Lire cet article dans:

Révision du transport des animaux vivants dans l'UE

L'objectif de la révision devrait être de faciliter les échanges intracommunautaires et l'exportation d'animaux vivants, mais pas d'interdire ou de limiter certains types de transport.

25 Janvier 2023

À la demande de la délégation portugaise et avec le soutien des délégations de la France, de la Grèce, de l'Irlande, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Roumanie et de l'Espagne, il est prévu que la question du transport des animaux soit à nouveau discutée lundi prochain lors de la réunion du Conseil des Ministres de l'Agriculture de l'UE.

Dans ses conclusions sur la stratégie "de la fourche à la fourchette", le Conseil a invité la Commission à réexaminer et à actualiser le règlement (CE) n° 1/2005 à la lumière des connaissances scientifiques les plus récentes. L'évaluation a conclu que si la législation actuelle sur le bien-être des animaux en cours de transport a, dans une certaine mesure, amélioré le bien-être des animaux par rapport à la période précédant son adoption, il existe désormais d'autres dénominateurs à prendre en compte, tels que des attentes sociales et des préoccupations éthiques accrues, des développements scientifiques et technologiques et d'autres enjeux, qui rendent nécessaire la révision de cette législation.

La délégation portugaise et les autres pays signataires soutiennent fermement la nécessité de réviser la législation afin qu'elle contienne des définitions claires et précises de toutes les exigences/normes visant à améliorer les conditions de bien-être pendant le transport. En outre, toute législation révisée doit être fondée sur des connaissances techniques et scientifiques solides et s'appuyer sur l'expérience et les bonnes pratiques des États membres en matière de mise en œuvre et de respect de la législation, en tenant compte de la nécessité de garantir la compétitivité économique des entreprises agricoles de l'UE, en rappelant que le transport des animaux est fondamental pour le fonctionnement normal des secteurs de production animale de l'UE et que l'objectif principal de la révision de la législation devrait être de faciliter les échanges intracommunautaires dans le respect de normes élevées en matière de bien-être animal et l'exportation d'animaux vivants, mais sans se concentrer sur des mesures visant à interdire ou à limiter certains types de transport.

23 janvie 2023/ Commission européenne/ Union européenne.
https://data.consilium.europa.eu

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste