Lire cet article dans:

France : aider les territoires à lutter contre la désertification vétérinaire

Si le métier de vétérinaire fait toujours autant rêver une partie de la jeunesse, certains territoires manquent de praticiens en particulier dans les zones rurales.

25 Janvier 2022

Si le métier de vétérinaire fait toujours autant rêver une partie de la jeunesse, certains territoires manquent de praticiens en particulier dans les zones rurales. Cette question est prégnante pour la détection précoce des maladies, le suivi de la performance sanitaire et économique des filières animales mais également plus globalement le maintien des activités agricoles et l’attractivité des territoires.

Dans le cadre de la feuille de route commune pour lutter contre le manque de professionnels en zones rurales, le CNOV, la SNGTV, le SNVEL, l’APCA, la FNSEA et GDS France initient, avec le soutien du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, un appel à manifestation d’intérêt permettant d’aider les territoires à lutter contre la désertification vétérinaire.

Le principe est de permettre à six territoires volontaires (peu importe leur échelon) de bénéficier d’un diagnostic de leur situation (évaluer sur le plan qualitatif et quantitatif l’offre vétérinaire et la demande des élevages) et de co-construire un plan d’actions adapté à leurs besoins.

Les dossiers de manifestation d’intérêt doivent être transmis au Conseil National de l’Ordre des vétérinaires au plus tard le 15 mars 2022 et répondre aux exigences définies dans le document disponible sur leur site. Les candidats seront informés de leurs sélection entre le 22 et le 29 mars 2022.

Le comité de pilotage national qui statuera sur les dossiers reçus, a construit le dispositif en cherchant à privilégier le portage collectif et local du diagnostic et du plan d’action par toutes les parties prenantes (administration, filières agricoles, vétérinaires et collectivités territoriales), dans l’intérêt général du territoire. Seule la motivation commune de ces différents acteurs est de nature à produire des actions pérennes et des effets durables sur le maillage territorial des vétérinaires en zones rurales.

Au-delà de cet appel à manifestation d’intérêt, et dans le cadre de la feuille de route, toute collectivité (ou groupement) peut mettre en place une politique d’attractivité et de soutien aux vétérinaires disposant d’une habilitation sanitaire et assurant la continuité et la permanence des soins aux animaux d'élevage.

24 janvier 2022/ Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation/ France.
https://agriculture.gouv.fr

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste