Lire cet article dans:

Recommandations FAO pour freiner la propagation des bactéries multirésistantes

Les infections résistantes aux médicaments menacent de devenir la prochaine pandémie.

23 Novembre 2020

Face à la résistance aux antimicrobiens, qui augmente dramatiquement et menace de causer la prochaine pandémie, et comporte des implications de dimension mondiale pour la santé, les systèmes agroalimentaires et les économies, la FAO invite les acteurs de tous les secteurs, des agriculteurs aux cuisiniers, des producteurs aux consommateurs, à intensifier leurs efforts afin d'empêcher la propagation des microbes résistants aux médicaments.

La résistance aux antimicrobiens dans l'alimentation et l'agriculture

Les secteurs de l'alimentation et de l'agriculture sont appelés à occuper un rôle central dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens. Dans de nombreuses régions du monde, le recours aux antimicrobiens est beaucoup plus important sur les animaux que dans les soins de santé humaine, et progresse rapidement avec la croissance démographique et l'augmentation de notre demande alimentaire mondiale.

Dans sa propagation, la résistance aux antimicrobiens prend de vitesse les scientifiques qui mettent au point de nouveaux antimicrobiens et menace les systèmes alimentaires, la sécurité alimentaire, la sûreté sanitaire des aliments, les systèmes de santé et les économies du monde entier. Notre unique recours face à cela est d'adopter une stratégie qui conserve leur efficacité aux antimicrobiens dont nous disposons. Il n'est pas trop tard, mais le temps presse pour éviter de plus amples ravages, a averti la FAO aujourd'hui.

Le 23 novembre, cet organisme des Nations Unies créera une nouvelle communauté de spécialistes de l'évolution des comportements, dont la vocation sera de concevoir des solutions qui rendent plus facile à chacun une utilisation appropriée des antimicrobiens, qui garantisse une prévention efficace des maladies. Cette communauté de spécialistes, où des agriculteurs et d'autres acteurs de la filière alimentaire, des vétérinaires, des épidémiologistes, des experts de la résistance aux antimicrobiens et des spécialistes des sciences du comportement contribueront à la richesse des points de vue, s'emploiera à infléchir les comportements, tant au niveau des exploitations agricoles qu'à celui de l'action publique, en vue de ralentir la propagation de la résistance aux antimicrobiens.

Actions pour les agriculteurs dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens:

  • Lavez-vous soigneusement les mains et nettoyez vos chaussures et vêtements avant et après tout contact avec les animaux. Cela permet d'éliminer les germes des maladies des animaux et des personnes.
  • Veillez sur la santé des animaux. Les animaux en bonne santé ont moins besoin d'antimicrobiens, ce qui a pour corollaire un allègement des coûts des soins, une meilleure sécurité alimentaire et de subsistance et une plus faible mortalité animale. S'agissant de l'agriculture, les agriculteurs peuvent adopter les mesures suivantes dans l'intérêt de la santé de leurs animaux:
    • Assurez la propreté des bâtiments d'élevage et des espaces extérieurs utilisés par les animaux.
    • Réduisez le risque de propagation des germes des maladies. Mettez en œuvre les mesures de biosécurité appropriées.
    • Adoptez la méthode des «entrées et sorties groupées» sur votre exploitation, afin de réduire le risque que des animaux nouveaux arrivants n'infectent ceux que vous y aurez maintenus.
    • Conservez les aliments pour animaux en un lieu sec où ils seront stockés à l'abri des rongeurs, des oiseaux, des insectes et d'autres animaux susceptibles de véhiculer des bactéries ou d'autres germes de maladies.
    • Évitez le stress à vos animaux.
    • Aidez vos animaux à conserver la santé et évitez les maladies en leur assurant une bonne nutrition et en leur fournissant une eau pure.
    • Vaccinez-les! Demandez à votre vétérinaire spécialiste de vous aider à administrer les vaccins importants au bon moment.
  • Sollicitez d'un professionnel de la santé animale le diagnostic et le traitement corrects, car l'utilisation d'un médicament inadapté expose vos animaux, votre famille et vous-même à un risque de contracter des infections résistantes aux antimicrobiens.

18 novembre 2020/ FAO.
http://www.fao.org/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste