Lire cet article dans:

Production porcine française en hausse

Au 1er trimestre 2018, la production porcine française est en hausse de 3,1 % par rapport à la même période 2017.

Mercredi 6 Juin 2018 (il y a 3 mois 20 jours)
J'aime

En avril 2018, les abattages CVJA de porcins sont en hausse de 4 % en têtes et de 4,6 % en poids, en glissement annuel. Cette évolution est relative à des abattages en repli marqué en avril 2017, en France comme en Union Européenne. Par rapport à la moyenne 2013-2017, ils restent néanmoins supérieurs de 2,6 % en téc. Le poids moyen des carcasses reste élevé. Le manque de fluidité du marché induit des retards d'enlèvement des animaux.

Par rapport à mars 2017, la production porcine de mars 2018 augmente de 2,3 % en poids, en lien avec la hausse des abattages de 1,5 % et un solde extérieur des animaux vivants fortement excédentaire (hausse des exportations de porcs vers l'Espagne).

En mars 2018, les exportations françaises de viande porcine représentent 54 560 téc, soit + 8,6 % en glissement annuel, soit + 4 330 téc dont 3 760 téc vers l'Italie. Avec 3 490 téc, l'essor des exportations vers les Philippines (+ 1 330 téc) place ce pays en 2ème débouché Pays Tiers derrière la Chine (4 870 téc).

Dans le même temps, les importations de viande porcine représentent 50 070 téc, reculant de 570 téc (- 1,1 % en glissement annuel) en particulier en provenance du Danemark (- 1 820 téc). Les volumes espagnols restent stables (26 930 téc) alors que les importations d'Italie (5 330 téc) continuent de progresser (+ 20 % par rapport à mars 2017).

Par conséquent, le solde du commerce extérieur de viande porcine reste excédentaire en mars 2018 : + 4 493 téc. Les soldes des échanges avec les pays tiers et l'UE représentent respectivement + 14 667 téc et - 10 174 téc.

La hausse des cours du porc charcutier amorcée en février s'interrompt après avoir atteint son niveau le plus élevé mi-avril à 1,41 €/kg entrée abattoirs. En fin de mois, les cours amorcent une dépréciation de quelques centimes (- 16 cts d'€/kg par rapport à la moyenne quinquennale). En Europe (hors Espagne), la tendance est semblable. Les exportations vers le reste du monde (vers la Chine pour les sous-produits porcins en particulier) sont confrontées à la forte concurrence américaine, et les disponibilités européennes s'alourdissent. Conjuguées à une demande européenne en retrait (sauf en Espagne), les cours se tassent. Sur le marché français, la météo printanière mais changeante anime quelque peu le commerce des pièces de grillades, mais la relance saisonnière habituelle de la consommation reste en deçà des attentes.

Mars Cumul de janvier à mars
2017 2018 Evolution 18/17 2017 2018 Evolution 18/17
Porcins en nombre de téc
Abattages (CVJA) 183.408 186.170 1,5% 552.349 566.183 2,5%
Importations d'animaux vivants 290 270 -6,9% 660 695 5,3%
Exportations d'animaux vivants 3.783 5.281 39,6% 10.765 14.509 34,8%
Production indigène contrôlée d'animaux
(CVJA)
186.901 191.181 2,3% 562.454 579.996 3,1%

Vendredi, 1 juin 2018/ Agreste/ France.
http://agreste.agriculture.gouv.fr/

Articles liés

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

21-Sep-201814-Sep-201807-Sep-201827-Jul-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici