Lire cet article dans:

Maïs et soja : projections pour la campagne 2022/2023

Les baisses s'accentuent pour la production de maïs en Ukraine et dans l'Union européenne ; cette dernière demanderait davantage d'importations de cette céréale afin de compenser la baisse de son offre intérieure. Pour les oléagineux, les estimations des exportations de soja argentin augmentent considérablement, tandis que la production du Paraguay retrouverait les niveaux d'environ 10 Mt observés jusqu'à la saison 2020/21.

Source : USDA - WASDE 9 décembre 2022. Chiffres en millions de tonnes

Source : USDA - WASDE 9 décembre 2022. Chiffres en millions de tonnes

20 Décembre 2022

Voici les points principaux des derniers rapports d'estimation des céréales et des oléagineux publiés par l'USDA le 9 décembre :

Maïs

  • La production mondiale de maïs devrait atteindre 1,1619 milliard de tonnes, soit une baisse de 4,5 % par rapport à la saison 2021/22 (1,2169 milliard de tonnes). Cela serait dû à une baisse de la production dans les pays producteurs tels que les États-Unis, l'Union européenne et l'Ukraine.
  • Pour les États-Unis, la production se situerait autour de 353,8 millions de tonnes (Mt), en baisse de 7,6 % par rapport à la saison précédente (382,9 Mt), tandis que la Chine verrait sa récolte augmenter de 0,5 % pour atteindre 274 Mt. L'Union européenne, quant à elle, diminuerait de 23,6 % et atteindrait 54,2 Mt, tandis que l'Ukraine, avec 27,0 Mt, afficherait une baisse de 35,9 %.
  • Les estimations de production pour les cultures d'Amérique du Sud sont restées inchangées depuis la publication du rapport de novembre, les 126 Mt du Brésil ayant augmenté de 8,6 % et les 55 Mt de l'Argentine de 6,8 %.
  • Les exportations mondiales de cette céréale diminueraient de 10,3 %, passant de 202,5 Mt lors de la campagne 2021/22 à 181,6 Mt lors du nouveau cycle. Ceci s'expliquerait par la baisse des exportations de l'Ukraine (-35,1 %), de l'Union européenne (-63,3 %) et des États-Unis (-16,0 %).
  • L'offre exportable de l'Amérique du Sud reste inchangée par rapport au rapport de novembre, augmentant de 5,6 % pour le Brésil pour se monter à 47 Mt, tandis que pour l'Argentine les exportations devraient augmenter de 12,3 %, atteignant 41 Mt.
  • La Chine demanderait 18 Mt d'importations de maïs, soit une baisse de 17,7 % par rapport à la saison précédente (21,9 Mt). L'Union européenne, le Vietnam, la Malaisie et le Pérou augmenteraient leurs importations de 8,7 %, 5,4 %, 3,3 % et 7,7 % respectivement.
  • Pour l'Inde, l'Union européenne, le Canada, les États-Unis et la Chine, les stocks diminueraient respectivement de 33,9 %, 26,2 %, 20,4 %, 8,7 % et 1,4 %, tandis que pour le Brésil, l'Ukraine, l'Égypte et l'Iran, les stocks augmenteraient de 66,6 %, 35,3 %, 15,5 % et 13,7 % respectivement.

Soja

  • La production mondiale de soja pour la saison 2022/23 augmenterait de 10,0 % par rapport au cycle précédent, passant de 355,6 à 391,2 Mt.
  • Les estimations pour les récoltes sud-américaines maintiennent une augmentation de 19,7 % pour le Brésil, qui atteindrait 152 Mt, tandis que pour l'Argentine une augmentation de 12,8 % est confirmée avec une production qui s'élèverait à 49,5 Mt.
  • Le Paraguay augmenterait sa production de 138,1 % par rapport à la saison 2021/22 (4,2 Mt), pour atteindre une récolte de 10 Mt, retrouvant ainsi les niveaux habituels jusqu'au cycle 2020/21.
  • Dans ce nouveau rapport, une récolte de 118,3 Mt est prévue pour les États-Unis, soit une baisse de 2,7 % par rapport au cycle 2021/22, où elle atteignait 121,5 Mt.
  • L'activité d'exportation serait menée par le Brésil avec 89,5 Mt, en hausse de 13,1% par rapport au cycle précédent (79,1 Mt), tandis que les États-Unis atteindraient un volume d'exportation de 55,7 Mt, un chiffre qui représente une baisse de 5,2 % par rapport à la dernière récolte (58,7 Mt).
  • L'Argentine devrait exporter 7,7 Mt, soit une hausse de 169,1 % par rapport à la saison 2021/22 (2,9 Mt).
  • La Chine importerait 98 Mt, soit une hausse de 7,0 % par rapport au cycle 2021/22 (91,6 Mt).
  • Cependant, en ce qui concerne les États-Unis, l'Iran, l'Inde et la Chine, leurs stocks diminueraient respectivement de 19,6 %, 11,4 %, 0,9 % et 0,9 %, tandis que pour le Paraguay, le Canada, l'Ukraine, le Brésil et l'Union européenne, les stocks augmenteraient respectivement de 339,8 %, 52,1 %, 41,7 %, 33,2 % et 8,7 %.

Rédaction 333 Amérique Latine selon des données de l'USDA | Etats-Unis. https://apps.fas.usda.gov/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste