Lire cet article dans:

La santé animale mondiale au programme de la Commission de l’Agriculture du Parlement Européen

La thématique du bien-être animal a notamment fait l’objet de nombreuses interventions.

Vendredi 11 Décembre 2015 (il y a 2 ans 10 mois 5 jours)
J'aime

Le Dr Bernard Vallat, Directeur Général de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), est intervenu au Parlement Européen de Bruxelles le 1er décembre 2015, pour un échange de vues avec les parlementaires de la Commission de l’Agriculture et du développement durable. Présentation et séance d’échanges ont été l’occasion d’aborder plusieurs sujets d’importance majeure pour la définition des politiques d’élevage du futur.

 

OIE European Parliament

Le Dr Bernard Vallat, Directeur général de l’OIE, durant la séance du Parlement Européen à Bruxelles

La thématique du bien-être animal a notamment fait l’objet de nombreuses interventions. La position très avancée de l’Europe en matière d’exigences relatives au bien-être animal a été évoquée, ainsi que la potentielle distorsion de concurrence par rapport aux coûts de production des pays tiers moins disants. Le Dr Vallat a à ce sujet annoncé la tenue en Décembre 2016 d’une conférence mondiale de l’OIE au Mexique, au cours de laquelle sera discutée une stratégie mondiale pour le bien-être animal à adopter si possible par les 180 pays membres de l’Organisation. « On assiste aujourd’hui à une forte montée de la préoccupation citoyenne en matière de bien-être animal », a-t-il expliqué, « non seulement dans les pays occidentaux, mais aussi dans des pays émergents, qui en l’espace de dix ans, ont pour certains considérablement renforcé leurs normes en la matière et notamment grâce à l’action de l’OIE ».

L’importance du maintien d’un maillage territorial vétérinaire étroit a également été rappelée, basée sur des professionnels disposant d’une formation de haut niveau et à l’éthique garantie par des Organismes Statutaires Vétérinaires encadrant la profession vétérinaire. Seul un tel maillage permet la mise en place de mesures de surveillance efficace, de détection précoce et de réponse rapide aux foyers de maladies animales pouvant mettre en danger tant les populations animales domestiques et sauvages que la santé humaine. Ce réseau vétérinaire doit aussi avoir pour mission de superviser et d’encadrer l’usage des antibiotiques pour les animaux. Sur l’exemple de la Peste porcine africaine cité par un Parlementaire, le Dr Vallat a rappelé l’importance d’une collaboration étroite avec les acteurs de terrain que sont les chasseurs, afin de détecter au plus tôt les foyers qui toucheraient les animaux sauvages et de réguler les populations de sangliers de manière équilibrée.

Mardi, 8 décembre 2015/ OIE.
http://www.oie.int/

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 4 mois 20 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

12-Oct-201805-Oct-201828-Sep-201821-Sep-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici