Lire cet article dans:

La Commission autorise l'utilisation de certaines protéines animales dans l'alimentation des porcs et volailles

La Commission européenne autorise l'utilisation de certaines protéines animales pour l'alimentation des animaux d'élevage non ruminants tels que les porcs et les volailles.

20 Août 2021

Le 17 août 2021, la Commission a adopté une décision visant à modifier le règlement sur l'interdiction des aliments pour animaux, autorisant l'utilisation de certaines protéines animales pour nourrir les animaux d'élevage non ruminants, tels que les porcs et les volailles.

Cette décision, fondée sur l'avis scientifique de l'Autorité européenne de Sécurité des aliments, fait suite à l'approbation du Parlement européen et du Conseil ainsi que du Comité permanent des Végétaux, des Animaux, des Denrées alimentaires et des SAliments pour animaux datant d’avril 2021.

La proposition de la Commission fait suite à l'évolution des connaissances scientifiques, qui ont montré que certaines mesures spécifiques d'interdiction alimentaire appliquées depuis 2001 n'étaient plus justifiées. L'annonce d'hier contribuera à l'amélioration de la chaîne alimentaire, en favorisant une agriculture plus durable dans le cadre de la stratégie "de la fourche à la fourchette".

Le <p>pdf</p>
Règlement (UE) 2021/1372, adopté le 17 août autorise les utilisations suivantes :

  • protéines animales transformées dérivées de porcs et d'insectes dans l'alimentation des volailles ;
  • protéines animales transformées dérivées de volailles et d'insectes dans l'alimentation des porcs ;
  • gélatine et collagène provenant de ruminants dans les aliments destinés aux animaux d'élevage non ruminants.

Le règlement fixe des conditions strictes pour éviter la contamination croisée, assurer le respect de l'interdiction du recyclage intraspécifique (c'est-à-dire le cannibalisme) et faciliter le contrôle officiel des aliments pour animaux.

Les nouvelles mesures permettent une utilisation plus étendue de protéines de haute qualité dérivées de porcs, de volailles et d'insectes dans les aliments pour animaux provenant de sources locales et produits dans l'UE, ce qui répondra aux besoins nutritionnels de certaines catégories spécifiques de porcs et de volailles. En outre, l'assouplissement de l'utilisation des protéines animales transformées dérivées de porcs et de volailles contribuera à une agriculture européenne durable et compétitive.

<p>pdf</p>
Questions et réponses - Autorisation de l'utilisation de certaines protéines animales dans l'alimentation des animaux d'élevage non ruminants (en anglais).

Vous trouverez de plus amples informations sur le règlement relatif à l'interdiction alimentaire ici.

17 août 2021/ CE/ Union Européenne.
https://ec.europa.eu/newsroom/sante

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste