Lire cet article dans:

Nouvelles opportunités pour le marché européen des protéines végétales

L'étude suggère que les efforts de l'UE visant à promouvoir la production de protéines végétales européennes devraient plutôt être axés sur l'innovation et la mise à disposition de l'infrastructure.

Mercredi 6 Mars 2019 (il y a 4 mois 10 jours)
J'aime

Une nouvelle étude publiée par la Commission Européenne suggère de nouvelles opportunités pour le marché européen des protéines végétales. L'étude conclut que la demande croissante des consommateurs pour des chaînes d'approvisionnement biologiques et sans OGM (Organismes Génétiquement Modifiés), conjuguée à une augmentation du nombre de régimes flexitariens, végétariens et végétaliens, élargira les marchés des légumineuses et des protéines végétales transformées. Compte tenu de cet environnement potentiellement favorable, le rapport a analysé l’effet des mesures politiques actuelles de l’UE dans le cadre de la politique agricole commune (PAC) et a formulé un certain nombre de suggestions concernant des initiatives politiques potentielles pour encourager la croissance du secteur.

Bien que la demande mondiale augmente, l’UE produit actuellement un volume relativement faible de protéines végétales destinées à l’alimentation animale. Cela est principalement dû à la compétitivité comparée des graines de soja sur le marché, en particulier pour l'alimentation animale, et à l'absence de bonnes conditions climatiques pour la croissance du soja dans l'UE. Cependant, l'évolution des modèles de demande des consommateurs, avec une focalisation accrue sur les aliments sans OGM, pourrait offrir de nouvelles options aux agriculteurs européens dans les années à venir.

Cette tendance à l’évolution de la demande des consommateurs affectant le marché des protéines végétales dans l’alimentation pour animaux a également été constatée sur les marchés des produits alimentaires où l'innovation a été considérable au cours des dix dernières années. Cela répond à la demande croissante de produits végétaliens/végétariens et de produits alimentaires sans gluten. Malgré la petite taille du marché par rapport aux aliments pour animaux (seulement 6% de toutes les protéines végétales finissent par être des produits alimentaires), la valeur ajoutée de ces produits tend à être considérablement plus élevée, ce qui présente des opportunités pour les producteurs européens.

Lundi 25 février 2019/ CE/ Union Européenne.
https://ec.europa.eu/

Nouvelles

La PPA se propage au Vietnam06-Mar-2019 il y a 4 mois 10 jours

Nouvelles de Nutrition

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

12-Jul-201905-Jul-201928-Jun-201921-Jun-2019

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici