Lire cet article dans:

Rabobank: les marchés mondiaux de viande conditionnés par l'offre feront pression sur les prix

Les consommateurs devraient bénéficier d'une pression à la baisse sur les prix mondiaux de la viande en 2017, selon Rabobank, banque leader en agroalimentaire.

Mardi 20 Décembre 2016 (il y a 1 ans 10 mois 2 jours)
J'aime

Alors que la consommation mondiale de viande continue à augmenter, un marché conditionné par la demande et plus compétitif présentera des défis aux producteurs, faisant pression sur les prix et les marges, selon les prévisions de Rabobank. Celles-ci sont incluses dans son rapport Prix sous pression sur un marché conditionné par la demande : Prespectives Mondiales pour les Protéines Animales en 2017.

Rabobank prédit que la Chine continuer à exercer une énorme influence sur les marchés mondiaux de la viande. Le pays le plus peuplé du monde a augmenté ses importations de viande de porc pour atteindre des niveaux record en 2016, et Rabobank prévoit que ces niveaux d'import demeureuront constants l'année prochaine. Les importations de viande de boeuf et de volaille de la Chine devraient aussi augmenter.

Aux Etats-Unis, la production devrait continuer à croître, mais l'appétit des consommateuts est en train d'être mis à l'épreuve par les niveaux record atteints. Le dollar fort et l'incertitude concernant les futures relations commerciales avec la Chine et le Mexique créent des vents contraires potentiels pour les producteurs américains. Les USA sont actuellement le plus grand exportateur de viande de porc vers la Chine, hors UE.

“Avec une demande en hausse, nous prévoyons que la Chine se maintiendra ses niveaux record de 2016 d'importations de viande de porc l'année prochaine et pourrait rechercher de plus en plus quelque chose tendant aux ‘importations-plus’, bloquant l'offre dans son but de sécurité alimentaire pour sa population croissante.

Ailleurs, Rabobank prédit un marché de production de plus en plus complexe, rendant plus difficile pour les producteurs d'exploiter les opportunités. Ils pourraient se retrouver encore plus contraints à adapter leurs systèmes afin de mitiger les menaces incluant l'attention portée sur l'utilisation des antibiotiques, sur le bétail en tant que source de gaz à effet de serre, ainsi que la concurrence croissante entre revendeurs. Rabobank souligne que cette complexité crée de nouvelles opportunités de croissance pour les éleveurs et transformateurs qui savent bien comprendre le marché et y répondre rapidement.

Vendredi 16 décembre 2016/ Rabobank/ Pays-Bas.
https://www.rabobank.com/en

Articles liés

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 4 mois 26 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

19-Oct-201812-Oct-201805-Oct-201828-Sep-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici