Lire cet article dans:

Pays-Bas: changements de l'élevage entre 1950-2015

Selon le service de statistique des Pays-Bas, CBS, la valeur de la production agricole et d'élevage a augmenté de plus de 10 fois sur la période comprise entre 1950 et 2015.

Vendredi 17 Mars 2017 (il y a 1 ans 8 mois 28 jours)
J'aime

L'intensification et l'élargissement ont représenté une forte croissance tant de la production agricole que de la productivité. Cependant, la contribution de l'agriculture au PIB hollandais a diminué de 15 à 1,5% sur la même période.

Pour citer certains exemples de croissance de l'élevage : le nombre de porc a été multiplié par 6,7 fois, passant de 1,9 millions de têtes en 1950 à 12,4 millions de têtes en 2016. En 1956, aux Pays-Bas il y avait 33,0 millions de poules pondeuses, produisant 224 millions de kg d'oeufs. En 2012, il y avait près de 42,8 millions de poules pondeuses produisant 672 millions de kg d'oeufs (10,3 milliards d'oeufs). En production laitière, on observe une évolution similaire : en 1950, la production moyenne d'une vache laitière était de 4.000 litres de lait par an, en 2015 elle était de 8.200 litres, plus du double.

L'amélioration de la production et de la productivité sur cette période est due à l'innovation, l'extension et la mécanisation. Les petites fermes mixtes extensives de 1950 ont été remplacés progressivement par les fermes intensives et spécialisées d'aujourd'hui. Le nombre d'exploitations agricoles est passé de 410.000 en 1950 à 55.000 en 2016.

Cependant, il existe le revers de la médaille. Le développement a été rendu possible en partie par la concentration des parcelles, l'adaptation des infrastructures et la gestion de l'eau. Au cours de ce processus, les paysages agricoles pluriformes à petite échelle ont été remplacés par des paysages uniformes à grande échelle. De plus, l'intensification de l'usage de la terre pour l'agriculture a conduit à une augmentation des niveaux de fumier et de fertilisants et pesticides. Dans diverses zones, la spécialisation régionale a causé des problèmes importants, liés de façon inhérente à l'agriculture. Sur les sols plus pauvres et sableux des provinces de Gelderland et de Noord-Brabant, par exemple, le nombre d'exploitations de porcs et de volailles a augmenté considérablement. Un grand nombre d'animaux sont hébergés dans des milieux de plus en plus densoes et sont destinés à l'abattage en une période beaucoup plus courte de temps. Finalement, ceci a mené à une eutrofisation croissante du sol, de l'air et des eaux superficielles et des nappes phréatiques. En 2016, la population totale de bétail hollandais a produit 78,100 milliards de kg de fumier. Les vaches ont contribué à hauteur de plus de 82%, les porcs pour 13% et les volailles pour 2%.

Mardi 31 janvier 2017/CBS/ Hollande.
https://www.cbs.nl

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 6 mois 19 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

14-Déc-201807-Déc-201830-Nov-201823-Nov-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici