Lire cet article dans:

La peste porcine africaine se propage lentement

La peste porcine africaine se répand lentement dans les Pays Baltes et la Pologne, selon les dernières données épidémiologiques analysées par ces États membres et par l'EFSA.

Lundi 27 Mars 2017 (il y a 1 ans 4 mois 23 jours)
J'aime

Le virus de la Peste Porcine Africaine (ASFV) a été notifié dans les Pays Baltes et dans la partie est de la Pologne depuis début 2014 jusqu'à maintenant. En collaboration avec les Etats membres affectés, l'EFSA met à jour les analyses épidémiologiques de la PPA dans l'Union European, qui ont été réalisées en 2015.

La maladie se propage à environ 2 km par mois en Lettonie et en Estonie, et 1 km par mois en Lituanie et en Pologne. Par ailleurs, le nombre d'animaux infectés identifiés parmi les sangliers chassés est très faible (jusqu'à 3%). Les foyers observés chez les sangliers dans les Pays Baltes et en Pologne peuvent donc être définis comme une «épidémie à petite échelle».

Evolution de la PPA chez les sangliers dans les Pays Baltes et la Pologne de juillet 2014 à septembre 2016

Evolution de la PPA chez les sangliers dans les Pays Baltes et la Pologne de juillet 2014 à septembre 2016

Le nombre d'échantillons positifs chez les sangliers chassé connaît un pic en hiver, qui peut être expliqué par les modèles d'activités humaines (activité de chasse importante en hiver). Le nombre d'échantillons positifs chez les sangliers trouvés morts connaît un pic en été. Cela pourrait être lié à l'épidémiologie de la maladie et/ou la biologie du sanglier ; cependant, cela requiert plus de recherches.

La prévalence du virus chez les sangliers chassés est très faible (0,04–3%), sans aucune tendance apparente au cours du temps. La prévalence apparente du virus au niveau national chez les sangliers trouvés morts dans les pays affectés va de 60% à 86%, à l'exception de la Pologne, où des valeurs d'entre 0,5% et 1,42%, ont été observées.Depuis le début de l'épidémie, la prévalence apparente des anticorps chez les sangliers chassés a toujours été plus faible que la prévalence apparente du virus, ce qui indique que la situation épidémiologique/immunologique reste la même.

L'analyse des facteurs de risques montre un rapport entre le nombre de sites, la taille de la population humaine et de porcs domestiques ou la densité de population de sangliers et la présence de PPA chez les sangliers en Estonie, Lettonie et Lituanie.

Notifications de PPA en Europe de l'Est en 2007–2016

Notifications de PPA en Europe de l'Est en 2007–2016

Jeudi, 23 mars 2017/ EFSA/ Union Européenne.
https://www.efsa.europa.eu

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 2 mois 24 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

27-Jul-201820-Jul-201813-Jul-201806-Jul-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici