Lire cet article dans:

L’Indice FAO des prix des produits alimentaires atteint son plus haut niveau depuis juin 2011

L’Indice FAO des prix des produits alimentaires atteint son plus haut niveau depuis juin 2011.

3 Décembre 2021

L’Indice FAO des prix des produits alimentaires s’est établi en moyenne à 134,4 points en novembre 2021, soit 1,6 point (1,2 pour cent) de plus qu’en octobre et une hausse de 28,8 points (27,3 pour cent) par rapport à novembre 2020. Il s’agit de la quatrième hausse mensuelle consécutive de la valeur de l’Indice, qui atteint son plus haut niveau depuis juin 2011. Parmi les sous-indices, les hausses les plus marquées en novembre sont à mettre au compte des céréales et des produits laitiers, puis du sucre, tandis que les prix de la viande et des huiles végétales ont baissé, quoique modérément, depuis le mois dernier.

L’Indice FAO des prix de la viande s’est établi en moyenne à 109,8 points en novembre, soit 1,0 point (0,9 pour cent) de moins qu’en octobre. Il s’agit du quatrième mois consécutif de recul de l’Indice, qui reste toutefois en hausse de 16,5 points (17,6 pour cent) par rapport à sa valeur enregistrée au même mois, il y un an. En novembre, les cours internationaux de la viande porcine ont chuté pour le cinquième mois de suite, sous l’effet d’une diminution des achats de la Chine, en particulier de ses achats en Union européenne.

L’Indice FAO des prix des céréales a affiché une valeur moyenne de 141,5 points en novembre, soit 4,3 points (3,1 pour cent) de plus qu’en octobre et 26,6 points (23,2 pour cent) de plus que son niveau enregistré il y a un an. Une forte demande sur fond de resserrement des disponibilités, en particulier en blé de qualité supérieure chez les principaux exportateurs, a continué de tirer vers le haut les prix du blé, qui progressent pour le cinquième mois de suite et atteignent leur plus haut niveau depuis mai 2011. La possible baisse de la qualité de la récolte en cours en Australie, à la suite de précipitations intempestives, et les incertitudes au sujet d’éventuels changements dans les mesures liées aux exportations en Fédération de Russie ont également soutenu les prix. Parmi les céréales secondaires, les prix internationaux de l’orge ont continué d’augmenter, en raison de la faiblesse de l’offre et des retombées de la situation que connaissent les marchés du blé. Les prix du maïs à l’exportation ont légèrement progressé en novembre, soutenus par des ventes dynamiques en Argentine, au Brésil et en Ukraine, tandis que la pression saisonnière sur l’offre a fait plafonner les prix des exportations en provenance des États-Unis d’Amérique.

L’Indice FAO des prix des huiles végétales s’est établi en moyenne à 184,6 points en novembre, en légère baisse (de 0,3 point ou 0,2 pour cent) par rapport au niveau record enregistré le mois dernier. Ce léger fléchissement est dû au fait que les valeurs de l’huile de soja et de l’huile de colza ont quelque peu diminué, tandis que les cours de l’huile de palme sont restés pratiquement identiques. En ce qui concerne l’huile de soja et l’huile de colza, les prix mondiaux ont accusé un retrait modéré largement imputable à la diminution de la demande. Par ailleurs, la baisse des cours du pétrole brut a également pesé sur les prix des huiles végétales.

3 decembre 2021/ FAO.
http://www.fao.org

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Prix du porc

23 Jun
0,050
22 Jun
0,050
23 Jun
0,028
23 Jun
0,020
La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste