Lire cet article dans:

Le vieillissement des agriculteurs européens reste un défi majeur dans les zones rurales

1 commentaires

Évaluation des mesures de renouvellement générationnel de la politique agricole commune. Soutien par des paiements directs aux jeunes agriculteurs, soutien à l'investissement et aide à la création d'entreprise.

19 Avril 2021

En 2016, pour chaque chef d'exploitation de moins de 40 ans, on comptait trois chefs d'exploitation âgés de plus de 65 ans dans l'UE. Le vieillissement des agriculteurs européens est l'un des plus grands défis auxquels les zones rurales sont confrontées. L'impact de la politique agricole commune (PAC) sur le renouvellement des générations est majoritairement positif, mais reste limité notamment dans les régions dépourvues d'infrastructures et de services de base.

Une évaluation a été réalisée pour examiner l'efficacité et la pertinence des mesures politiques des deux piliers de la PAC mises en œuvre entre 2014 et 2020. Les mesures évaluées dans le cadre de l'évaluation sont celles qui sont les plus pertinentes pour le renouvellement des générations : le soutien sous forme de paiements directs aux jeunes agriculteurs, le soutien à l'investissement et l'aide à la création d'entreprise.

Les mesures de renouvellement générationnel de la PAC ont montré...

  • avoir un impact positif sur l'augmentation du nombre de jeunes agriculteurs, bien que dans une mesure limitée,
  • améliorer les performances des entreprises agricoles, leur résilience et le transfert sécurisé des exploitations de l'ancienne à la jeune génération,
  • tendre à accroître la durabilité socio-économique des entreprises agricoles après l'installation des jeunes agriculteurs, plutôt que de contribuer à la succession de l'exploitation,
  • ne sont pas bien adaptés aux transferts de l’exploitation hors de la famille,
  • aider les nouveaux agriculteurs à faire face aux frais généraux consécutifs à l'installation de leur exploitation et à l'aide à l'investissement dans les premières années,
    • Toutefois, elle ne suffit pas à elle seule à lever les principaux obstacles à l'entrée dans l'agriculture, tels que les problèmes d'accès à la terre et au capital.

Bien que le niveau de formation des jeunes chefs d'exploitation de moins de 35 ans ait augmenté au fil du temps, l'accès aux connaissances et aux conseils reste insuffisant. En 2016, seuls 43% des jeunes chefs d'exploitation avaient plus qu'une expérience pratique, contre 32% en moyenne pour l'ensemble des agriculteurs de l'UE. L'analyse montre les avantages d'une formation et de conseils plus formels comme condition d'accès aux subventions en capital, aux aides au démarrage et/ou au supplément de paiement direct pour les jeunes agriculteurs.

Voici quelques-unes des principales conclusions de ‘Évaluation de l'impact de la PAC sur le renouvellement des générations, le développement local et l'emploi dans les zones rurales’ publiée par la Commission Européenne.

8 avril2021/ Commission Européenne/ Union Européenne.
https://ec.europa.eu/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
29-Avr-2021TD2TD2il faut payer l'agriculteur au juste prix, pas les bureaucrates!
Mon fils, tout comme beaucoup de cas, ne reprennent pas la suite, regardez ils viennent encore de voter un loi n'obligant plus d'incrire l'origine du lait pour l'industriel, ouvrer les yeux ... nôtre syndicat est mort aussi
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste