Lire cet article dans:

Comment l'offre mondiale de céréales sera-t-elle touchée en 2022/23 ?

Le Conseil international des céréales prévoit une baisse de 13 millions de tonnes de la production totale de céréales pour 2022/23.

27 Avril 2022

Le Conseil international des céréales a publié sa première série complète de projections de l'offre et de la demande totales de céréales pour 2022/23, qui sont particulièrement provisoires compte tenu du conflit dans la région de la mer Noire. Malgré des stocks de report plus importants, l'offre mondiale de céréales (production plus stocks d'ouverture) devrait se contracter légèrement en raison d'une baisse comparativement plus importante de la production, placée près de 1% en dessous de la moyenne annuelle, à 2,275 milliards de tonnes.

En 2022/23, une baisse prévue de 13 millions de tonnes de la production totale de céréales comprend des réductions pour le maïs (-13 millions), le sorgho (-2 millions) et le blé (-1 million), mais avec des gains prévus pour l'orge (+2 millions) et l'avoine (+2 millions). Malgré les prévisions d'une croissance plus lente que la moyenne des utilisations pour l'alimentation animale et humaine, liée à des prix potentiellement élevés et au rationnement de la demande en résultant, la consommation mondiale devrait atteindre un nouveau sommet. À 581 millions de tonnes à la fin de 2022/23, les stocks mondiaux devraient être inférieurs de 26 millions de tonnes en glissement annuel, principalement en raison du resserrement des stocks de maïs et de blé. Le commerce mondial devrait diminuer pour la deuxième année consécutive, de 2%, pour atteindre 407 millions de tonnes.

En ce qui concerne le soja, la production mondiale de 2022/23 devrait atteindre un pic de 383 millions de tonnes, soit une hausse de 10% en glissement annuel, et des gains sont prévus au niveau de la consommation et des stocks. Dans l'hypothèse de disponibilités abondantes et à des prix attractifs, les échanges pourraient progresser de 7% en glissement annuel.

La récolte mondiale de riz de 2022/23 devrait augmenter de 1% en glissement annuel, grâce à des récoltes potentiellement plus importantes dans les principaux pays exportateurs. La croissance démographique devrait soutenir l'augmentation de la consommation, tandis que les stocks pourraient s'accroître davantage grâce aux gains réalisés en Inde. Les échanges commerciaux devraient demeurer à des niveaux élevés en 2023 selon l'historique.

21 avril 2022/ International Grains Council.
https://www.igc.int

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Prix du porc

27 Jun
0,010
29 Jun
0,000
30 Jun
0,025
30 Jun
0,000
La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste