre 2019, après un 2e semestre 2018 fonctionnant de manière ralentie.

Lundi 29 Avril 2019 (il y a 5 mois 18 jours)
J'aime

En poids, les abattages du 1er trimestre sont nettement supérieurs à ceux de la moyenne 2014- 2018 (+ 1,8 %) tandis qu’en têtes, ils sont équivalents (+ 0,2 %).

En février 2019, la production porcine se redresse, portée par des abattages dynamiques. Elle est supérieure à celle de février 2018 (+ 2,1 % en téc) et à la moyenne 2014-2018 (+ 2,5 %).

En février 2019, les exportations françaises de viande et graisse porcines augmentent de 4,6 % sur un an, dans un contexte de crise sanitaire en Chine (peste porcine avec baisse de production et accroissement des approvisionnements auprès des pays indemnes). Par conséquent, les exportations françaises sont en hausse vers les pays tiers (+ 500 téc), notamment vers la Chine : + 1 150 téc en février pour 5 400 téc exportées (+ 1 950 téc en janvier pour 5 700 téc). Elles augmentent également vers le marché européen (+ 1 800 téc sur un an), notamment vers l’Espagne (+ 1 000 téc). Dans le même temps, les importations de produits porcins se contractent (- 2,5 % sur un an, soit - 1 200 téc) sous l’effet notamment de la baisse des achats espagnols (- 1 500 téc).

La hausse des exportations et la baisse des importations permettent un retour à l’excédent de la balance commerciale en volume (+ 7 000 téc). En valeur, le solde reste déficitaire et s’établit à - 22 millions d'euros.

La consommation apparente de viande de porc, qui accuse une baisse saisonnière en début d’année, s’essouffle plus que de coutume début 2019, restant en deçà de la moyenne quinquennale (- 0,8 %).

En février 2019, le prix de l'aliment pour porcins se stabilise à un niveau élevé. Il reste supérieur de 10 % à celui de février 2018, et supérieur de 5 % à la moyenne 2014-2018.

De mi-octobre 2018 à mi-mars 2019, le cours est bas, à 1,35 €/kg en moyenne, entrée abattoirs (+ ou – 1 ct d’€/kg). A 1,36 €/kg début mars, il augmente de 8 ct d’€/kg en 4 semaines avec une offre porcine française encore importante en mars. La flambée des cours s’accélère en avril (+ 10 ct d’€/kg les 2 premières semaines) pour afficher un cours moyen de 1,54 €/kg mi-avril.

Début 2019, la pénurie émergente en Asie relance les exportations de viandes européennes vers la Chine, le Japon et les Philippines (+ 12 % en janvier et février sur un an) et entraîne une hausse des cours qui pourrait redonner du souffle aux producteurs.

Avril 2019/ Agreste/ France.
http://agreste.agriculture.gouv.fr

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

11-Oct-201904-Oct-201927-Sep-201920-Sep-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici