Lire cet article dans:

Le Japon autorisera la vaccination des porcs contre la peste porcine classique

Le Ministre de l'Agriculture, Taku Eto, a annoncé la révision des directives spécifiques de prévention de la PPC afin de permettre la vaccination préventive des porcs.

24 Septembre 2019

Le Japon a confirmé l'apparition de la peste porcine classique pour la première fois après 26 ans, en septembre 2018, chez des porcs d’élevage.

La politique de vaccination du Japon, permet seulement, depuis le 24 mars dernier, la vaccination orale par le biais d’appâts pour les sangliers dans certaines zones de Gifu et d’Aichi. À ce jour, la vaccination des animaux d’élevage était interdite. Toutefois, le Ministre de l'Agriculture, Taku Eto, a annoncé vendredi qu'il reverrait les directives spécifiques sur la prévention de la maladie afin de permettre la vaccination préventive des porcs commerciaux, ainsi que de demander aux fabricants une augmentation de la production de vaccins.

Jusqu’à présent, les autorités vétérinaires japonaises ont confirmé 44 foyers chez des porcs d’élevage et plus de 900 cas chez des sangliers.

Chez les porcs domestiques, la maladie a déjà été détectée dans les préfectures de Gifu, Aichi, Nagano, Shiga, Osaka, Mie, Fukui et Saitama, tandis qu'elle a été détectée chez des sangliers à Gifu, Aichi, Mie, Fukui, Nagano, Toyama et Ishikawa.

Situation actuelle de la peste porcine classique chez les sangliers

  • À Gifu (depuis le 13 septembre 2018), 1.914 sangliers (368 morts et 1.546 capturés) ont été analysés par RT-PCR et 841 (275 morts et 566 capturés) ont donné positif.
  • À Aichi (depuis le 14 septembre 2018), 797 sangliers (36 morts et 761 capturés) ont été analysés par RT-PCR et 65 (16 morts et 49 capturés) ont donné positif.
  • À Nagano (depuis le 14 septembre 2018), 212 sangliers (89 morts et 123 capturés) ont été analysés par RT-PCR et 59 (29 morts et 30 capturés) ont donné positif.
  • À Mie (depuis le 14 septembre 2018), 131 sangliers (15 morts et 116 capturés) ont été analysés par RT-PCR et 4 (0 morts et 4 capturés) étaient positifs.
  • À Fukui (depuis le 14 septembre 2018), 39 sangliers (5 morts et 34 capturés) ont été analysés par RT-PCR et 7 (0 morts et 7 capturés) ont donné positif.
  • À Toyama (depuis le 14 septembre 2018), 29 sangliers (9 morts et 20 capturés) ont été analysés par RT-PCR et 4 (3 morts et 1 capturés) ont donné positif.
  • À Ishikawa, 7 sangliers positifs sur un total de 128 capturés.
  • Dans les 36 autres préfectures (depuis le 14 septembre 2018), 352 sangliers (265 morts et 87 capturés) ont été analysés par RT-PCR et aucun n'a donné positif.

Lundi 23 septembre 2019/ Rédaction 333 à partir de données de l’OIE et du Ministère de l’Agriculture du Japon.
http://www.oie.int
http://www.maff.go.jp

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste