Lire cet article dans:

Résistance aux antimicrobiens dans l'UE : quelques tendances encourageantes

Salmonella et Campylobacter sont de plus en plus résistantes à la ciprofloxacine, mais il y a eu une évolution positive chez les animaux producteurs d'aliments.

9 Mars 2020

Les dernières données sur les humains, les animaux et les aliments montrent qu'un pourcentage élevé de bactéries Salmonella est résistant à de multiples médicaments (résistant à trois antimicrobiens ou plus). Chez l'homme, la résistance à la ciprofloxacine est courante, en particulier chez certains types de Salmonella, et la résistance à des concentrations élevées de ciprofloxacine est généralement passée de 1,7% (2016) à 4,6% (2018). Pour Campylobacter, 16 des 19 pays signalent des pourcentages très élevés ou extrêmement élevés de résistance à la ciprofloxacine.

Sensibilité et résistance complètes à de multiples médicaments chez Salmonella spp. récupérée sur des carcasses de porcs (engraissement), veaux (de moins d'un an), poulets et dindes, de tous les pays déclarants (dont 1 État non membre pour les carcasses de porcs et 2 États non membres pour les carcasses de poulets) en 2017/2018Les niveaux de sensibilité complète et de résistance à de multiples médicaments sont également exprimés en pourcentage; N : nombre total de Salmonella spp. rapportés par MS et non MS.

Sensibilité et résistance complètes à de multiples médicaments chez Salmonella spp. récupérée sur des carcasses de porcs (engraissement), veaux (de moins d'un an), poulets et dindes, de tous les pays déclarants (dont 1 État non membre pour les carcasses de porcs et 2 États non membres pour les carcasses de poulets) en 2017/2018Les niveaux de sensibilité complète et de résistance à de multiples médicaments sont également exprimés en pourcentage; N : nombre total de Salmonella spp. rapportés par MS et non MS.

Des proportions élevées de résistance à la ciprofloxacine ont également été signalées chez Salmonella et E. coli chez les volailles. La ciprofloxacine est une fluoroquinolone, une classe d'antimicrobiens classée comme d'importance critique pour l’utilisation chez l'humain. Si les fluoroquinolones perdent leur efficacité, l'impact sur la santé humaine pourrait être significatif.

Chez les animaux producteurs d'aliments, l'indicateur synthétique de sensibilité à tous les antimicrobiens a augmenté chez E. coli dans moins de 25% des États membres (6) au cours de la période 2014-2018. Il s'agit d'une évolution positive, car cela signifie que dans ces pays, le cas échéant, les traitements antimicrobiens auraient plus de chances de réussir. Des tendances à la baisse de la présence de β-lactamases à spectre étendu (BLSE) ou d'E. Coli productrice d’AmpC ont été observées dans environ 40% des Etats membres (11) pour 2015-2018. Cela est également important du fait que E. coli productrice de BLSE-AmpC est responsable d'infections graves chez l'humain.

En ce qui concerne les antimicrobiens de dernier recours, la résistance à la colistine n'était pas fréquente chez Salmonella et E. coli, et E. coli produisant des carbapénémases n'a pas été détectée chez les poulets, les dindes et la viande de poulet.

Chez l'humain, la diminution de la résistance à l'ampicilline et aux tétracyclines de Salmonella Typhimurium dans de nombreux pays est une autre tendance encourageante observée en 2013-2018.

Pour voir le rapport complet, cliquer ici.

3 mars 2020/ EFSA/ UE.
http://www.efsa.europa.eu/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Nouveau Fonds fiduciaire coopératif pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens

25-Jun-2019

La collaboration Tripartite - une initiative conjointe menée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation pour la santé animale (OIE) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé le Fonds fiduciaire coopératif contre la RAM. Le Fonds bénéficie d'une contribution initiale de 5 millions d'euros de la part du gouvernement néerlandais.

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste