Lire cet article dans:

France : interruption du marché de référence et actions réalisées

Situation inédite, le marché porcin de référence français a suspendu les cotations au cours de la deuxième semaine d'août, en l'absence de deux des principales entreprises d'abattage du pays.

Mardi 1 Septembre 2015 (il y a 2 ans 7 mois 22 jours)

Situation inédite, le marché porcin de référence français, le Marché du Porc Breton (MPB), a suspendu les cotations des 10, 13 et 17 août, en l'absence de deux des principales entreprises d'abattage du pays, Cooperl et Bigard/Socopa. Ces entreprises de transformation considèrent que le prix de 1,40 €/kg carcasse convenu à la mi-juin par la filière et le gouvernement ne leur permet pas d'être compétitives.

Le marché a repris le 18 août avec une cotation spéciale après une réunion d'urgence lundi 17 avec les participants du MPB et le ministre Stéphane Le Foll, à laquelle ni Cooperl ni Bigard n'ont assisté, sociétés qui ne se sont pas non plus présentées aux cotations suivantes du MPB. Lors de la cotation du 18 et la suivante, le prix final a été de 1,389 €/kg carcasse et à l'issue de celles-ci, environ 30% des porcs présentés se sont retrouvés sans acheteur.

Au cours de la réunion du 17 août, le ministre a annoncé la modification d'un décret pour le mois de septembre, élevant le seuil des achats publiques à 25.000€ au lieu de 15.000€, afin de favoriser l'acquisition de produits locaux. Il s'est aussi compromis à continuer de suivre la stratégie de valorisation de la viande française et  a annoncé de prochaines réunions pour traiter des sujets de commercialisation du porc.

La FNSEA, premier syndicat agricole français, a annoncé quant à elle une grande manifestation à Paris le  3 septembre prochain, qui s'ajoutera à la manifestation européenne convoquée par la Copa-Cogeca le 7 septembre à Bruxelles, jour où doit se tenir une réunion extraordinaire du Conseil des Ministres de l'Agriculture afin d'aborder la crise économique des filières d'élevage de divers Etats membres.

Pour le SNIV-SNCP et Coop de France, s’attaquer à la crise passe par trois points incontournables: la généralisation de l’indication de l’origine des viandes identifiée clairement  ;une mobilisation pour l’export et une réduction des distorsions des concurrences en matière sociale et fiscale, ainsi qu’en termes de normes (environnementales, sanitaires et administratives).

17 et 27 août 2015 / Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt / France / http://agriculture.gouv.fr
10 et 17 août 2015 / Le Monde / France / http://www.lemonde.fr/
18 et 20 août / Marché du Porc Breton / France / http://www.marche-porc-breton.com/

Articles liés

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 10 mois 28 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

20-Avr-201813-Avr-201806-Avr-201829-Mar-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici